English Français

Campagne internationale pour la sauvegarde des monuments de Nubie

C'est en 1954 qu'a été prise la décision de construire le haut barrage d'Assouan. Ce barrage allait entraîner la création d'un immense lac artificiel couvrant la vallée du Haut-Nil depuis Assouan en Égypte jusqu'à la cataracte de Dal au Soudan - une région d'une très grande richesse culturelle, connue depuis l'antiquité sous le nom de Nubie.

En 1959, les gouvernements égyptien et soudanais ont demandé à l'UNESCO d'aider leurs pays à la protection et à la sauvegarde des monuments et des sites voués à la disparition sous les eaux du lac. En 1960, le Directeur général de l'UNESCO a lancé un appel aux États membres afin d'organiser une Campagne internationale pour la sauvegarde des monuments de Nubie. Cet appel a débouché sur des fouilles archéologiques et l'inventaire de centaines de sites, le sauvetage de milliers d'objets, et la sauvegarde et le déplacement d'un certain nombre de temples importants vers des points plus élevés, les plus célèbres d'entre eux étant les temples d'Abu Simbel et de Philae. La campagne s'est achevée le 10 mars 1980 et a connu un succès complet et spectaculaire.

Dans le cadre de cette campagne internationale, l'UNESCO a joué le rôle de coordonnateur et d'intermédiaire entre les États donateurs et les gouvernements égyptien et soudanais en facilitant leurs efforts pour la sauvegarde du patrimoine culturel de la Nubie. En tant qu'organe de contrôle pour ces activités, le Comité exécutif de la Campagne internationale a été créé en 1960 et un fonds-en-dépôt a été établi.

Suite au succès de cette campagne, la Campagne internationale pour la création d'un Musée de la Nubie à Assouan et d'un Musée national de la civilisation égyptienne au Caire a été lancée en 1982.

Actualités (1)
Etats parties (1)
Sites du patrimoine mondial