English Français
Aidez maintenant !

OVPM, études de cas sur les villes en développement

Depuis 2008 le Centre du patrimoine mondial dans le cadre de la convention France-UNESCO et dans le cadre des fonds extrabudgétaires néerlandais, soutient et participe à l’initiative « Villes historiques en développement : des clés pour comprendre et agir. Un recueil d’études de cas sur la conservation et la gestion des villes historiques ». Ce projet a été lancé par l’OVPM (Organisation des villes du patrimoine mondial), suivi de la Ville de Lyon, le Getty Conservation Institute, le Conseil de l’Europe et ICOMOS International.

Ce projet a pour objectif de :

  • produire une analyse sur la conservation urbaine et identifier les outils développés par les gestionnaires de sites et les décideurs  à partir de cas spécifique de projets urbains proposés par les villes. L’enjeu est d’identifier les stratégies et processus de conservation urbains à la lumière de mises en œuvre de projets, et ainsi montrer les articulations positives entre conservation et développement ;
  • constituer un corpus de fiches synthétiques faisant l’objet d’une analyse et d’une synthèse au sein d’une base de données ;
  • créer une dynamique de partenariat au sein du réseau des villes.

Ce projet de recueil d’étude de cas s’inscrit également dans la réflexion internationale, aussi bien celle menée par l’UNESCO (paysages urbains historiques) que celles menées par les gouvernements (nationaux et locaux) et les banques de développement qui prennent de plus en plus conscience de l’importance du patrimoine dans les stratégies de développements urbain. Les centres historiques ou zones protégées représentent en général moins de 5% du territoire d’une ville, or les exigences en matière de conservation et d’intervention sont importantes et souvent mal ou peu articulées dans les outils de planification des villes ou dans les formats de projets de modernisation et d’embellissement qui sont très sectoriels.

En 2010 un partenariat avec l’Agence d’urbanisme de Lyon a été développé, ce qui a été très porteur pour le projet.

Les 40 exemples réunis à ce jour témoignent d’un ensemble significatif de bonnes pratiques dans le champ du patrimoine urbain. Le dépouillement des questionnaires remplis par les villes reflète une répartition géographique comparable à la répartition générale des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Les études illustrent différents types d’interventions urbaines et patrimoniales : Conservation et valorisation, Planification et Aménagement, Gouvernance et relations avec les publics.

Le  Rapport final  « Villes historiques en développement: des clés pour comprendre et agir», un recueil de 40 études de cas sur la conservation et la gestion des villes historiques sont accessibles en ligne depuis l’automne 2012.

Enfin de poursuivre la dynamique de coopération et d’échange de ville à ville. La Ville de Lyon a proposé d’accueillir une réunion internationale pour partager les enseignements tirés des études de cas et contribuer au débat sur les modes opératoires qui favorisent l’interaction entre les valeurs du patrimoine, les projets urbains et l’attente des populations. 

Objectifs stratégiques
  • Communautés
  • Communication