Chers amis du patrimoine mondial, 

Je tiens à vous remercier encore une fois pour tout le soutien que vous nous avez apporté au cours de la dernière année, afin de nous aider à protéger notre patrimoine le plus précieux : Vous comptez tous ! Que vous travailliez dans le domaine de la conservation du patrimoine, que vous vous occupiez d'un site, que vous voyagiez en tant que touriste ou que vous visitiez simplement les lieux patrimoniaux près de chez vous, votre sensibilisation et vos efforts font une différence. Il est également important pour nous de recevoir vos commentaires sur ce qui se passe dans les sites du patrimoine mondial. Souvent, l'information que vous nous envoyez est cruciale pour nous permettre d'agir et de remplir notre rôle de la meilleure façon possible.

Chaque année, nous avons plus de sites à protéger et des situations plus urgentes à gérer. Nous voyons de plus en plus d'incendies et de catastrophes naturelles, comme les incendies de Notre Dame (France) ou du château de Shuri (Japon), les feux de brousse qui font rage en Australie, et les inondations de la ville historique de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire. Nous sommes là pour apporter notre aide en cas de besoin, comme l'a montré la mission d'urgence à Grand Bassam. Nous avons effectué 23 missions de suivi réactif avec nos partenaires pour aider à la conservation du patrimoine sur le terrain.

Cette année, il y a eu également de nombreux développements positifs. Comme toujours, l'UNESCO continue de réunir des experts de différentes disciplines du monde entier pour partager leurs connaissances et leur expérience lors de nombreux ateliers techniques et de formation avec nos partenaires, notamment pour l'exercice de rapport périodique en cours dans les régions arabe et africaine. Il y a également eu le premier guide à l'intention du secteur des assurances sur la protection des sites du patrimoine mondial, et des femmes membres des forces armées au Liban, en Iraq et en Jordanie ont été formées à la protection du patrimoine culturel. Nous continuons à développer nos partenariats, par exemple avec la compagnie de croisière Seabourn, pour étendre la portée de ce que nous pouvons faire. Votre soutien continu pour élargir nos partenariats est particulièrement nécessaire. Nous avons réuni 34 jeunes professionnels de la région arabe à Tunis pour un atelier intitulé « Donner aux jeunes les moyens de construire la paix par la protection et la préservation du patrimoine » afin d'engager et d'autonomiser les jeunes dans leur rôle essentiel de citoyens du monde en faveur de la consolidation de la paix, par la protection, la préservation et la promotion du patrimoine mondial.

A la 43e session du Comité du patrimoine mondial à Bakou (Azerbaïdjan), 29 nouveaux sites ont été inscrits sur la Liste et le Comité a examiné l'état de conservation de 166 sites du patrimoine mondial et pris 245 décisions concernant la préservation du patrimoine mondial. Nous poursuivrons ce bon travail à Fuzhou, en Chine, l'été prochain. 

Je me réjouis à la perspective de travailler dur à vos côtés encore l'année prochaine, alors que nous poursuivrons cette précieuse mission de protection de nos irremplaçables sites naturels et culturels, qui sont si importants pour nous tous. 

Je vous souhaite des vacances festives et une bonne lecture de la Revue du patrimoine mondial !

Mechtild Rössler
Directrice, Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO