English Français

Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas)

Baptism Site “Bethany Beyond the Jordan” (Al-Maghtas)

Situated on the eastern bank of the River Jordan, nine kilometres north of the Dead Sea, the archaeological site consists of two distinct areas: Tell Al-Kharrar, also known as Jabal Mar-Elias (Elijah’s Hill) and the area of the churches of Saint John the Baptist near the river. Situated in a pristine natural environment the site is believed to be the location where Jesus of Nazareth was baptized by John the Baptist. It features Roman and Byzantine remains including churches and chapels, a monastery, caves that have been used by hermits and pools in which baptisms were celebrated, testifying to the religious character of the place. The site is a Christian place of pilgrimage.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas)

Situé sur les rives orientales du Jourdain, à neuf kilomètres au nord de la Mer morte, le site archéologique inclut deux zones archéologiques principales, Tell Al-Kharrar, également connue sous le nom de Jabal Mar Elias (la colline d’Élie), et la zone des églises Saint-Jean-Baptiste près du Jourdain. Ce lieu, au cœur d’une nature sauvage, est considéré selon la tradition chrétienne comme le site probable du baptême de Jésus de Nazareth par Jean-Baptiste. Des vestiges d’origine romaine et byzantine, tels que des églises et des chapelles, un monastère, des grottes ayant servi de refuges à des ermites et des bassins baptismaux, témoignent de la valeur religieuse du lieu. Le site est une destination de pèlerinage pour les chrétiens.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

موقع المعمودية

إن هذا الموقع الأثري، الذي يقع على بُعد تسعة كيلو مترات شمال البحر الميت، يضم منطقتين أثريتين رئيسيتين هما تل الخرار، المعروف باسم "تلة مار إلياس" أو "النبي إليا"، ومنطقة كنائس "يوحنا المعمدان" قُرب نهر الأردن. وهذا المكان الواقع في وسط منطقة قفرة يُعتبر وفقاً للتقاليد المسيحية الموقع الذي تم فيه تعميد يسوع الناصري على يد يوحنا المعمدان. ويتميز المكان بآثار تعود إلى العصور الرومانية والبيزنطية، كالكنائس والمعابد الصغيرة والأديرة، والكهوف التي كانت تُستخدم كملاجئ للنساك، فضلاً عن البرك المائية المخصصة للتعميد، مما يدل على القيمة الدينية لهذا المكان. كما هذا الموقع يمثل مقصداً للحجاج المسيحيين.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Вифавара, место крещения Иисуса Христа
Археологический объект, расположенный на восточном берегу реки Иордан в девяти километрах к северу от Мертвого моря, включает две основные археологические зоны: Тель-эль-Харрар, также известный как «холм вознесения пророка Илии», и район, где расположены церкви Иоанна Крестителя близ Иордана. Согласно христианской вере, в Вифаваре Иисус из Назарета принял крещение от Иоанна Предтечи. Вифавара, окруженная дикой природой, хранит следы римской и византийской цивилизаций – церкви, часовни, монастырь, пещеры, служившие убежищами для отшельников, и крестильные купели - свидетельства высокой религиозной ценности объекта. Вифавара является местом паломничества христиан.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Sitio del bautismo “Betania en la otra orilla del Jordán” (Al-Maghtas)
Situado en la orilla oriental del Jordán, a nueve kilómetros al norte del Mar Muerto, este sitio arqueológico incluye dos zonas principales: el tell Al-Kharrar, también conocido por el nombre de Jabal Mar Elias (colina de Elías) y la zona de las iglesias de San Juan Bautista, cerca del río Jordán. Según la tradición cristiana, en este lugar, situado en medio de una naturaleza salvaje, fue bautizado Jesús de Nazareth por Juan Bautista. Contiene vestigios de origen romano y bizantino, como iglesias, capillas, un monasterio y grutas que sirvieron de refugio a eremitas y pilas bautismales, dan testimonio de la vida religiosa del lugar, que es hoy destino de peregrinación para los cristianos.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

洗礼の地
死海の北方、ヨルダン渓谷東側に位置するベタニアは、イエスが洗礼者聖ヨハネから洗礼を受けたと伝わる地。貯水システム、水場、後に建てられた教会群、礼拝堂、修道院、隠遁生活のための洞窟などが洗礼の物証として残る。この場所には、キリスト教宗派の多くが真正な洗礼地であると強く信仰する伝統が根付いている。ナザレのイエスと関連する最も重要な聖地の一つともみなされ、千年の昔から巡礼地であり続けている。また、この地は複数の宗教における預言者エリヤとの関連もあるといわれている。

source: NFUAJ

Dooplocatie “Bethanië over de Jordaan” (Al-Maghtas)

