jump to the content

Décisions du Comité

CONF 203 VII.C.1.26

SOC : Angkor (Cambodge)

VII.26 Angkor (Cambodge)

Le Secrétariat a rappelé qu'au moment de l'inscription d'Angkor sur la Liste du patrimoine mondial et sur celle du patrimoine mondial en péril le 14 décembre 1992 lors de la seizième session du Comité à Santa Fe, le Comité avait énoncé cinq obligations qu'il demandait aux autorités cambodgiennes de satisfaire dans un délai de trois ans. Ce délai arrivant à son terme à la fin du mois de décembre de cette année, Son Excellence M. Vann Molyvann, Ministre d'Etat du gouvernement royal du Cambodge, a pris la parole à l'invitation du Président pour informer le Comité des progrès réalisés dans l'exécution de ces engagements depuis son dernier rapport détaillé présenté l'an dernier à la dix-huitième session.

Notant que trois des demandes du Comité, à savoir l'établissement de limites permanentes et de zones tampons suffisantes ainsi que le suivi de l'état de conservation et la coordination des efforts internationaux en matière de conservation, ont été réalisées en 1994, le Ministre a annoncé qu'en 1995, l'Autorité pour la Protection du Site et l'Aménagement de la région d'Angkor (APSARA) a été officiellement créée par le Kret royal (décret) promulgué par les autorités cambodgiennes le 19 février 1995. Ayant ainsi rempli la quatrième demande faite par le Comité, M. Vann Molyvann a déclaré que la dernière obligation, à savoir la promulgation d'une législation pour la protection du patrimoine, sera bientôt réalisée. Un ensemble très complet de lois sur la protection du patrimoine culturel et les questions connexes établi avec l'aide de l'UNESCO et d'autres partenaires internationaux a été approuvé par le conseil des ministres et devrait être adopté par l'Assemblée nationale avant la fin du mois de décembre.

Le Comité a remercié l'Observateur du Cambodge pour son rapport détaillé et a félicité les autorités cambodgiennes pour les progrès qui ont été réalisés, dans des circonstances difficiles, pour sauvegarder le site du patrimoine mondial d'Angkor et pour s'être conformées aux recommandations faites à ce propos par le Comité lors de sa seizième session de Santa Fe (1992). Le Comité a aussi reconnu la contribution apportée à ces mesures par les Etats parties qui ont répondu à l'appel du Directeur général concernant la sauvegarde d'Angkor. Le Comité a notamment accueilli avec satisfaction les réalisations faites à ce jour pour définir des limites précises pour le site et ses zones tampons, établir une autorité nationale de protection et un mécanisme de coordination de l'assistance internationale. Le Comité a noté que la protection juridique apportée au site par décret royal a été adoptée par le gouvernement royal du Cambodge et est actuellement en cours d'examen par le Parlement. Le Comité a demandé aux autorités cambodgiennes de fournir des informations sur l'état d'avancement du processus législatif, lors de sa prochaine session. Reconnaissant les conditions exceptionnelles que connaît toujours le site, le Comité a décidé de maintenir Angkor sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Cambodge
Biens : Angkor
Session : 19COM