jump to the content

Décisions du Comité

36 COM 7B.107

1.   Rappelant la mission de haut niveau de l’UNESCO dépêchée en mai 2012 dans l’État partie du Mali sur décision de la Directrice générale de l’UNESCO, en réponse à l’occupation désastreuse du bien culturel des sanctuaires de Tombouctou par des groupes armés et qui a rencontré les hauts responsables du Gouvernement, notamment le Premier Ministre et la Ministre de la Culture, pour offrir son soutien au peuple malien,

2.   Rappelant en outre qu’au cours de la mission de haut niveau de l’UNESCO, le Gouvernement malien et l’UNESCO ont convenu de renforcer la protection de tous les biens culturels, qui sont primordiaux pour la préservation de la culture malienne qualifiée par le gouvernement de « riche et tolérante, et faisant partie intégrante du patrimoine de l’humanité »,

3.   Se félicitant de la déclaration du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies du 1er juillet 2012, soutenant les efforts de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et des pays de la région pour aider la population du Mali à résoudre la crise,

4.   Notant avec une immense tristesse la destruction des mausolées qui font partie du bien du patrimoine mondial de Tombouctou,

5.   Exprime sa gratitude à la communauté internationale devant les manifestations d’inquiétude et les appels à la cessation de ces actes de destruction répugnants ;

6.   Condamne avec force ces actes de destruction et appelle les auteurs responsables de ces actes à immédiatement cesser ces actions inacceptables ;

7.   Rejette toute corrélation entre la récente inscription du bien des sanctuaires de Tombouctou sur la Liste du patrimoine mondial en péril et les actes de vandalisme qui ont été commis et qui privent le monde et les générations futures de jouir du précieux patrimoine du Mali ;

8.   Lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle procure l’appui nécessaire, à la demande de l’État partie du Mali, pour faire en sorte que ses biens culturels soient conservés et protégés pour les générations présentes et futures ;

9.   Demande à la Directrice générale de l’UNESCO d’envisager la création d’un Fonds spécial d’aide au Mali dans ses efforts en faveur de la conservation de son patrimoine culturel et, à cet effet, en appelle à tous les États membres de l’UNESCO, de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) pour qu’ils procurent les ressources financières à ce Fonds ;

10.  Demande en outre à la Directrice générale de l’UNESCO de dépêcher, lorsque la situation le permettra, une mission au Mali dans le but d’évaluer avec les autorités nationales concernées et les autorités locales l’ampleur de la destruction et des dégâts sur le bien et les besoins de conservation urgents afin de sauvegarder son intégrité et sa valeur universelle exceptionnelle ;

11.   Décide d’appliquer le mécanisme de suivi renforcé au bien et de faire rapport au Comité du patrimoine mondial ;

12.   Décide qu’un rapport d’avancement fait dans ce contexte soit soumis au Comité du patrimoine mondial à sa 37e session pour considération et action de suivi. 

Thèmes : Conservation, Communication, Assistance internationale, Liste du patrimoine mondial en péril, Valeur universelle exceptionnelle, Mécanisme de suivi renforcé
Etats Parties : Mali
Biens : Tombouctou
Session : 36COM