English Français

Suse

Susa

Located in the south-west of Iran, in the lower Zagros Mountains, the property encompasses a group of archaeological mounds rising on the eastern side of the Shavur River, as well as Ardeshir’s palace, on the opposite bank of the river. The excavated architectural monuments include administrative, residential and palatial structures. Susa contains several layers of superimposed urban settlements in a continuous succession from the late 5th millennium BCE until the 13th century CE. The site bears exceptional testimony to the Elamite, Persian and Parthian cultural traditions, which have largely disappeared.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Suse

Situé dans le sud-ouest de l’Iran, dans la partie inférieure des monts Zagros, le bien comprend un ensemble archéologique s’élevant sur la rive orientale de la rivière Chaour, et le palais d’Ardeshir, sur la rive opposée du Chaour. Les monuments architecturaux révélés par les fouilles comprennent notamment des structures administratives, religieuses, résidentielles et palatiales. Suse présente plusieurs couches d’établissements urbains superposés, selon une succession continue s’étalant du Ve millénaire av. J.-C. au XIIIe siècle apr. J.-C. Le site apporte un témoignage exceptionnel sur les traditions culturelles élamite, perse et parthe, qui ont disparu en grande partie.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

مدينة شوشان أو سوسة

يضم هذا الموقع الذي يقع جنوب غرب إيران، في الجانب الأسفل من جبال زاغروس، مجمعاً أثرياً بُني على الضفة الشرقية لنهر شاور، وقصر أردشير على الضفة المقابلة للنهر. وكانت من بين الآثار المعمارية التي كُشف عنها في إطار عمليات تنقيب منشآت إدارية ودينية وسكنية وقصور. وتضم مدينة شوشان سلسلة من المباني الحضرية المتداخلة التي بُنيت بلا انقطاع بين الألفية الخامسة قبل الميلاد والقرن الثالث عشر ميلادية. ويقدّم الموقع دليلاً استثنائياً على التقاليد الثقافية للعيلاميين والفرس والبارثيين، التي اندثر جزء كبير منها.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

苏萨
这片遗址位于伊朗西南扎格罗斯山脉南部,包括迪兹弗尔河东岸的一片考古丘地和河对岸的大流士王宫殿,出土的建筑遗迹包括管理机构、住宅和宫殿等建筑物结构,苏萨遗址包括自公元前五世纪晚期至公元十三世纪的数层叠加的城市遗迹。这处遗址是大部分已经消失了的埃兰人、波斯人和帕提亚人文化传统的特殊见证。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Сузы
Объект, находящийся на юго-западе Ирана у подножия горной цепи Загрос, включает археологический комплекс, расположенный на восточном берегу реки Шаур, и дворец Арташира на противоположном берегу. Архитектурное наследие города Сузы, обнаруженное в результате раскопок, составляют административные и религиозные строения, жилые дома и дворцы. В археологическом отношении город Сузы представляет несколько слоев городских поселений, воздвигнутых в различные эпохи его существования с V тысячелетия до н.э. до XIII века н.э. Таким образом, объект является уникальным памятником почти полностью исчезнувших цивилизаций – эламской, персидской и парфянской.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Susa
Situado al sudoeste del Irán, en las faldas de los Montes Zagros, este bien cultural está integrado por el conjunto de vestigios arqueológicos que se hallan en la margen oriental del río Chaur, así como por el palacio de Ardeshir que se yergue en la margen opuesta de este curso de agua. Las estructuras arquitectónicas descubiertas gracias a las excavaciones corresponden a construcciones monumentales de diferente índole: palacios, edificios administrativos, templos y viviendas. El sitio arqueológico de Susa presenta una serie continua de capas superpuestas de asentamientos urbanos que abarcan un periodo muy vasto: desde el quinto milenio a.C. hasta el siglo XIII de nuestra era. Este bien cultural constituye un testimonio excepcional de las culturas elamita, persa y parta, hoy desaparecidas en gran parte.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

