English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

34 COM 8B.24

Biens Culturels-Monuments historiques de Dengfeng au « centre du ciel et de la terre »(Chine)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-10/34.COM/8B et WHC-10/34.COM/INF.8B1.Add,

2. Inscrit les Monuments historiques de Dengfeng au « centre du ciel et de la terre », Chine, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (iii) et (vi) ;

3. Adopte la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante :

Brève synthèse

Pendant des siècles, Dengfeng, l'une des premières capitales de la Chine, dont on ignore l'emplacement exact mais dont le nom est désormais associé à une zone au sud du mont Shaoshi et du mont Taishi, deux pics du mont Songshan, fut associée au concept de centre du ciel et de la terre - le seul point où les observations astronomiques étaient réputées fiables. Le mont Songshan était considéré comme l'attribut naturel du centre du ciel et de la terre, et les empereurs s'appuyaient sur le culte de cette montagne pour renforcer leur pouvoir.

Ces trois idées convergent donc dans une certaine mesure : le centre du ciel et de la terre, sur le plan astronomique, est un endroit propice à l'installation de la capitale du pouvoir terrestre, et le mont Songshan en tant que symbole naturel du centre du ciel et de la terre sert de point focal aux rituels sacrés, renforçant ce pouvoir matériel. Les édifices groupés autour de Dengfeng étaient des réalisations architecturales des plus ambitieuses pour l'époque, dont beaucoup ont été commandées par des empereurs. Elles renforcèrent elles aussi l'influence de la zone de Dengfeng.

Certains des sites de la zone proposée pour inscription entretiennent d'étroites relations avec la montagne (temple de Zhongyue, portes Que de Taishi et Shaoshi) ; l'observatoire est très clairement associé aux observations astronomiques faites au centre du ciel et de la terre, les autres édifices étant construits dans la zone perçue comme telle pour le statut que cela conférait.

Critère (iii) : L'idée astronomique du centre du ciel et de la terre est étroitement liée à l'idée du pouvoir impérial, au caractère propice de l'endroit pour établir des capitales et à son attribut naturel, le mont Songshan et aux cérémonies et rituels associés à celui-ci. Le bien en série reflète l'importance de la zone en termes de prestige et de patronage.

Critère (vi) : La concentration de structures sacrées et séculières dans la zone de Dengfeng reflète la tradition forte et durable du centre du ciel et de la terre associée à la montagne sacrée, qui maintint les sacrifices impériaux et le patronage sur plus de 1500 ans et prit une importance exceptionnelle dans la culture chinoise. Les structures bouddhiques en vinrent à entretenir une relation symbiotique avec la montagne sacrée.

Intégrité et authenticité

Les attributs nécessaires pour représenter la valeur universelle exceptionnelle sont inclus dans les délimitations du bien, bien que la zone associée au concept du centre du ciel et de la terre soit considérablement plus large que le bien proposé pour inscription et qu'une justification complète du choix des sites au sein de cette zone plus large n'ait pas été fournie. Au sein de chaque site individuel, une palette suffisante d'attributs demeure pour refléter leur disposition d'origine, bien que de nombreux édifices individuels de la plupart des sites aient été soumis à plusieurs périodes de reconstruction.

Pris individuellement, il n'y a pas de doute quant à l'authenticité des attributs du point de vue de leurs matériaux, des associations avec la religion et de la disposition des lieux. S'agissant de l'ensemble des monuments, bien que certains des sites soient associés aux attributs physiques du concept du centre du ciel et de la terre - la montagne et ses pratiques religieuses associées - la série dans son ensemble ne traduit pas de façon éminemment lisible le concept et les liens devraient être renforcés.

Mesures de protection et de gestion requises

La majorité des monuments sont protégés en tant que monuments nationaux par le gouvernement national. Seule l'enceinte en amande du temple de Shaolin est protégée au niveau provincial.

Le Plan directeur (Réglementations pour la conservation et la gestion des monuments historiques du mont Songshan à Zhengzhou), approuvé en 2007, documente les politiques de protection et de gestion des sites proposés pour inscription ainsi que des instructions concernant la capacité des visiteurs, la circulation, les installations et les besoins permanents des communautés religieuses.

Il incombe au gouvernement populaire municipal de Zhengzhou de diriger la conservation et la gestion du bien tandis que le gouvernement populaire municipal de Dengfeng est seul responsable de la mise en œuvre des travaux de conservation et de gestion. En 2007, le gouvernement populaire municipal de Zhengzhou a établi l'Office municipal de préservation et de gestion des monuments historiques du mont Songshan. L'administration municipale du patrimoine culturel de Dengfeng a été établie en 1990 pour protéger et gérer l'ouverture des monuments historiques. Des bureaux de préservation pour chacun des monuments constituent l'échelon en deçà de l'administration.

La zone proposée pour inscription se trouve dans le parc national du mont Songshan et il est recommandé que cela devienne la zone tampon, absorbant les zones tampons individuelles proposées pour les sites individuels. Le parc national comporte un plan directeur (2009-2025) pour réguler ses activités, à savoir protéger les ressources scéniques et naturelles. Dans le parc national, en sus des dispositions relatives aux monuments protégés individuels, il existe des zones de contrôle de la construction. L'environnement naturel au sein du parc apporte le contexte et le cadre des monuments et il est nécessaire d'assurer que cela soit classé et protégé de façon appropriée afin d'éviter un développement préjudiciable.

4. Recommande que l'Etat partie :

a) Agrandisse les zones tampons de façon à coïncider avec les délimitations du parc national du mont Songshan, comme suggéré par l'Etat partie ;

b) Fournisse une interprétation appropriée du bien, pour la bonne compréhension du lien entre les sites constitutifs et le concept de centre du ciel et de la terre.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Chine
Session : 34COM