Le Centre du patrimoine mondial souligne l'importance des sites du patrimoine mondial pour les oiseaux migrateurs à l'occasion de la première journée mondiale des oiseaux migrateurs lancée par la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS) ainsi que d'autres organisations partenaires. L'UNESCO a signé une lettre d'intention (Memorandum of Understanding) bilatérale avec la CMS. Le Centre du patrimoine mondial travaille également avec la CMS dans le cadre de la coordination des Conventions relatives à la biodiversité.

Delta du Danube (Roumanie)

Les eaux du Danube se jettent dans la mer Noire en formant le plus vaste et le mieux préservé des deltas européens. Ses innombrables lacs et marais abritent plus de 300 espèces d'oiseaux ainsi que 45 espèces de poissons d'eau douce.

Parc national des oiseaux de Djouj (Sénégal)
Dans le delta du fleuve Sénégal, le parc est une zone humide de 16 000 ha comprenant un grand lac entouré de ruisseaux, d'étangs et de bras morts, qui constituent un sanctuaire vital, mais fragile, pour un million et demi d'oiseaux tels que le pélican blanc, le héron pourpre, la spatule africaine, la grande aigrette et le cormoran.

Parc de la zone humide de Sainte-Lucie (Afrique du Sud)
Le site de Ste Lucie se compose de 13 zones protégées contigües sur un total de 234.566 ha. Ce site est le plus vaste système estuaire d'Afrique et comprend l'extension corallienne la plus australe du continent.

Les processus fluviaux, marins et éoliens permanents sur ce site ont créé un relief très varié avec des récifs coralliens, de longues plages de sable, des dunes côtières, des systèmes lacustres, des marais et des zones humides à papyrus et roseaux. L'hétérogénéité environnementale du parc - encore accentuée par des crues importantes et des tempêtes côtières - et sa localisation dans une zone de transition entre l'Afrique subtropicale et l'Afrique tropicale expliquent sa diversité spécifique exceptionnelle et la spéciation qui continue. La mosaïque de reliefs et de types d'habitat crée des panoramas uniques au monde. Le site constitue un habitat d'importance essentielle pour une multitude d'espèces des milieux marins, dépendant des zones humides et de savane d'Afrique.

Parc national de Keoladeo (Inde)

Ancienne réserve princière de chasse au canard, le parc national de Keoladeo reste un lieu d'hivernage majeur pour des myriades d'oiseaux d'eau venus d'Afghanistan, du Turkménistan, de Chine et de Sibérie. On y a dénombré 364 espèces d'oiseaux, dont la rare grue sibérienne.

Parc national du banc d'arguin (Mauritanie)
Situé le long de la côte atlantique, ce parc est formé de dunes de sable, de zones côtières marécageuses, de petites îles et d'eaux littorales peu profondes. Le contraste entre l'austérité du désert et la richesse biologique de la zone marine créent un paysage terrestre et marin exceptionnellement contrasté. Une remarquable diversité d'oiseaux migrateurs y passe l'hiver. On y trouve également plusieurs espèces de tortues marines ainsi que des dauphins, que les pêcheurs utilisent pour rabattre les bancs de poissons.

Parc national de Tikal (Guatemala)
Au cœur de la jungle, dans une végétation luxuriante, Tikal est l'un des sites majeurs de la civilisation maya qui fut habité du VIe siècle av. J.-C. au Xe siècle de l'ère chrétienne. Son centre cérémoniel comporte de superbes temples et palais et des places publiques auxquelles on accède par des rampes. Des vestiges d'habitations sont disséminés dans la campagne avoisinante. La faune aviaire comprends 333 espèces représentant 63 des 74 familles du Guatemala, y compris la dinde ocelle, le ara rouge, la cigogne jaribu, l'aigle à crête (Spiraetus ornatus) et bien d'autres.

Aire de conservation du Pantanal (Brésil)
L'aire de conservation du Pantanal comporte quatre aires protégées d'une superficie totale de 187 818 ha. Située au centre-ouest du Brésil, à l'extrémité sud-ouest de l'Etat du Mato Grosso, elle embrasse les sources des fleuves Cuiabá et Paraguay. Le site représente 1,3 % du Pantanal brésilien, secteur principal de l'un des écosystèmes de zones humides d'eau douce les plus vastes du monde. L'abondance et la diversité de sa végétation et de sa faune en sont la caractéristique la plus spectaculaire. Le Pantanal est un sanctuaire pour de nombreuses espèces d'oiseaux. C'est l'un des plus importants sites de reproduction pour oiseaux des zones humides tels que la cigogne jaribu, ainsi que d'autres espèces de hérons, d'ibis et de canards.