Candidatures pour le cours en espagnol sur la gestion des zones protégées de la Colorado State University, du 6 juillet au 6 août 2011.

Mayor información en español: http://warnercnr.colostate.edu/cpam-course-sp/

Plus d'informations en anglais: http://warnercnr.colostate.edu/cpam-course/

Candidatures en ligne jusqu'au: 18 février 2011

Depuis plus de 20 ans, la CSU met chaque année l'accent sur un  cours sur la gestion des zones protégées afin de les conservateurs des pays hispanophones et lusophones en Amérique latine et en Afrique. L'événement bénéficie du soutien d'agences de conservation telles que US Forest, Park and Fish and Wildlife Services, ainsi que d'autorités locales ou étatiques et des ONGs. Plus de 100 candidats sont en compétition chaque année pour les 22 places disponible pour ce mois de cours pratiques entièrement en espagnol se déroulant sur le terrain, dans les zones protégées de l'Ouest des Etats-Unis. Des thèmes tels que les compétences du gardien, la planification de la zone protégée, la gestion du tourisme ainsi que des sujets émergents comme préparer une résistance au changement climatique, le financement de la conservation, une gestion participative des parcs, et la médiation en situation de conflit sont abordés durant ce cours. L'accent est également mis sur les capacités des participants de diriger des individus et des groupes, participants qui peuvent être aussi bien des chefs locaux des gardiens de réserve de la forêt humide amazonienne que des dirigeants d'agences de gestion de parc ou d'ONGs. Ce cours a déjà formé 400 participants de plus de 20 pays. Parmi eux, nombreux sont ceux qui travaillent sur des sites du patrimoine mondial tels que Sangay et les Galápagos, en Equateur; La Amistad au Costa Rica et au Panama; Sian Ka'an au Mexique; Rio Platano au Honduras ; et Manu au Pérou. Chaque année, la CSU met sur pied ou aide à organiser des formations à la conservation tant aux Etats-Unis qu'à l'étranger. La CSU collabore également avec l'UNESCO, le Centre du patrimoine mondial, la Convention sur la Biodiversité et d'autres centres de formation à la conservation, comme CATIE au Costa Rica et le Wildlife Institute en Inde, afin de délivrer des formations plus efficaces et de développer une formation améliorée et des méthodes éducatives afin d'atteindre le nombre croissant de personnel travaillant dans les sites du patrimoine mondial et d'autres zones protégées naturelles et culturelles de par le monde.