La fête internationale de la Terre est célébrée chaque année le 22 avril pour rappeler à chacun de nous que la Terre et ses écosystèmes nous apportent vie et nourriture. Cette journée reconnaît également une responsabilité collective, comme réclamée par la Déclaration de Rio de 1992, de promouvoir l'harmonie avec la nature et la terre pour parvenir à un juste équilibre entre les besoins économiques, sociaux et environnementaux des générations actuelles et futures de l'humanité.

Le thème de la campagne de 2017 pour le Jour de la Terre est «Alphabétisation environnementale et climatique». L'éducation est la base du progrès. Nous devons construire une citoyenneté mondiale, qui maîtrise les concepts de changement climatique, une citoyenneté consciente de la menace sans précédent qu’elle engendre pour notre planète. Nous devons transmettre à chacun  des connaissances permettant d’agir en faveur de la protection de l'environnement.

L'inclusion est au cœur de la Journée internationale de la Terre. Elle tend à partager avec toutes les personnes les valeurs associées à la planète, au fait que les humains et la nature font partie d'un seul système, en s'assurant que notre relation à la nature est celle qui permet à la vie de continuer.

La civilisation moderne peut étudier et apprendre des expériences ancestrales des communautés locales, des cultures et des peuples autochtones pour en extraire les meilleures pratiques. La relation entre les êtres humains et la Terre et notre responsabilité envers les générations futures, sont parmi les questions les plus difficiles. La Convention du patrimoine mondial constitue sans aucun doute une étape importante dans la prise de conscience de l'obligation de l'humanité dans son ensemble de respecter et de sauvegarder le patrimoine naturel et culturel, d'une valeur universelle exceptionnelle. Les biens du patrimoine mondial jouent un rôle essentiel dans l'utilisation durable des ressources naturelles et culturelles. Il est crucial de protéger les sites sélectionnés dans leur intégrité en tant que patrimoine mondial, garantissant ainsi que les générations futures pourront continuer de profiter de la majesté et de la diversité de la Terre telle que nous la connaissons aujourd'hui, mais également qu’elles puissent encore bénéficier bienfaits fondamentaux nécessaires à la vie offerts par ces sites, comme l'eau propre, l'air frais, la pollinisation, etc. En outre, l’existence même et l’expression  de certaines pratiques culturelles de par le monde, reposent sur des éléments spécifiques de la biodiversité. .

Le patrimoine mondial est une clef de voute de la paix et du développement durable. C'est une source d'identité et de dignité pour les communautés locales, une source de connaissances et de force à partager. Les communautés locales sont au cœur de la gestion du patrimoine mondial et sont essentielles pour des efforts de conservation pérenne qui contribuent aux moyens de subsistance durables.

Les défis auxquels la conservation du patrimoine mondial doit faire face, combinés aux effets du changement climatique, sont sans précédent dans l'histoire de l'humanité. La nécessité d'une collaboration commune et collective entre toutes les parties prenantes n'a jamais été aussi vitale.

Nous devons travailler ensemble pour sauvegarder les ressources irremplaçables du patrimoine mondial, où les populations peuvent réfléchir, étudier, profiter des bienfaits de la Terre et apprécier la diversité de la culture et de la nature.

Joyeuse Journée de la Terre!