À la veille de l’ouverture du débat général de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’UNESCO a participé à plusieurs événements du Sommet sur le Climat et mis en avant le rôle de l’éducation, des sciences et de la culture afin d’y apporter des réponses durables.

La Directrice générale s’est associée à l’appel de six pays sud-américains pour conserver et protéger l’Amazonie, première forêt tropicale au monde, dans le cadre d’une réunion de Haut Niveau sur la forêt tropicale : «La notion de biens communs dont la transmission aux générations futures est à l’origine même de la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis les années 1970 et s’illustre dans des lieux comme l’Amazonie mais aussi la Grande barrière de corail, les forêts tropicales africaines ou le patrimoine marin ». La Directrice générale a ainsi lancé un appel à un plan d’urgence et d’investissement massif pour les zones qui se trouvent dans les situations les plus critiques, partout dans le monde, en demandant d’introduire l’éducation à la planète dans les programmes scolaires de la maternelle à l’université.

Retrouvez  la tribune signée par La Directrice générale dans le magazine Jeune Afrique