jump to the content

Décisions du Comité

34 COM 8B.39

Biens Culturels - Eglise de la Résurrection du monastère de Suceviţa - (Roumanie)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-10/34.COM/8B et WHC-10/34.COM/INF.8B1.Add,

2. Approuve l'extension des Églises de Moldavie pour inclure l'église de la Résurrection du monastère de Suceviţa, Roumanie, sur la base des critères (i) et (iv);

3. Considère que cette extension complète et achève la série des Eglises de Moldavie;

4. Adopte la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante: 

Brève synthèse

Les églises à peinture murale extérieure du nord de la Moldavie, construites de la fin du XVe siècle à la fin du XVIe siècle, sont des chefs-d'œuvre inspirés de l'art byzantin. Ces huit églises du nord de la Moldavie sont uniques en Europe. Elles sont authentiques et particulièrement bien conservées. Loin d'être de simples décorations murales, ces peintures constituent une couverture systématique de toutes les façades et elles représentent des cycles complets de peintures murales religieuses. Leur composition exceptionnelle, l'élégance des personnages et l'harmonie des coloris s'intègrent parfaitement dans le paysage environnant. 

Critère (i) : Les peintures extérieures des églises du nord de la Moldavie recouvrent la totalité des façades. Elles représentent un phénomène artistique unique et homogène, directement inspiré de l'art byzantin. Ce sont des chefs-d'œuvre de la peinture murale, d'une valeur esthétique exceptionnelle par leur chromatisme abouti et la grande élégance des personnages. Elles présentent des cycles historiés de la Bible et des Saintes Écritures, dans la tradition chrétienne orthodoxe.

Critère (iv) : L'idée de recouvrir complètement les surfaces extérieures des églises par des peintures constitue un exemple éminent d'un type de construction et de décoration des églises adopté en Moldavie, qui illustre le contexte culturel et religieux des Balkans, de la fin du XVe siècle à la fin du XVIe siècle.

Intégrité et authenticité

L'église monastique de Suceviţa n'a subi aucune modification notable au cours de son histoire. Elle conserve de manière pleinement intègre sa structure architecturale originelle de la fin du XVIe siècle, ainsi que son ensemble de peintures murales, tant intérieures qu'extérieures. Le monastère qui l'enserre a conservé son apparence initiale, notamment son enceinte historique. Le paysage environnant, de type rural et forestier, n'a subi que peu de transformations et d'aménagements jusqu'à présent.

Les peintures murales sont authentiques, car elles n'ont subi que des interventions minimales. Elles sont dans un bon Etat de conservation. Les restaurations entreprises depuis les années 1970 ont été faites avec soin, dans un souci poussé du respect de l'authenticité tant des motifs que des pigments et des conditions de conservation. Les restaurations de la toiture ont rendu à l'église son aspect premier, documenté par les sources iconographiques anciennes.

Mesures de protection et de gestion requises

La protection du bien est satisfaisante, au niveau de l'ensemble de la série comme à Suceviţa, où il s'agit d'un lieu de culte au sein d'un monastère en activité. La protection est complétée par le plan d'urbanisme général de cette zone de la commune de Suceviţa, récemment promulgué (janvier 2010). Il doit permettre un contrôle actif des constructions et des aménagements dans la zone tampon et dans l'environnement paysager de l'église et du monastère. Le plan de gestion a été rédigé, ainsi que la partie concernant l'extension. Le Comité de coordination du bien en série a été institué, mais son fonctionnement local doit être précisé.

5. Recommande que l'Etat partie:

a) Fournisse un rapport pour la 35e session du Comité du patrimoine mondial, en 2011, afin de l'informer sur le fonctionnement effectif du Comité de coordination et de son antenne locale à Suceviţa;

b) Assure la régulation de l'accroissement probable des visiteurs dans le monastère et dans l'église de Suceviţa;

c) Prévoit un plan pratique d'accueil des visiteurs aux abords du monastère de Suceviţa dans le cadre du plan d'urbanisme actualisé;

d) Tienne informé le Comité du patrimoine mondial des projets architecturaux concernant le laboratoire de la conservation prévu dans la zone tampon du monastère de Sucevita, en accord avec le paragraphe 172 des Orientations.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Session : 34COM