English Français

Missions de San Antonio

San Antonio Missions

The site encompasses a group of five frontier mission complexes situated along a stretch of the San Antonio River basin in southern Texas, as well as a ranch located 37 kilometres to the south. It includes architectural and archaeological structures, farmlands, residencies, churches and granaries, as well as water distribution systems. The complexes were built by Franciscan missionaries in the 18th century and illustrate the Spanish Crown’s efforts to colonize, evangelize and defend the northern frontier of New Spain. The San Antonio Missions are also an example of the interweaving of Spanish and Coahuiltecan cultures, illustrated by a variety of features, including the decorative elements of churches, which combine Catholic symbols with indigenous designs inspired by nature.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Missions de San Antonio

Il s’agit d’une série de cinq ensembles d’avant-postes religieux, de part et d’autre de la rivière San Antonio, dans l’Etat du Texas, ainsi que d’un ranch situé à 37 kilomètres au sud. Le bien se compose notamment de structures architecturales et archéologiques, de terres agricoles, d’habitations, d’églises, de greniers ou encore de systèmes de distribution de l’eau. Fondé par les missionnaires franciscains au XVIIIe siècle, le bien illustre les efforts déployés par la couronne espagnole pour coloniser, évangéliser et défendre la frontière nord de la Nouvelle Espagne. Les missions de San Antonio sont également un exemple de l’imbrication des cultures espagnole et coahuiltèque, illustrés entre autre par les éléments décoratifs des églises qui associent les symboles catholiques avec l’esthétique naturaliste autochtone.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

إرساليات سان أنطونيو
يضم الموقع مجموعة من خمسة مجمعات إرسالية حدودية تقع على امتداد حوض نهر سان أنطونيو في تكساس الجنوبية، إضافة إلى مزرعة كبيرة تقع على بُعد 37 كيلو متراً إلى الجنوب. ويشمل الموقع أبنية معمارية وأثرية، ومزارع، ومساكن، وكنائس وصوامع الحبوب، فضلاً عن نظم لتوزيع المياه. ولقد بنى المبشرون الفرنسيسكان هذه المجمعات في القرن الثامن عشر التي تمثل جهود التاج الإسباني لاستعمار وتنصير الحدود الشمالية لإسبانيا الجديدة والدفاع عنها. كما تُعتبر إرساليات سان أنطونيو مثالاً لتشابك الثقافة الإسبانية وثقافة هنود جنوب تكساس، وهو ما تصوره مجموعة متنوعة من المعالم من بينها العناصر الزخرفية التي تجمع بين الرموز الكاثوليكية والرسوم الخاصة بالشعوب الأصلية التي توحي بها الطبيعة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

圣安东尼奥布道区
这片区域位于得克萨斯州南部圣东尼奥河谷,包括五片开拓地布道建筑群和南边37公里处的一个牧场。这里有建筑和考古结构、农田,住宅、教堂和谷仓以及配水系统。这些建筑群是十八世纪时圣方济各派传教士修建的,诠释了西班牙王室为巩固新西班牙地区的殖民和福音传播所作的努力。圣东尼奥布道区也体现出西班牙文化与考奎特坎文化的融合,这种融合体现在很多细节上,包括教堂的装饰元素,既有天主教的特征,又有受自然影响的当地设计风格。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Миссии Сан-Антонио
Объект включает пять архитектурных комплексов, расположенных в штате Техас по обеим сторонам реки Сан-Антонио и представляющих собой религиозные форпосты. В объект также входит ранчо, которое находится в 37 км к югу. В составе объекта: архитектурные памятники, археологические раскопки, сельскохозяйственные угодья, жилые постройки, церкви, амбары и системы водоснабжения. Миссии Сан-Антонио, основанные миссионерами-францисканцами в XVIII веке, свидетельствуют об усилиях, которые Испанская корона прилагала, чтобы колонизировать новую территорию, обратить в христианство её население и укрепить северные границы Новой Испании. Кроме того, объект является примером тесного переплетения испанской культуры и культуры индейцев-коауильтеков (coahuiltecos), о чем свидетельствуют, в частности, декоративные элементы церквей, сочетающие в себе католические символы и эстетические каноны коренных народов.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Misiones de San Antonio
El sitio lo compone una serie de cinco conjuntos de misiones situados a ambas orillas del río San Antonio (Estado de Texas) y un rancho que se halla a 37 kilómetros de ellos, en dirección sur. Comprende estructuras arquitectónicas, vestigios arqueológicos, iglesias, viviendas, tierras de cultivo, silos y sistemas de abastecimiento de agua. Fundado por misioneros franciscanos en el siglo XVIII, este sitio es ilustrativo de la empresa de la monarquía hispánica encaminada a colonizar, evangelizar y defender los territorios de la frontera septentrional de la Nueva España. Estas misiones constituyen también una muestra del mestizaje entre la cultura hispánica y la cohauilteca, tal como lo ilustran, entre otros ejemplos, los elementos ornamentales de las iglesias que mezclan la simbología católica con la estética naturalista autóctona.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

