Chaque année le 2 février, la Journée mondiale des zones humides est fêtée pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne. Chaque année depuis 1997, des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l'occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier.

2013 est l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau et, de ce fait, une occasion idéale pour Ramsar d’examiner le lien entre l’eau et les zones humides.

La Convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Négocié tout au long des années 1960 par des pays et des organisations non gouvernementales préoccupés devant la perte et la dégradation croissantes des zones humides qui servaient d’habitats aux oiseaux d’eau migrateurs, le traité a été adopté dans la ville iranienne de Ramsar, en 1971, et est entré en vigueur en 1975.  

Pour plus d'informations : http://www.ramsar.org
Vous pouvez également consulter la liste (en anglais seulement) des sites du patrimoine mondial qui sont aussi des zones humides de Ramsar.