Afin d'impliquer la jeune génération dans le processus de prise de décision et de présenter leur expérience en matière de conservation de la biodiversité, des jeunes adultes représentants les sites naturels du patrimoine mondial à travers le monde ont rejoint le Forum international des jeunes Go4BioDiv. Ce forum se tient du 16 au 29 octobre au Mont Fuji et à Nagoya au Japon, en parallèle de la 10è conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique (CBD-COP10) au japon. Les jeunes adultes se sont réunis sous la thématique « Nos trésors en danger - sites du patrimoine mondial en période de changement climatique ».

34 jeunes défenseurs de l'environnement, originaires de 25 sites du patrimoine mondial répartis sur les 5 continents ont ouvert le Forum des jeunes dans un campement au pied du légendaire Mt Fuji. Là, ils font connaissance, échangent leurs points de vue sur la biodiversité, le patrimoine mondial et le changement climatique et préparent leur participation au COP10 à Nagoya. Avant la conférence, les participants qui représentent des sites aussi divers que les Îles Galápagos (Equateur), le Kilimandjaro (Tanzanie), la Réserve de faune du Dja (Cameroun), la mer des Wadden (Allemagne), le Sagarmatha (Népal), Phong Nha-Ke Bang (Vietnam) ou la Grande Barrière (Australie), soumettent des photos, des dessins animés et des clips vidéo qu'ils ont réalisés sur leurs sites et des entretiens qu'ils ont menés auprès de gardiens de parcs ou d'anciens des villages. Lors de la conférence, ils présenteront leurs différentes préoccupations et leur vision commune au cours d'événements parallèles, de discussions avec les politiques et d'autres parties prenantes ainsi qu'à travers des performances colorées, d'une exposition et d'une brochure. Les défenseurs de la Go4BioDiv appellent la communauté internationale à agir maintenant afin de sauver leurs sites du patrimoine mondiale et tous leurs trésors.

Les jeunes défenseurs de la biodiversité témoignent de préoccupations diverses : Saningo de Tanzanie est inquiet des effets du changement climatique sur le Kilimandjaro : « Nous avions l'habitude de voir Kili couvert de neige mais le glacier est en constante diminution. Je voudrais savoir ce que je peux faire pour protéger mon environnement des effets du changement climatique ». Andrea, des Iles Galápagos, s'inquiète du tourisme et de la surpopulation : « nous devons régler ces problèmes au plus vite, ils menacent en permanence les iles ». Ils sont également tous d'accord pour dire que la conservation de la nature devrait être envisagée dans un contexte plus global, comme le souligne Sundeep du Népal : « nous devons traiter équité et écologie ensemble. La protection de la nature, la conservation de la culture et le développement ne peuvent plus être traités séparément ».

Cet événement est conjointement organisé par le Centre du patrimoine mondial, l'Union internationale de Conservation de la Nature (UICN), le Secrétariat de la Convention sur la Bio Diversité (SCBD), l'Université de Tsukuba et le German Technical Corporation (GTZ). Il  s'inscrit dans le cadre de l'Année internationale de la Biodiversité des Nations Unies, l'Année internationale du Rapprochement des Cultures et l'Année internationale de la jeunesse. Cette initiative comprend les résultats du 1er Forum des Jeunes Go4BioDiv qui s'est tenu lors du COP9 à Bonn, en Allemagne (2008), où les participants ont fourni aux délégués des contributions créatives et importantes aux délégués et à un plus large public.

Pour plus d'informations, consultez www.go4biodiv.org ou contactez Nina Treu n.treu@unesco.org, +81 80 6783 6933.