C'est avec la plus grande tristesse que nous avons appris le décès du Dr Roland Silva, ancien président d'ICOMOS International (1990-1999) et son Président émérite par la suite. 

Il est décédé à Colombo, au Sri Lanka, le 1er janvier 2020 à l'âge de 86 ans, après une brève maladie. En cette très triste occasion, le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO souhaite se joindre aux amis du Dr Silva présents aux quatre coins du monde pour exprimer ses sincères condoléances.

Dans les années 1950, le Dr Silva a étudié l'architecture et l'archéologie à l'école d'architecture de l'Association architecturale et à l'Institut d'archéologie de l'University College de Londres. Il a obtenu son doctorat dans le même domaine à l'université de Leiden aux Pays-Bas.

Au cours de ses 60 années de service dans le domaine de la conservation et de la gestion du patrimoine, il a occupé plusieurs postes de haut niveau au Sri Lanka : directeur général de l'archéologie, architecte fondateur et premier directeur général du Fonds culturel central, ainsi que des postes au National Trust of Sri Lanka, à l'ICOMOS Sri Lanka, au Conseil sri-lankais des archéologues et enfin comme chancelier de la première université technique du pays (Moratuwa).

Il a été l'architecte de la 19e campagne internationale de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel mondial, connue sous le nom de ‘Projet du triangle culturel’ UNESCO-Sri Lanka. Il a ensuite créé une nouvelle organisation pour financer ces activités, connue sous le nom de Fonds culturel central.

Outre la préparation de six candidatures au patrimoine mondial pour son pays dans les années 1980 et 1990, sa carrière internationale a débuté avec ICOMOS International, notamment en tant que président de 1990 à 1999. Au cours de son mandat, il a élargi la composition des comités nationaux de l'ICOMOS de 67 à 114 membres et celle des comités scientifiques de 12 à 25 membres. Il a également participé à toutes les sessions du Comité du patrimoine mondial. Parmi ses nombreuses contributions au discours international sur le patrimoine, il a présidé, en tant que président d'ICOMOS International, la réunion sur l'authenticité qui s'est tenue à Nara, au Japon, en 1994 - ses résultats ont été inclus dans les Orientations.

Au-delà de son travail de haut fonctionnaire et de militant actif du patrimoine au niveau international, il a trouvé du temps pour la recherche et l'innovation : il a diffusé son immense savoir en publiant plus de 300 livres et plusieurs centaines de documents couvrant un large éventail de sujets liés à la conservation et à la gestion du patrimoine. L'ensemble du personnel du Centre du patrimoine mondial et la famille mondiale du patrimoine mondial ont apprécié la direction de Roland pendant ses nombreuses années au service de la Convention du patrimoine mondial. Joignez-vous à nous pour transmettre nos pensées à sa famille, ses amis et ses collègues. C'est une grande perte pour toute la communauté du patrimoine mondial, Roland nous manquera énormément. Ses collègues et amis se souviendront longtemps de lui.

Dr Mechtild Rössler
Directrice
Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO