Les représentants de 15 Etats parties des Caraïbes ont participé, du 27 février au 3 mars dernier, à un atelier sur le patrimoine mondial marin à Soufrière, Sainte Lucie, à proximité du site de la Zone de gestion des Pitons. L'objectif de cet atelier était de familiariser les Etats parties des Caraïbes avec la nomination de sites marins et de leur apporter les connaissances techniques correspondantes. Plusieurs organisations régionales, ayant compétence dans ce domaine, telles l'UNEP Regional Seas, GEF Small Grants Programme, International Coral Reef Action Network, The Nature Conservancy, Environmental Defense et le réseau IUCN WCPA, ont également pris part à l'atelier.

De potentielles nominations de sites marins dans la région (tant pour les participants nationaux que pour les organisations) et l'identification de possibles zones transfrontalières ainsi que de nouveaux partenariats devraient en être les principales retombées.

Les participants ont élaboré une série de recommandations identifiant des besoins tels que l'élaboration de directives plus spécifiques pour les petites iles et les zones marines afin de mieux répondre aux critères du patrimoine mondial, ou le développement plus poussé de la Politique régionale de tourisme durable pour les Caraïbes comme moyen de promotion d'un tourisme durable sur les sites existants ou futurs du patrimoine mondial. Les participants ont également reconnu le potentiel et la valeur stratégique des approches transnationales et des inscriptions en série pour les futures nominations au patrimoine mondial. En collaborant avec d'autres Etats parties, les chances de répondre aux strictes exigences du patrimoine mondial augmentent considérablement. Parallèlement, une telle collaboration contribue à une meilleure conservation des composantes naturelles ainsi qu'à un meilleur engagement  international de ces pays par le biais de divers accords internationaux. Les participants ont également souligné l'importance de promouvoir la communication entre sites du patrimoine mondial comme moyen d'apprentissage à travers l'échange d'information et le partage d'expériences.

La réunion a été organisée par le Programme marin du patrimoine mondial, en collaboration avec le site de la Zone de gestion des Pitons, et avec le généreux soutien financier de la fondation Mac Arthur et des gouvernements néerlandais et italien.