jump to the content

Maison-atelier de Luis Barragán

Luis Barragán House and Studio

Built in 1948, the House and Studio of architect Luis Barragán in the suburbs of Mexico City represents an outstanding example of the architect’s creative work in the post-Second World War period. The concrete building, totalling 1,161 m2, consists of a ground floor and two upper storeys, as well as a small private garden. Barragán’s work integrated modern and traditional artistic and vernacular currents and elements into a new synthesis, which has been greatly influential, especially in the contemporary design of gardens, plazas and landscapes.

Maison-atelier de Luis Barragán

Construite en 1948, la maison-atelier de Luis Barragán dans la banlieue de Mexico constitue un exemple exceptionnel du travail créateur de l’architecte dans la période qui suit la Seconde Guerre mondiale. Le bâtiment de béton, d’une superficie totale de 1 161 m2, comprend un rez-de-chaussée et deux étages ainsi qu’un petit jardin privatif. L’œuvre de Barragán associe des courants et éléments artistiques modernes et traditionnels en une nouvelle synthèse qui a exercé une influence considérable, notamment sur la conception contemporaine des jardins, des places et des paysages.

المحترف المنزلي الخاص بلويس باراغان

يشكّل المحترف المنزلي الخاص بلويس باراغان والذي يقع في ضاحية مكسيكو والذي تمّ بناؤه في العام 1948 مثالاً فريدًا على العمل الاستثنائي الذي قام به المهندس في الفترة التي تلت الحرب العالميّة الثانيّة. ويتضمَّن المبنى المصنوع من الباطون والذي تصل مساحته الاجمالية الى 1161 م2، دورًا ارضيًا وطابقَيْن، بالاضافة الى حديقة صغيرة خاصة. كما يجمع عمل باراغان تياراتٍ وعناصرَ فنيّة عصريّة وتقليديّة في خلاصةٍ جديدةٍ أثّرت بشكلٍ كبيرٍ على النظرة المعاصرة للحدائق والساحات والمناظر الطبيعية بشكلٍ خاص.

source: UNESCO/ERI

路易斯•巴拉干故居和工作室

该建筑于1948年在墨西哥城郊建造,设计师是路易斯·巴拉干,它是二战后建筑创意工作的杰出代表。这幢混凝土结构的建筑面积共有1161平方米,有一个底层外加两层楼,还有一个私人小花园。巴拉干将现代艺术与传统艺术、本国与流行结合起来,形成了一种全新的风格。这种风格具有极大的影响力,在当代花园、广场以及风景设计方面尤其如此。

source: UNESCO/ERI

Жилой дом и студия Луиса Баррагана (пригороды Мехико)

Жилой дом и студия архитектора Луиса Баррагана, построенные в 1948 г. в пригороде Мехико, представляют собой выдающийся пример творческой работы этого архитектора в период после Второй Мировой войны. Бетонное здание имеет три этажа, к нему прилегает также небольшой частный сад. Работа Баррагана интегрирует современные и традиционные профессиональные художественные и народные элементы в единое целое.

source: UNESCO/ERI

Casa-Taller de Luis Barragán

Construida en 1948 en los arrabales de la Ciudad de México, la casa-taller del arquitecto Luis Barragán constituye un ejemplo excepcional de la obra creadora de este eminente artista durante el período posterior a la Segunda Guerra Mundial. El edificio, cuya superficie totaliza 1.161 metros cuadrados, es de hormigón armado y consta de una planta baja, dos superiores y un pequeño jardín privado. En la obra de Barragán convergen corrientes estéticas y elementos artísticos modernos y autóctonos tradicionales, dando por resultado una síntesis arquitectónica que ha ejercido una notable influencia en el diseño contemporáneo de paisajes, jardines y plazas.

