English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

34 COM 8B.35

Biens Culturels - Sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa et de Siega Verde - (Espagne / Portugal)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-10/34.COM/8B et WHC-10/34.COM/INF.8B1,

2. Approuve l'extension des Sites d'art rupestre préhistorique de la vallée de Côa, Portugal pour inclure la Zone archéologique d'art rupestre de Siega Verde, Espagne et devenir les Sites d'art rupestre préhistorique de la vallée de Côa et de Siega Verde, Espagne / Portugal sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (i) et (iii);

3. Adopte la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante: 

Brève synthèse

Le bien comprend les deux sites d'art rupestre préhistorique de la vallée de Côa (Portugal) et de Siega Verde (Espagne), consistant en des escarpements rocheux taillés par l'érosion fluviale et ancrés dans un paysage rural isolé où des centaines de panneaux présentant des milliers de figures animales (5 000 à Foz Côa, environ 440 à Siega Verde) ont été gravés au cours de plusieurs millénaires.

Les sites d'art rupestre de Foz Côa et Siega Verde représentent l'ensemble d'art paléolithique en plein air le plus remarquable de la Péninsule Ibérique au sein de la même région géographique.

Foz Côa et Siega Verde fournissent la meilleure illustration des thèmes iconographiques et de l'organisation de l'art rupestre, qui adopta les mêmes modes d'expression dans les grottes et en plein air, contribuant ainsi à une meilleure compréhension de ce phénomène artistique.

Ils forment ensemble un lieu unique de l'ère préhistorique, riche en témoignages matériels d'occupation au paléolithique supérieur.

Critère (i) : Les gravures rupestres de Foz Côa et de Siega Verde, allant du paléolithique supérieur à la fin du Magdalénien/Épipaléolithique (de 22 000 à 8 000 ans av. J.-C., représentent un exemple unique des premières manifestations de la création humaine symbolique et des débuts du développement culturel, s'éclairent réciproquement et sont une source d'information sans égale pour comprendre l'art paléolithique.

Critère (iii) : L'art rupestre de Foz Côa et celui de Siega Verde, considérés ensemble, offrent un éclairage exceptionnel sur la vie sociale, économique et spirituelle de nos premiers ancêtres.

Intégrité et authenticité

L'intégrité du bien est notamment exprimée par l'homogénéité et la continuité des représentations à l'intérieur des limites spatiales des surfaces rocheuses gravées ainsi que par l'adoption de modèles typiques des peintures préhistoriques ornant les grottes, confirmant ainsi l'argument de l'intégrité de cet ensemble en plein air.

L'authenticité du bien est démontrée par des considérations stylistiques et comparatives, incluant également l'examen des thèmes artistiques et de l'organisation des gravures rupestres dans les grottes. Les seuls doutes émis concernent l'interprétation de certaines figures animales (par ex. rhinocéros laineux, bison, cerf mégacéros, caribou et félins).

Mesures de protection et de gestion requises

Siega Verde est protégé par diverses lois nationales pour la protection du patrimoine et la planification et il a été déclaré BIC (Bien d'intérêt culturel). Les mesures de protection ont été mises en œuvre depuis le classement BIC. La gestion est déléguée au groupe d'action local ADECOCIR (Association pour le développement de la région de Ciudad Rodrigo). Le directeur de l'ADECOCIR est responsable de l'ensemble de la gestion et de l'entretien de Siega Verde, tandis que la sécurité est assurée par la Junta de Castilla y León, qui est également responsable de l'entretien de l'équipement. La Junta de Castilla y León a mis au point des programmes communs avec l'institution portugaise IGESPAR (Instituto de Gestão do Património Arquitectónico e Arqueológico - Institut pour la gestion du patrimoine architectural et archéologique), qui est responsable du site de la vallée de Côa, dans le but d'étudier et de présenter ensemble les vallées de Côa et Siega Verde.

4. Recommande que l'Etat partie:

a) Poursuive les efforts que les Etats parties ont déjà entrepris pour coordonner la protection et la gestion du bien de Foz Côa, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, et de l'extension proposée, de même que les activités de présentation et de promotion des deux biens;

b) Garantisse la mise en œuvre intégrale et rapide de l'accord signé le 2 décembre 2009 par les municipalités compétentes pour interdire le développement de constructions sur la colline surplombant Siega Verde et pour qualifier comme zones de protection spéciale celles dans lesquelles un développement pourrait avoir un impact visuel négatif sur le bien;

c) Développe une stratégie globale de tourisme culturel pour l'extension proposée et fournisse au Centre du patrimoine mondial des informations détaillées sur tout progrès réalisé dans ce sens;

d) Évalue les conséquences associées à tout éventuel agrandissement futur du centre des visiteurs et de son aire de stationnement avant de planifier le projet;

e) Tienne le Comité du patrimoine mondial informé de la progression des mesures prises pour la suppression des stations de mesure et des infrastructures associées conformément au paragraphe172 des Orientations.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Espagne Portugal
Session : 34COM