スーサ
イランとイラクにまたがるザグロス山脈の麓、カルヘー、デズ両川が流れるスシアナ平原に位置するスーサ。古来、交易上の要地を占め、紀元前5千年紀後半以降、エラム民族やアケメネス朝ペルシャ帝国の都として宗教、商業、政治の拠点であり、多様な文化が開花した。現在はアクロポリス、ダレイオスの宮殿、工人住区などの遺構が見られる。特にダレイオス宮殿の多柱室や石柱、焼き物による壁面装飾には革新的な表現が見られ、イラン高原に展開したアケメネス朝の首都特有の儀礼用建築の典型例である。

source: NFUAJ

Susa

Susa is gelegen in Zuidwest-Iran, in het lagere Zagros-gebergte. De site omvat een groep van archeologische terpen aan de oostelijke kant van de rivier Shavur, evenals het paleis van Ardeshir dat aan de overkant van de rivier ligt. De opgegraven architectonische overblijfselen bestaan uit resten van administratieve en residentiële gebouwen en van paleizen. Susa bevat verschillende lagen van bovenop elkaar gelegen stedelijke nederzettingen. Deze lagen volgen elkaar op contine wijze op van het late 5de millennium voor Christus tot de 13e eeuw na Christus. Het erfgoed is een uitzonderlijke getuige van de Elamitische, Perzische en Parthische culturele tradities, die grotendeels zijn verdwenen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Hadish © ICCHTO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Située dans la partie inférieure des monts Zagros, dans la plaine de Susiane, entre les rivières Karkheh et Dez, Suse est constituée d’un groupe de tells archéologiques s’élevant sur la rive orientale de la rivière Chaour et comprend de grandes aires de fouilles archéologiques, ainsi que les vestiges du palais d’Artaxerxès sur la rive opposée du Chaour. Suse s’est développée en tant que centre important dès la fin du Ve millénaire av. J.-C., probablement avec une importance religieuse, pour bientôt devenir un centre commercial, administratif et politique qui bénéficia d’influences culturelles multiples grâce à sa position stratégique le long de très anciennes routes commerciales. Les recherches archéologiques à Suse ont rassemblé la série de données la plus complète sur le passage de l’Iran de la préhistoire à l’histoire. Suse apparaît comme le point de convergence de deux grandes civilisations qui se sont influencées l’une l’autre : la civilisation mésopotamienne et celle du plateau iranien. Le rôle durable et important de Suse dans la région en tant que capitale des Élamites ou de l’Empire achéménide, ou en tant que centre stratégique convoité par les puissances voisines (par exemple les Assyriens, les Macédoniens, les Parthes, les Sassanides) est attesté par les découvertes nombreuses de provenances diverses et d’intérêt artistique ou scientifique exceptionnel, et par les structures administratives, religieuses, résidentielles et palatiales, ainsi que les structures fonctionnelles et les traces d’organisation urbaine (par exemple la haute terrasse de l’Acropole, le palais de Darius dans l’Apadana, les quartiers résidentiels ou de production) que plus de 150 années de fouilles archéologiques ont produit ou mis au jour.

Critère (i) : Suse est l’un des quelques sites antiques du Moyen-Orient où deux développements sociaux et culturels majeurs eurent lieu : le développement d’un État ancien et l’urbanisation. Suse fait partie des rares sites du Moyen-Orient où les dynamiques et processus qui ont conduit à des réalisations humaines monumentales ont été documentés, et recèle toujours un gigantesque ensemble de témoignages matériels importants permettant de mieux comprendre les stades initiaux et avancés de sa complexité sociale, culturelle et économique. Au cours de sa longue histoire, Suse contribua au développement de la planification urbaine et de la conception architecturale. L’ensemble royal du palais de Darius et l’Apadana, avec sa grande salle hypostyle et ses portiques, ses colonnes de pierre élevées, ses chapiteaux et bases de colonne gigantesques, ainsi que les décorations murales orthostatiques et céramiques représentent conjointement une contribution novatrice à la création d’une nouvelle expression, caractéristique de l’Empire achéménide.

Critère (ii) : Le site proto-urbain et urbain de Suse témoigne, du Ve millénaire av. J.-C. au Ier millénaire apr. J.-C., d’importants échanges d’influences résultant de liens commerciaux et d’échanges culturels anciens entre différentes civilisations, en l’occurrence les civilisations mésopotamienne et élamite. Suse a été identifiée comme le point central d’interaction et de rencontre entre les cultures nomade et sédentaire. Elle a joué un rôle important dans la naissance et le développement des connaissances technologiques, ainsi que des concepts artistiques, architecturaux et de d’urbanisme dans la région. En raison de leur interaction constante avec les régions voisines, les matériels archéologiques et architecturaux découverts à Suse sont de styles et de formes variés, témoignant d’une cité antique internationale qui fut à la fois influencée et imitée par ses voisins.

