Le 25 janvier 2018, un atelier conjoint, co-organisé par le Centre du patrimoine mondial, a réuni l'UNESCO et l’initiative « Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial » (SIPAM) de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Siège de l'UNESCO à Paris. Cet atelier a été l’occasion de partager des expériences et d’explorer les domaines de coopération dans le patrimoine agricole.

L'atelier a réuni des acteurs intersectoriels qui contribuent à la sauvegarde du patrimoine agricole/pastoral/sylvicole à l'échelle mondiale, y compris des représentants de la FAO (SIPAM), de l’UNESCO (Convention du patrimoine mondial de 1972, Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de 2003, Programme « Systèmes de savoirs locaux et autochtones » ou LINKS) ainsi que deux des Organisations consultatives du Comité du patrimoine mondial (l’ICOMOS et l’UICN).

Dans leurs discours d’ouverture, Mechtild Rössler, Directrice du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, et René Castro Salazar, Sous-Directeur général du Département du climat, de la biodiversité, des terres et des eaux de la FAO, ont chaleureusement accueilli cette initiative qui s'appuie sur une coopération de longue date entre les différentes organisations. Yoshihide Endo, coordinateur des SIPAM, a donné un aperçu du programme, y compris les bonnes pratiques, défis et perspectives pour l'avenir. L'UNESCO et les Organisations consultatives ont également présenté leurs travaux et leurs idées sur la sauvegarde du patrimoine agricole, et une discussion fructueuse a été organisée entre les participants. L'atelier a convenu de plusieurs points d'action concrets pour renforcer davantage la coopération et les synergies autour des activités concernant le patrimoine agricole.