jump to the content

Décisions du Comité

33 COM 7B.40

Pyrénées – Mont Perdu (France / Espagne) (C/N 773 bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 32 COM 7B.42, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008),

3. Prend acte des mesures prises par l'État partie français concernant le soutien accru en faveur de l'agropastoralisme mais regrette l'absence de stratégie et de liens clairs avec la conservation des caractéristiques du paysage culturel ;

4. Demande aux deux États parties d'établir, sur la base d'un accord mutuel et réciproque, un organisme de gestion et de surveillance continue pour le bien, comprenant des points focaux nationaux naturels et culturels pour le patrimoine mondial,

5. Demande également que soit organisé, par l'organisme conjoint de gestion et de surveillance évoqué ci-dessus, en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, un atelier transfrontalier destiné à mettre en place une vision partagée et à établir une structure de planification de gestion du bien unique et globale et que soit envisagée la finalisation du plan de gestion provisoire du bien, comme évoqué lors de la mission de suivi réactif de juillet 2007;

6. Regrette aussi que l'État partie français considère que le Festival de Gavarnie dans le périmètre du bien inscrit doit continuer, malgré l'avis rendu par le Comité du patrimoine mondial comme quoi il représente un péril prouvé pour la valeur universelle exceptionnelle du bien, tel que cela est défini dans le paragraphe 180 des Orientations ;

7. Engage vivement et fermement l'État partie français à prendre les mesures nécessaires pour transférer le Festival comme il s'y était engagé et conformément aux précédentes décisions du Comité du patrimoine mondial, mais aussi à fermer le tronçon supérieur de la route de Troumouse ;

8. Demande en outre aux États parties, avec l'organisme conjoint de gestion et de suivi, de préparer, en coopération avec les Organisations consultatives, un projet de déclaration de Valeur Universelle Exceptionnelle d'ici le 1er février 2010 ;

9. Demande enfin aux Etats parties de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport conjoint sur l'avancement du dossier en tenant compte des recommandations précitées et en incluant un plan détaillé et un calendrier pour le transfert ou l'atténuation des impacts négatifs du Festival de Gavarnie sur la valeur universelle exceptionnelle du bien pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session, en 2010 afin d'envisager, en l'absence de progrès substantiels, la possibilité d'inscrire le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-09/33.COM/7B
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Espagne France
Session : 33COM