source: UNESCO/ERI

ルイス・バラガン邸と仕事場

source: NFUAJ

Huis en studio van Luis Barragán

Het huis en studio van Luis Barragán werd in 1948 gebouwd en bevindt zich in een van de voorsteden van Mexico Stad. Het is een mooi voorbeeld van de creativiteit van de architect in de periode na de Tweede Wereldoorlog. Het betonnen gebouw omvat in totaal 1.161 vierkante meter en bestaat uit de begane grond en twee bovenverdiepingen, die uitkijken op een kleine privétuin. Het werk van Barragán integreert moderne elementen en stromingen, met traditionele en volkse. Hierdoor ontstond een nieuwe synthese, die van grote invloed is geweest op met name het hedendaagse ontwerp van tuinen, pleinen en landschappen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
© OUR PLACE The World Heritage Collection
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Construite en 1947-1948, la Maison-atelier de Luis Barragán est située dans une banlieue ouvrière de Mexico; elle constitue un exemple exceptionnel de la contribution créative de l'architecte après la Seconde Guerre mondiale. Barragán a réalisé  une adaptation régionale du mouvement moderne international en architecture. Le bâtiment de béton, d’une superficie totale de 1.161 m2, comprend un rez-de-chaussée et deux étages, ainsi qu’un petit jardin privatif. L’intégration par  l'architecte du design moderne  et d’éléments traditionnels mexicains vernaculaires a exercé une influence considérable, notamment sur  la conception contemporaine des jardins. Par exemple, son utilisation de l'eau et des fontaines reflète les traditions méditerranéennes et islamiques, en particulier marocaine.

La maison-atelier de Luis Barragán doit sa singularité au fait d'être une réflexion personnelle, et par conséquent unique, de son concepteur. Ce contexte autobiographique n'a pas empêché l’artiste d'aller bien au-delà du cadre culturel de son temps et de devenir une référence dans l'art et l’architecture du XXème siècle. Particulièrement remarquable est le dialogue  entre la lumière et l'espace construit, ainsi que  la manière dont la couleur complète  la forme et les matériaux. C'est une maison qui fait appel à tous les sens et réévalue la façon dont l'architecture peut être perçue et appréciée par ses habitants. Beaucoup de ses matériaux viennent de l'architecture traditionnelle et, éloignés de la production industrielle, ils révèlent le vieillissement de la maison par leur patine que l'architecte a reconnu comme donnant une valeur poétique à son architecture.

Critère (i): La maison-atelier de Luis Barragán est un chef-d’œuvre des nouveaux développements du mouvement moderne, intégrant les courants traditionnels, philosophiques et artistiques en une nouvelle synthèse

Critère (ii): L’œuvre de Luis Barragán intègre des influences modernes et traditionnelles, synthèse qui a eu à son tour un impact important, notamment sur la conception des jardins et des paysages urbains.

Intégrité

La maison-atelier qui constitue le bien inscrit occupe deux lots adjacents, les numéros 12 et 14 de la  rue du Général Francisco Ramirez. L'architecte y a vécu et travaillé jusqu'à sa mort en 1988 et il en a défini et supervisé toutes les modifications. Luis Barragán  estimait «qu’une maison n'est jamais finie, c'est un organisme en constante évolution». La valeur de l'intégrité du bien réside dans le fait que ces modifications représentent un document autobiographique de l'artiste et illustrent l'évolution de ses idées. En outre, le bien est conservé dans son intégralité, y compris les équipements de cuisine et la Cadillac de l’architecte.

Le bien a été considéré comme étant dans un état de conservation convenable au moment de son inscription (2004). Les menaces spécifiques sont liées à l’insuffisance du contrôle de la planification, à l’augmentation du trafic dans les environs  et au développement incontrôlé de la hauteur des bâtiments dans la zone tampon. Un tel développement aura un impact négatif sur le caractère introverti et intimiste de la maison. Il affectera également  son intégrité visuelle, en particulier la vue depuis le jardin et les terrasses. D'autres risques concernent  les tremblements de terre et les incendies. Des inspections régulières et des mesures préventives sont nécessaires.

Authenticité

La Maison-atelier de Luis Barragán est conservée avec le plus grand respect,    non seulement sa structure, les matériaux, les meubles, les objets, les collections d'art, le jardin et la  bibliothèque, mais aussi les équipements de cuisine. La conservation est étendue aux diverses modifications  intervenues au fil du temps. En ce sens, le bien répond certainement au critère d'authenticité. Occupée par l'architecte jusqu'à sa mort, la maison–atelier est actuellement un musée ouvert au public.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

En Novembre 1988, le gouvernement mexicain a déclaré la Maison-atelier de Luis Barragán monument artistique, ce qui implique que tous les travaux de conservation et de restauration soient autorisés par el Iinstituto Nacional de Bellas Artes y Literatura (Institut National des Beaux-Arts et des Lettres). La protection de la maison était achevée avant l'inscription et l’Etat partie a indiqué qu’une protection renforcée de l’atelier était en cours. La déclaration s'étend à toutes les fouilles, fondations,  travaux de conservation ou de démolition effectués par les propriétaires de terrains adjacents au monument.

Le musée est géré par la Fondation Luis Barragán d’Architecture de Guadalajara, un organisme non gouvernemental qui, avec les responsables du musée et de l'INBA, est chargé de préserver l'intégrité et l'authenticité du bien. Depuis 1994, la restauration est sous la responsabilité d'Andrés Casillas de Alba, un disciple et collaborateur de Luis Barragán. Les plans de travail annuels prennent suffisamment  soin de la propriété et une zone tampon 22,9 hectares entoure la propriété sur trois côtés.

