31 mai 1945 – 5 mai 2018. L'architecte Augusto F. Villalon, l'un des experts les plus renommés d'Asie en matière de conservation du patrimoine, est récemment décédé à Manille, aux Philippines.

Au cours de sa longue carrière, l’architecte Augusto F. Villalon a contribué de manière exceptionnelle à la conservation du patrimoine et à la Convention du patrimoine mondial tout particulièrement. Ancien président de l’ICOMOS Philippines, il était pratiquement une voix isolée lorsqu'il a aidé à introduire la conservation du patrimoine dans ce pays il y a près de 40 ans. Promouvant avec zèle la sensibilisation au patrimoine à travers ses écrits, ses discours, son organisation et ses campagnes, ses publications et ses très nombreux articles de journaux, il a contribué à façonner la conscience nationale. Les organisations qu'il a aidé à fonder, telles que la Heritage Conservation Society, ont généré un élan, tout comme ses années d’engagement auprès de la Commission nationale pour la culture et les arts et à la Commission nationale des Philippines pour l’UNESCO. En 2009, le mouvement de fond qu'il a engendré a finalement conduit à la loi de la République 10066, mieux connue sous le nom de loi sur le patrimoine des Philippines. M. Villalon était le pont entre les Philippines et la communauté internationale de la conservation du patrimoine et la force derrière l'inscription des cinq premiers sites du patrimoine mondial de l'UNESCO des Philippines. Il a représenté les Philippines en tant que membre du Bureau du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO au cours de ses premières années de formation, et a été déterminant dans le développement du concept de Paysage culturel.

Pour lui, son travail le plus important a été d'aider l'UNESCO à mettre en œuvre un plan directeur de Kenzo Tange pour le lieu de naissance du Bouddha, Lumbini, au Népal, de travailler sur le sentier de pèlerinage bouddhiste dans le nord de l'Inde et au Népal,  et de documenter les paysages et pratiques agricoles et culturels traditionnels dans les rizières en terrasses des cordillères philippines et de Bali.En tant que Président de l’ICOMOS Philippines depuis 25 ans, il a été appelé à entreprendre diverses missions internationales. Il a été vice-président du Comité international de l'ICOMOS sur le tourisme culturel ainsi que du Comité international de l'architecture vernaculaire. Il a été membre fondateur du Comité international sur le patrimoine du XXe siècle et a également siégé aux comités exécutif et consultatif de l'ICOMOS. Internationalement respecté, il a reçu en 2014 le titre de Membre honoraire de l’ICOMOS en 2014.

Mari, père et grand-père dévoué, M. Villalon laisse derrière lui une famille aimante, des amis et des collègues respectueux du monde entier, d'innombrables disciples reconnaissants et la paternité de la conservation du patrimoine aux Philippines. Ses amis et collègues du Centre du patrimoine mondial se souviendront surtout de lui pour sa personnalité exceptionnelle, alliant passion pour la vie,  enthousiasme et engagement sans faille envers son travail et les personnes rencontrées. Le Centre du patrimoine mondial souhaite exprimer ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses étudiants et à ses amis du monde entier, à qui il manquera cruellement.