Le parc national du banc d’Arguin (Mauritanie) et la mer des Wadden (Allemagne/Pays-Bas) sont les sites les plus déterminants pour les oiseaux migrateurs sur la voie de migration de l’est Atlantique et sont liés d’une manière unique et fascinante. La mer des Wadden fournit aux oiseaux migrateurs un environnement de repos, de mue et d’hivernage. Chaque année, environ trente pour cent des sept millions d'échassiers qui utilisent la voie de migration de l’Est Atlantique passent l'hiver au Parc national du banc d'Arguin. Les deux sites ont conscience que l’état de conservation de leurs zones classées au patrimoine mondial sont étroitement liées l’une à l’autre et ont décidé de réunir leur force, de partager leur meilleures pratiques de gestion et d’apprendre l’un de l’autre.

L’accord de jumelage a été signé lors de la 12ème Conférence gouvernementale trilatérale, du 4 au 5 février 2014, à Tønder au Danemark. La cérémonie de signature a eu lieu sous le patronage du ministre adjoint de l’environnement du Danemark et de Mauritanie. L'accord de jumelage prévoit un cadre de coopération pour un ensemble d’activités qui inclut une facilitation de l’obtention du statut de zone maritime particulièrement vulnérable (PSSA) du Parc national du banc d'Arguin, selon les critères de l'Organisation Maritime International. Ce statut a été obtenu par la mer des Wadden en 2002.

 

Cet accord, sans précédent pour le réseau des sites marins du patrimoine mondial, facilitera considérablement l'échange de compétences et d'expertises pour le suivi des oiseaux.  La préparation de cet accord de jumelage a commencé en mars 2013 avec une première réunion au Parc national du banc d'Arguin qui a permis aux deux parties de mieux appréhender les bénéfices d’une telle coopération. La réunion a été organisée par le Programme marin du patrimoine mondial en réponse aux décisions du Comité du patrimoine mondial 33COM8B.4 et 33COM7B.11.

Pour plus d'informations sur le projet :
http://www.youtube.com/watch?v=4jVnVClWf-I