Deze archeologische site ligt op de oostelijke oever van de rivier de Jordaan, negen kilometer ten noorden van de Dode Zee. Het bestaat uit twee deelgebieden: Tell Al-Kharrar, ook wel bekend als Jabal Mar-Elias (de heuvel van Elia) en het gebied met kerken gewijd aan Johannes de Doper, vlakbij de rivier. Deze plek, gelegen in een ongerepte natuurlijke omgeving, wordt beschouwd als de plek waar Jezus van Nazareth gedoopt werd door Johannes de Doper. Er zijn Romeinse en Byzantijnse resten te vinden, waaronder kerken en kapellen, een klooster, grotten waarin kluizenaars hebben geleefd en baden waarin dopen hebben plaatsgevonden. Dit alles geeft blijk van het religieuze karakter van de site, die ook een christelijk bedevaartsoord vormt.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Wadi Al Kharrar Tell Al-Kharrar (Colline d'Elie) © Baptism Site Commission
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas) est situé dans la vallée du Jourdain, au nord de la Mer morte. Le site abrite deux zones archéologiques distinctes, Tell Al-Kharrar, également connue sous le nom de Jabal Mar Elias, et la zone des églises Saint-Jean-Baptiste. « Béthanie au-delà du Jourdain » est d’une importance religieuse immense pour la majorité des croyants de confession chrétienne, car ce site est considéré comme le lieu où Jésus de Nazareth fut baptisé par Jean-Baptiste. Cette référence a encouragé des générations de moines, ermites, pèlerins et prêtres à y résider et à visiter le site, à y laisser des témoignages de leur dévotion et de leurs activités religieuses, entre le IVe et le XVe siècle. Actuellement, le site a retrouvé son statut de destination de pèlerinage populaire pour les Chrétiens qui continuent d’y pratiquer des rites baptismaux.

Les vestiges physiques associés à la commémoration du baptême historique comprennent un système de collecte d’eau et des bassins ainsi que des églises postérieures, des chapelles, un monastère, des grottes d’ermite, un bassin baptismal cruciforme et une station de pèlerinage. Ces structures archéologiques témoignent des débuts de l’importance attribuée à ce site, importance qui est à l’origine de la construction d’églises et de chapelles, de l’habitation de grottes par des ermites et d’activités de pèlerinage. Au-delà de cette importance cruciale, le site est aussi associé à la vie et à l’ascension d’Élie (également appelé Elias et Elisha), qui tient un rôle dans toutes les religions monothéistes.

Critère (iii) : « Béthanie au-delà du Jourdain » représente de manière exceptionnelle la tradition du baptême, sacrement important dans la foi chrétienne, et avec lui la pratique ininterrompue de pèlerinage sur le site. Cette tradition est illustrée par les preuves archéologiques qui font remonter au IVe siècle la pratique du baptême. La majorité des Églises chrétiennes considère que Bethany au-delà du Jourdain est le lieu authentique du baptême de Jésus de Nazareth, une conviction qui caractérise fortement les pratiques passées et présentes de la tradition culturelle.

Critère (vi) : Le Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas) est directement associé à la tradition chrétienne du baptême. Le bien est de la plus haute importance pour la majorité des Églises chrétiennes en tant que site du baptême de Jésus de Nazareth et depuis des siècles il est une destination populaire de pèlerinage. L’association du bien avec cet événement historique, que l’on croit s’être produit en ce lieu, et les rites actuels qui se poursuivent sur ce site illustrent l’association directe avec la tradition chrétienne du baptême.

Intégrité

Le bien correspond à la zone administrée par la Commission du site du baptême. Il est entretenu en tant qu’espace naturel sauvage et abrite tous les vestiges archéologiques connus qui sont les attributs de la valeur universelle exceptionnelle du bien. Tous les éléments nécessaires à la lecture et à la compréhension des valeurs véhiculées par le bien sont toujours présents, et ce dans les limites de la zone. Les dimensions du bien permettent aux visiteurs de voir et d’apprécier toute la vallée et, dans la plupart des directions, intègrent l’environnement plus vaste de la vallée du Jourdain. Le site est bien protégé par la législation sur le patrimoine et un moratoire sur les constructions a été décrété afin d’empêcher toute nouvelle construction sur le territoire du bien.

De nouvelles structures envisagées dans la zone tampon sont soumises à des directives de construction. Par ailleurs, les églises et le village de pèlerins prévu devraient être envisagés au terme d’évaluations d’impact sur le patrimoine (EIP) avant que toute autorisation de construction ne soit accordée.

