Christchurch, Nouvelle-Zélande, 29 juin - Le Comité du patrimoine mondial a inscrit aujourd'hui 3 nouveaux sites culturels sur la Liste du patrimoine mondial : Gamzigrad-Romuliana, Palais de Galerius,  (Serbie), le paysage culturel d'art rupestre de Gobustan (Azerbaïdjan) et le Campus central de la Universidad autónoma de Mexico (Mexique). Le Comité a terminé ses inscriptions et modifications de cette année.


Gamzigrad-Romuliana, Palais de Galerius, Serbie Gamzigrad, à l'Est de la Serbie, est un palais fortifié de l'époque romaine tardive, associé à un mémorial sur la colline adjacente. Il fut édifié à la fin du IIIe siècle et au début du IVe siècle, sur ordre de l'empereur Caius Valerius Galerius Maximianus et est connu sous le nom de Felix Romuliana, du nom de la mère de l'empereur. Le site est constitué de fortifications, d'un palais dans la partie nord-ouest de l'ensemble, de basiliques, temples, thermes, mémorial et d'un tetrapylon. Le site offre un témoignage unique de la construction romaine traditionnelle façonnée par le programme idéologique de la seconde tétrarchie. Le groupe de constructions est aussi unique en ce qu'il entremêle cérémonial et mémorial. La relation entre les deux ensembles spatiaux est soulignée sur le site par le tetrapylon qui est situé au carrefour entre d'une part les fortifications et le palais - le temporel - et d'autre part les mausolées et édifices commémoratifs - le spirituel.

Le paysage culturel d'art rupestre de Gobustan (Azerbaïdjan) 
Le site occupe trois zones d'un plateau rocheux qui s'élève dans la région semi désertique du centre de l'Azerbaïdjan. Elles recèlent près de 6 000 gravures qui témoignent de l'existence d'une période chaude et humide après la dernière ère glaciaire. Ces gravures ainsi que des vestiges de peuplement et de sites funéraires reflètent une occupation intensive des lieux du Paléolithique supérieur au Moyen Age. Le site occupe un total de 537 ha et s'inscrit dans la réserve protégée de Gobustan qui est beaucoup plus grande.

Campus central de la Universidad Nacional Autónoma de Mexico (UNAM), México, Mexique
Le campus qui est constitué d'un ensemble de bâtiments, d'équipements sportifs et d'espaces ouverts dans la zone méridionale de Mexico a été construit entre 1949 et 1952. Plus de 60 architectes, ingénieurs et artistes ont travaillé au projet. Le campus est un superbe exemple du modernisme du XXe siècle, il illustre l'intégration de l'urbanisme, de l'architecture, de l'ingénierie, de l'architecture de paysage et des beaux-arts et leur association avec des références aux traditions locales, notamment le passé préhispanique du Mexique. L'ensemble incarne des valeurs sociales et culturelles de portée universelle. Reconnu dans le monde entier, ce campus est l'un des grands symboles de la modernité en Amérique latine. Il fait aussi partie du petit nombre de projets dans le monde où les principes proposés par l'architecture et l'urbanisme modernes, dont l'objectif ultime était d'améliorer la qualité de vie des gens, ont été pleinement appliqués.

Contact en Nouvelle-Zélande :

Roni Amelan, Bureau de l'information du public de l'UNESCO, +64 273 414 518 r.amelan@unesco.org