サン・アントニオ伝道施設群
テキサス州南部、サン・アントニオ川沿いに、開拓時代の18世紀にスペイン人が建設した5つの伝道施設。伝道目的以外に、防衛や、自立的なコミュニティを形成する目的も兼ねた複合施設で、農場や牧場、住居、教会、穀物貯蔵庫、外壁、水利施設なども含まれる。建造物に、キリスト教と、自然崇拝に基づく土着の文化の融合が見られるなど、先住文化でもスペイン文化でもない新たなアイデンティティに則った文化が発展した。狩猟採集民だったコアウィルテカ族が、一世代で定住民族へ変わった歴史も物語る。

source: NFUAJ

San Antonio missieposten

Dit erfgoed bestaat uit een groep van vijf missiegebouwen, gelegen langs de monding van de San Antonio rivier in het zuiden van Texas, alsmede een boerderij die 37 kilometer zuidelijker ligt. In het gebied zijn architectonische en archeologische structuren te vinden: landerijen, woningen, kerken, graanschuren en waterdistributiesystemen. De gebouwen zijn in de 18e eeuw neergezet door Franciscaner missionarissen en laten zien hoe de Spaanse Kroon probeerde de noordelijke grens van Nieuw Spanje te koloniseren, te evangeliseren en te verdedigen. Deze missiegebouwen zijn tevens een voorbeeld van de versmelting van de Spaanse en de lokale Coahuiltecan-cultuur. Dat is bijvoorbeeld zichtbaar in decoratieve elementen van kerken waar katholieke symbolen vermengd zijn met inheemse ontwerpen, gebaseerd op de natuur.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Eglise de la Mission Concepción, extérieur © National Park Service
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les missions de San Antonio sont un groupe de cinq ensembles d’avant-postes religieux situés sur une portion longue de 12,4 km (7,7 miles) du bassin de la rivière San Antonio dans le sud du Texas. Les ensembles furent construits au début du XVIIIe siècle et, en tant que groupe, ils illustrent les efforts déployés par la couronne espagnole pour coloniser, évangéliser et défendre la frontière nord de la Nouvelle-Espagne. En plus d’évangéliser les populations autochtones de la région pour en faire des convertis loyaux à l’Église catholique, les missions comprenaient aussi toutes les éléments requis pour établir des communautés socio-économiques autonomes, loyales à la couronne d’Espagne.

Les vestiges physiques des missions comprennent une série de structures architecturales et archéologiques, des terres agricoles (labores), des terres d’élevage (ranchos), des habitations, des églises, des greniers, des ateliers, des fours, des puits, des murs d’enceinte et des systèmes de distribution de l’eau. Ces éléments peuvent être considérés comme une démonstration de l’échange inventif exceptionnel qui eut lieu entre des peuples autochtones, des missionnaires et des colons qui contribuèrent à un changement fondamental et permanent des cultures et des valeurs de toutes les parties impliquées, qui fut plus spectaculaire encore chez les Coahuiltèques et d’autres populations autochtones qui, alors qu’ils étaient chasseurs-cueilleurs, devinrent des agriculteurs sédentarisés prospères en l’espace d’une génération. La disposition fermée de chaque ensemble missionnaire et leur proximité entre eux, le large partage des connaissances et des compétences parmi les habitants et l’adoption précoce d’une langue et d’une religion communes aboutirent à un peuplement et une culture dont l’identité n’était ni tout à fait autochtone ni tout à fait espagnole et qui s’est avérée extrêmement durable et généralisée.

Critère (ii) : Les missions de San Antonio sont un exemple de l’imbrication des cultures des peuples espagnol, coahuiltèque et d’autres peuples autochtones, illustrée par divers éléments, notamment l’intégration des quartiers d’habitation autochtones à proximité de la place centrale, les éléments décoratifs des églises qui associent les symboles catholiques avec l’esthétique naturaliste autochtone et les témoignages postérieurs à la sécularisation qui subsistent dans plusieurs missions et illustrent la fidélité aux valeurs partagées au-delà de la règle missionnaire. Les importants vestiges des systèmes de distribution de l’eau sont encore une autre expression de cet échange entre les peuples autochtones, les missionnaires et les colons qui contribua à un changement fondamental et permanent des cultures et des valeurs des acteurs impliqués.

