jump to the content

Décisions du Comité

31 COM 7B.91

Palais de Westminster, abbaye de Westminster et église Sainte-Marguerite (Royaume-Uni)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.        Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2.        Rappelant la décision 30 COM 7B.74, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3.        Se déclare satisfait des mesures prises par l'État partie en réponse aux demandes préalables du Comité et note qu’un London View Management Framework (Cadre de gestion des vues de Londres) entrera en vigueur le 13 juillet 2007, tout en reconnaissant que l’étude d’impact visuel demandée par le Comité n’est pas encore finalisée ;

4.        Engage l'État partie à adopter les mesures figurant dans le Heritage Protection White Paper (Livre blanc sur la protection du patrimoine) et prie instamment l’État partie d’appliquer fermement le principe de regroupement des bâtiments de grande hauteur de manière à ce qu’ils n’aient aucun effet préjudiciable sur la valeur universelle exceptionnelle des sites du patrimoine mondial de Londres en redéfinissant les limites du bien et des zones tampons ; 

5.        Demande à l’État partie de préparer et de présenter au Comité du patrimoine mondial une étude d’impact visuel dynamique du bien du patrimoine mondial pour faciliter une évaluation complète et rapide des futures applications en matière de planification ;

6.        Prie aussi instamment l’État partie de réviser et d’ajuster les trois projets d’aménagement proposés sur la rive Sud de la Tamise de façon à garantir l’intégrité visuelle du bien du patrimoine mondial ;

7.        Prend acte du fait que l’État partie a finalisé le plan de gestion du bien du patrimoine mondial de Westminster ;

8.        Demande, dans la mesure où le plan de gestion et le Cadre de gestion des vues de Londres ont été finalisés récemment, que le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS étudient ces documents pour juger de leur efficacité à assurer la protection du cadre et des perspectives visuelles qu’offre le site et qu’il en rende compte au Comité à sa 32e session ;

9.        Prend note du fait que l’État partie a manifesté son engagement à répondre favorablement à la demande du Comité (décision 30 COM 7B.74) de protéger le bien du patrimoine mondial, son cadre et ses perspectives visuelles ;

10.      Demande également à l’État partie de soumettre un rapport d’avancement au Centre du patrimoine mondial avant le 1er février 2008, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 32e session en 2008.