Authenticité

Le Site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » (Al-Maghtas) est considéré par la majorité des Églises chrétiennes comme l’endroit où Jean-Baptiste baptisa Jésus. Le pèlerinage ininterrompu sur le site et la vénération de ce dernier constituent une expression convaincante de l’esprit et de l’impression qu’on lui reconnaît, ainsi que de l’atmosphère qu’il inspire aux croyants. Le lieu de baptême de Jésus étant décrit comme un endroit sauvage, la préservation du Zor, région sauvage le long du Jourdain, est indispensable pour conserver cette attribution. En dépit du grand nombre de visiteurs sur le site, ce sentiment d’un lieu à l’état sauvage demeure, accentué par les matériaux naturels et la technique de construction locale simple utilisée pour les abris et les aires de repos destinés aux visiteurs.

Du fait qu’il s’agit d’un important site religieux, plusieurs Églises chrétiennes désirent être présentes sur ces lieux vénérés et, en conséquence, des sites en périphérie immédiate du bien ont été et continuent d’être affectés à la construction d’églises. Bien que ces structures récentes puissent être vues comme compromettant l’authenticité du cadre du site, actuellement elles n’empiètent pas et n’ont pas d’impact négatif sur la zone centrale abritant les vestiges archéologiques.

Les vestiges archéologiques ont été préservés dans leurs matériaux d’origine, mais ont été en de nombreux endroits restaurés à l’aide de matériaux similaires issus de la zone même, afin de faciliter l’interprétation et l’utilisation des structures. Dans certains cas, des fragments archéologiques ont été réassemblés de sorte que, parfois, les travaux de restauration entrepris pourraient être considérés comme affaiblissant l’authenticité des matériaux et de l’exécution. Toutefois, cette moindre authenticité matérielle n’affecte pas l’importance ou la crédibilité attribuée au site par les croyants chrétiens.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est classé « site antique » au titre de la Loi sur les antiquités no 21/1988, art. 3, par. 8. Cette loi interdit toute destruction d’un monument ancien ainsi que toute altération ou tout dommage porté à celui-ci, et réglemente les travaux d’aménagement alentour, afin d’éviter un impact majeur sur le monument et la perception de son environnement. Le bien et sa zone tampon sont protégés par les lois de l’Autorité de la vallée du Jourdain et, au niveau du site, par les règlements de la Commission du site du baptême. L’objectif de ces lois consiste à protéger le bien de potentielles menaces futures, essentiellement axées sur le développement et les projets touristiques susceptibles de compromettre la nature et le caractère du site et de son environnement immédiat. Un moratoire sur la construction a été décrété pour le bien afin d’empêcher toute nouvelle construction excepté celles qui sont exclusivement consacrées à la protection des vestiges archéologiques.

La vénération du lieu, la présence de plusieurs communautés ecclésiastiques et le pèlerinage continu participent à une protection traditionnelle du site. En effet, il n’est pas dans l’intérêt des communautés chrétiennes que le caractère du bien change, et les visites sont de ce fait organisées au regard de la signification du site. Les mesures de protection à l’échelon national et en particulier au niveau de la Commission du site du baptême sont efficaces et, si elles sont mises en œuvre de façon cohérente, éviteront des impacts négatifs sur le bien. Le Comité du patrimoine mondial encourage en outre tous les États parties concernés à assurer la protection de la rive ouest du Jourdain afin de préserver d’importantes vues et panoramas du bien.

L’autorité responsable du site du baptême « Béthanie au-delà du Jourdain » est la Commission du site du baptême, dirigée par un conseil d’administration indépendant nommé par Sa Majesté le roi Abdullah II bin al-Hussein et présidé par Son Altesse Royale le prince Ghazi bin Muhammad. Les revenus générés sur le site sont utilisés pour administrer et gérer le bien. Grâce à ces ressources financières suffisantes, l’équipe de gestion est convenablement dotée en personnel et bien qualifiée.

La gestion est guidée par le plan de gestion adopté en mai 2015.  Le plan de gestion est un outil analytique exhaustif de l’état actuel de conservation du bien. Ce plan pourrait nécessiter d’être quelque peu rationnalisé afin de mieux orienter les futures stratégies et activités de gestion. Sa révision régulière tous les cinq ans permettra d’atteindre cet objectif. Les dispositions de gestion actuellement en place sont largement adéquates. L’accès des visiteurs se fait par un seul portail d’entrée, ce qui permet non seulement de contrôler leur nombre mais aussi de distribuer des informations. Sur le site, des chemins spécifiques ont été prévus pour les promenades des visiteurs et les processions de pèlerins afin de protéger les espaces restants de nature sauvage.