English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

32 COM 8B.29

Examen des propositions d’inscription de biens naturels, mixtes et culturels sur la liste du Patrimoine Mondial - La plaine de Stari Grad (CROATIE)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-08/32.COM/8B et WHC-08/32.COM/INF.8B1,

2. Inscrit La plaine de Stari Grad, Croatie sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii), (iii) et (v);

3. Adopte la déclaration suivante de valeur universelle exceptionnelle:

La plaine de Stari Grad représente un système complet d'occupation du sol et de colonisation agricole par les Grecs, au IVe siècle avant JC.  Son système foncier en parcelles géométriques délimitées par des murs de pierres sèches (chora) est exemplaire. Il a été complété dès les origines par un système de récupération des eaux de pluie utilisant des citernes et de petites rigoles. Ce témoignage est de valeur universelle exceptionnelle.

Le parcellaire mis en place par les colons grecs a été respecté par les époques suivantes. L'activité agricole au sein de la chora a été permanente, pendant 24 siècles jusqu'à nos jours, basée principalement sur la vigne et l'olivier.

L'ensemble offre aujourd'hui le paysage culturel d'une plaine fertile cultivée suivant l'organisation du territoire par la colonisation grecque.

Critère (ii) : Le parcellaire foncier du IVe siècle avant JC de la plaine de Stari Grad témoigne de la diffusion du modèle géométrique grec de la répartition des sols agricoles dans le monde méditerranéen.

Critère (iii) : La plaine agricole de Stari Grad est restée en usage continu et conforme aux productions initiales pendant 2400 ans. Elle témoigne de sa permanence et de sa durabilité au cours des siècles.

Critère (v) : La plaine agricole de Stari Grad et son environnement sont un exemple d'établissement humain traditionnel très ancien, aujourd'hui menacé par le développement économique moderne, en particulier la dépopulation rurale et l'abandon de l'agriculture traditionnelle.

Le cadastre grec a été pleinement respecté au cours d'une utilisation agricole incessante de la plaine, basée sur les mêmes cultures. Il est aujourd'hui parfaitement identifiable et faiblement modifié. La plaine de Stari Grad forme un ensemble agricole et foncier intègre.L'authenticité du système foncier grec da la chora est bien attestée sur l'ensemble de la plaine.Les structures bâties des murs de pierre sont authentiques, utilisant et réutilisant depuis la fondation grecque les mêmes matériaux de base par empilement à sec.

La mise en place du plan de gestion et de l'autorité en charge de son application doit permettre la réalisation d'un programme approfondi de fouilles archéologiques, de promouvoir un développement agricole durable au sein de la chora et de contrôler le développement urbain et touristique aux environs du bien dans le souci du respect de sa valeur universelle exceptionnelle

4.   Demande à l'État partie de :

  • a) Mettre en place un programme approfondi de fouilles archéologiques pour le bien, en relation avec l'expression de ses valeurs. La reprise et l'extension des fouilles de l'église Saint-Jean à Stari Grad revêtent une dimension prioritaire, dans l'espoir de mieux comprendre le lien entre la cité antique et le système agricole de la chora;
  • b) Mettre à exécution un projet de revitalisation durable de l'exploitation agricole de la plaine, dans le respect de son ancien système de division des terres, de réseau de murs de pierre sèche et de ses traditions agricoles;
  • c) Etablir un programme de suppression des éléments bâtis récents qui dénaturent le paysage culturel du site, chaque fois que cela est possible;
  • d) Lancer un programme visant à réduire l'impact des racines des arbres sur les murs de clôture et sur les vestiges archéologiques enfouis, par la suppression méthodique de ces arbres et une gestion planifiée des espaces non cultivés.