Description longue
[Uniquement en anglais]

The Luis Barragán House and Studio exhibit the integration of modern and traditional influences, which in turn have had an important impact especially on garden design and urban landscaping. The artistic manifesto of Casa Estudio Luis Barragán is the result of the criticism and renovation of the Modern Movement in architecture, achieved by synthesizing other cultural traditions and artistic styles, fundamentally Mexican heritage, but surpassing its cultural horizon with many other approaches.

Luis Barragán (1902-88) was trained as an engineer, but became a self-taught architect. In his early career he was involved in real estate management. The property on which the house and studio were built was probably purchased in 1939 together with a larger area. This moment coincides with his shift of interest from real estate activities towards architecture. He built the so-called Ortega House, making use of a pre-existing building. He took up his residence in this house in 1943. The house in No. 14 was built in 1948. The first drawings for the project were realized for Mrs Luz Escandón de R. Valenzuela. However, in summer 1948, Barragán decided to take the house for himself. The rest of the property was sold to the Ortega family. The plans of the house were gradually developed over the construction period. In fact, it became a sort of laboratory for the architect, who lived there for the rest of his life, until 1988.

The property is a single construction located on two adjacent lots on a small street (12 and 14 General Francisco Ramirez Street) in the Daniel Garza suburb of Mexico City. The total surface area is around 1,161 m2 . Adjacent is Barragán's Ortega House. The house is built from concrete with plaster rendering. It has a ground floor and two upper storeys, as well as a small private garden. The entrance is directly from the street on the east side. The garden opens towards the west. The studio takes the northern part of the building, with an entrance directly from the street; the rest is Barragán's private residential quarters.

The entrance facade aligns with the street and preserves the appearance of the neighbouring facades. It is a massive boundary with precise openings. Because of its austere, almost unfinished appearance, the house would almost be unnoticed, except for its scale, which contrasts with the rest of the buildings in the neighbourhood. The house announces the dwelling of an upper-class gentleman, but at the same time its materials speak of an introspective and intimate nature, paradoxically humble. All the windows of the eastern facade represent the possibility of hiding the direct communication between domestic space and the city. The entire exterior conserves the colour and natural roughness of the plastered concrete.

Some of the subdivisions or screens were introduced later. The separate dining room is reached from the hall and the living room, next to which there is a small breakfast room and the kitchen. All these spaces open towards the garden. On the first floor are the master bedroom and a guest room, as well as an 'afternoon room'. On the second floor, there are service spaces and a roof terrace. The upper storeys are accessed via narrow stairs without railings. The levels of the different floors are not regularly placed, but are designed so as to allow spaces of different heights. Thus, the living room is double height.

The north side of the property is reserved for the studio with direct access from the street. There is also internal access from the living room. The main studio space is linked with the garden through a patio. On the street side, there are two small offices, and on the first floor there is a small private office.

On the garden side, the building has a very different aspect compared with the street side. The qualities of Barragán's architecture are expressed in the treatment of the spaces inside the house, where he plays with strong non-harmonic colour schemes (e.g. the sequence from the entrance); the raw volcanic stone on the vestibule floor extends through a second door to the hall. The garden was initially conceived as a large expanse of grass, but Barragán later allowed it to grow more freely.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Luis Barragán (1902-1988) reçut une formation d'ingénieur, mais devint ensuite un architecte autodidacte. Après avoir voyagé en Espagne et en France, il s'installa d'abord à Guadalajara (1927) puis à Mexico (1936). Il travailla au début de sa carrière dans la gestion immobilière.

Le terrain sur lequel la maison et l'atelier ont été construits a probablement été acheté en 1939, avec une parcelle plus grande. Ce moment coïncide avec une perte d'intérêt pour ses activités immobilières, au profit de l'architecture. Il construisit la maison Ortega, utilisant un bâtiment préexistant. Il s'installa dans cette maison en 1943. La maison au n° 14 fut construite en 1948. Les premiers plans du projet furent réalisés pour Mme Luz Escandón de R. Valenzuela. Toutefois, en été 1948, Barragán décida de garder la maison pour lui-même. Le reste de la propriété fut vendu à la famille Ortega. Il élabora les plans de la maison au fur et à mesure de la construction. En fait, cette maison devint une sorte de laboratoire pour l'architecte, qui y vécut jusqu'à sa mort en 1988.

Source : évaluation des Organisations consultatives