Critère (iii) : Les vestiges de la cité antique de Suse apporte un témoignage exceptionnel sur des civilisations anciennes successives pendant plus de six millénaires et sur son statut de capitale des empires élamite et achéménide. Elle comprend 27 couches d’établissements urbains superposés se succédant de manière continue de la fin du Ve millénaire av. J.-C. jusqu’au XIIIe siècle apr. J.-C. Suse est située sur le plus ancien des sites, où les processus d’urbanisation se sont cristallisés à la fin du Ve millénaire av. J.-C. Une décennie de fouilles scientifiques, de 1968 à 1978, ainsi que des travaux philologiques à Suse, ont également documenté le développement et le caractère changeant de ce centre urbain ancien au fil des millénaires.

Critère (iv) : Suse est un exemple rare et exceptionnel de type d’établissement urbain qui illustre les débuts du développement urbain au cours des périodes proto-élamite et élamite à partir de la fin du Ve millénaire av. J.-C. De plus, dès le VIe siècle av. J.-C., en tant que capitale administrative de l’Empire achéménide, Suse contribua à la création d’un nouveau prototype d’architecture d’apparat qui devint un élément caractéristique du plateau iranien et de ses territoires voisins.

Intégrité

Le site mis au jour des vestiges urbains et architecturaux antiques de Suse est inclus dans les délimitations du bien. Même si de nombreuses découvertes sont actuellement exposées dans des musées, Suse comprend toujours les éléments essentiels qui expriment sa valeur universelle exceptionnelle. Le bien recouvre la partie connue de la cité antique, maintenant protégée contre tout développement nuisible. Grâce au fort potentiel archéologique de la zone qui entoure Suse, les recherches archéologiques poursuivies et la documentation soutiennent l’intégrité du bien. Le développement urbain récent et désordonné de la ville moderne de Shush menace les abords et l’environnement immédiat du bien; néanmoins, une réglementation stricte a été élaborée et intégrée dans le système de planification, et elle est entrée en vigueur. Sa mise en œuvre rigoureuse est cruciale afin de maintenir l’intégrité du bien.

Authenticité

Plus de 150 années de recherches archéologiques et des sources historiques confirment que le bien comprend le site de la cité antique de Suse. Les matériaux et la forme des vestiges architecturaux sont historiquement authentiques, même si de nombreux éléments décoratifs sont maintenant entreposés dans des musées à des fins de protection. En tant que bien archéologique protégé, Suse est conservée au moyen de méthodes et d’approches scientifiques et philologiques. Par conséquent, les vestiges mis au jour ont été stabilisés et conservés en respectant leur conception architecturale et leur planification ainsi que leurs matériaux de construction. De sa formation initiale et au cours de son développement jusqu’à son déclin final, Suse est toujours restée sur son site actuel ; toutefois, son cadre environnemental a changé avec les travaux hydrauliques menés en amont des rivières Karkheh et Chaour ; néanmoins, ces changements n’empêchent pas la compréhension du rôle joué par le cadre environnemental dans l’importance durable de Suse.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Suse est protégée en tant que Monument national et est placée sous la responsabilité de l’ICHHTO, qui protège et gère le bien grâce à sa base de Suse. La réglementation qui s’applique au bien et à ses zones tampon et paysagère a été intégrée dans les instruments de planification en tant que norme en vigueur. Sa mise en œuvre rigoureuse est essentielle afin de garantir la protection et la préservation appropriées des vestiges archéologiques enfouis et mis au jour de Suse. La coopération interinstitutionnelle et la coordination entre les instruments existants impliqués dans la gestion du bien, et particulièrement de son environnement immédiat et élargi, sont fondamentales pour garantir que la croissance urbaine respecte le potentiel archéologique de la zone et en fasse un atout pour un développement compatible et équitable de Shush au sein de sa région élargie.