Intégrité

Les cinq missions ont été sélectionnées sur la base de leur relation géographique et fonctionnelle dans le bassin de la rivière San Antonio. Bien que fondées indépendamment, les missions sont situées à une distance de moins de cinq kilomètres les unes des autres et partageaient une approche commune de leur défense contre les attaques. Les missions en tant que groupe, et non pas individuellement, réunissent tous les éléments fonctionnels nécessaires pour comprendre leur objectif et leur rôle dans la colonisation, l’évangélisation et l’éventuelle sécularisation. Le bien est d’une taille suffisante pour assurer de manière appropriée la représentation de la valeur universelle exceptionnelle. Plusieurs éléments de la série sont affectés par des pressions dues au développement, et des changements intervenus par le passé sur leur environnement ont eu des impacts négatifs sur leur intégrité. En particulier à la mission Valero (El Alamo), un développement urbain considérable dans le centre-ville de San Antonio a occulté le lien visuel avec l’environnement de la rivière. Toutefois, les menaces du développement sont aujourd’hui réduites grâce aux réglementations en matière d’urbanisme, de sorte que le bien est à l’abri de menaces immédiates.

Authenticité

Les missions ont évolué au fil du temps et tous les vestiges qui les caractérisent aujourd’hui ne datent pas de l’époque qui précède la sécularisation. En particulier au XIXe siècle, des structures ont été ajoutées aux ensembles et celles-ci ont même été agrandies ou modernisées au XXe siècle, comme par exemple le presbytère de la mission Espada. Toutefois, la stratigraphie des différents ajouts successifs est clairement lisible dans la plupart des sites et les vestiges physiques anciens sont facilement identifiables. Les églises, à l’exception de celle de la mission San José, conservent leur authenticité du point de vue des matériaux, de la conception et de la fabrication par rapport à leur construction d’origine. Quatre des éléments en série ont conservé une authenticité partielle du point de vue de leur usage et de leur fonction, dans la mesure où les églises sont encore consacrées. L’environnement des missions Espada et San Juan et du Rancho de las Cabras présente un très haut degré d’authenticité. La mission Valero est le seul élément de la série dont l’authenticité est limitée par plusieurs aspects. Toutefois, elle apporte un élément important à la série en tant que lieu de fondation des missions de San Antonio, la première à avoir été créée par l’ordre des Franciscains et la première enclave qui devint un pôle d’attraction pour les autres missions.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Les missions de San Antonio sont protégées par les lois et désignations fédérales, les lois et désignations de l’État du Texas, les ordonnances de la Ville de San Antonio ainsi que les accords de coopération, les servitudes et les restrictions sur les titres. Les missions Valero (El Alamo), Espada et Concepción ont été classées comme sites historiques nationaux dans les années 1960. La mission San José est un site historique national et les autres composantes sont inscrites au Registre national des sites historiques. Au niveau fédéral, la mission San José est aussi classée comme site historique de l’État du Texas et les cinq missions sont classées au niveau de l’État comme sites d’intérêt historique du Texas et au niveau de la ville de San Antonio comme sites d’intérêt local. La Commission historique du Texas doit étudier en amont toute proposition de modification des éléments structurels situés dans le bien.

Le National Park Service des États-Unis gère la totalité du bien dans les limites du parc historique national des missions de San Antonio, qui a été établi en vertu de la loi publique 95-629 (1978) et de la loi publique 101-628 (1990). Les églises des quatre missions qui se trouvent dans le parc historique national appartiennent et sont gérées par l’archidiocèse de San Antonio. L’État du Texas est propriétaire de la mission Valero/El Alamo. La gestion de la série est complexe et basée sur une structure de la propriété qui comprend neuf propriétaires différents. Ces propriétaires sont responsables de la gestion quotidienne de leurs biens respectifs. Pour les problèmes d’ordre général qui concernent tous les éléments du bien, un conseil consultatif a été créé en 2012 afin de prodiguer des conseils sur la conservation, l’interprétation et les activités de diffusion et de faire des recommandations sur un cadre d’activités pour une coopération continue.

Un document reprenant les objectifs de gestion décrit toutes les institutions qui sont associées à la gestion du bien et définit de manière large leurs contributions et leurs domaines de responsabilité. Ce document a été adopté par les neuf propriétaires et offre une base très générale pour la gestion coordonnée. Il existe un suivi continu des menaces potentielles pesant sur le bien afin de garantir que les attributs qui soutiennent la valeur universelle exceptionnelle du bien ne soient pas compromis. La menace potentielle la plus importante est la croissance et le développement rapide de la ville de San Antonio. La rivière San Antonio est un élément important de liaison entre les éléments du bien et les réglementations en vigueur dans la zone tampon garantissent que ce rôle spécial soit conservé.