English Français

Les paysages naturels de la région d’Obock

Date of Submission: 05/01/2015
Criteria: (vii)(viii)(x)
Category: Natural
Submitted by:
Ministère des affaires Musulmanes, de la Culture et des biens Waqfs
Ref.: 5961
Export
Word File Word File
Disclaimer

The Tentative Lists of States Parties are published by the World Heritage Centre at its website and/or in working documents in order to ensure transparency, access to information and to facilitate harmonization of Tentative Lists at regional and thematic levels.

The sole responsibility for the content of each Tentative List lies with the State Party concerned. The publication of the Tentative Lists does not imply the expression of any opinion whatsoever of the World Heritage Committee or of the World Heritage Centre or of the Secretariat of UNESCO concerning the legal status of any country, territory, city or area or of its boundaries.

Property names are listed in the language in which they have been submitted by the State Party

Description

La région d’Obock est située au nord-est du pays, sur le littoral du détroit de Bad-el-Mandeb.

La ville d’Obock, ancienne capitale de Djibouti, est  une ville portuaire  à 1.780 m au-dessus du niveau de la mer. Cette région est caractérisée, entre autres,  par ses paysages naturels exceptionnels composés de mangroves, d’un massif montagneux  des monts Mabla, de petites  îles volcaniques appelées  « îles des Sept frères » situées au bord de la mer Rouge avec  un fond marin riche en espèces terrestres et aquatiques.

a) Les mangroves de Godoria, de Ras-Syan et de Khor-Angar 

 Les mangroves sont des formations végétales caractérisées par des forêts de palétuviers et couvrent environ 700-800 ha. A Djibouti, ce type de biotope est localisé dans des fleuves et huit aires de mangroves ont été identifiées sur tout le littoral. Les trois aires les plus importantes se trouvent sur la Côte Nord, entre Obock et Doumeira. Se sont :

1) La mangrove de Godoria

2) La mangrove de Khor Angar

3) La mangrove de Ras Siyan

La mangrove de Godoria est composée de Ceriops tagal avec une frange de Avicennia marina et de Rhizophora mucronata. Elle est  située sur la côte nord, entre Obock et Khor Angar  et  est la plus importante du pays.

La mangrove de Khor Angar se trouve autour de deux criques alignées parallèlement avec la côte. La partie septentrionale se compose essentiellement d’Avicennia marina, et la partie méridionale de Rhizophora mucronata et Ceriops tagal.

La mangrove de Ras Syan est composée uniquement d’Avicennia marina. Cette mangrove est une longue et étroite lisière qui longe la plage située à proximité de la baie aux eaux peu profondes de Ras Siyan. Ces arbres jouent un rôle significatif de stabilisateur des côtes.

Ces trois mangroves comportent ainsi plusieurs strates des ligneuses tels que les palétuviers. Elles constituent des habitats pour des nombreux animaux terrestres et marins représentant une diversité biologique importante. Elles sont également le lieu de rencontre  d’un grand nombre d’oiseaux (héron vert de la mer rouge, pélican, oiseaux aquatiques).

 b) Le massif montagneux des monts Mabla 

Le massif montagneux des monts Mabla à plus de 1000m d’altitude est  situé à 25 km à l'ouest d'Obock, derrière la plaine côtière où la mer rouge rejoint le golfe d'Aden. Ce  deuxième massif du pays abrite la deuxième forêt. Elle est composée  d’Acacia seyal, de Buxus hildebrandtii, d’Acacia mellifera et d’Acacia etbaica. C’est une forêt ouverte avec peu de grands arbres. Des zones de végétation dense sont limitées aux ravins et aux versants des montagnes. Toute cette structure végétale abrite une faune riche avec  des espèces emblématiques telles que : Le beau marquet melba "à queue jaune" le Pytilia melba flavicaudata, le pigeon rameron Columba arquatrix, le pouillot ombré Phylloscopus umbrovirens, le moucherolle de paradis Terpsiphone viridis et le petit-duc africain Otus senegalensis, ainsi que la population endémique de francolins de Djibouti Francolinus ochropectus.

Dans le massif des monts  Mabla, on trouve également des aigles de Verreaux  Aquila verreauxii et de Bonelli Hieraaetus fascietus. Sont  aussi repérés, le Juniperus procera, des Papio hamadryas, l'oréotrague Oreotragus oreotragus.

c) Les îles de Sept Frères 

Les îles des Sept Frères ou îles Sawabi sont de petites îles volcaniques situées dans le détroit de Bab-el-Mandeb qui sépare la mer Rouge de l'océan Indien.  Les six îles s’appellent : la Grande île (Khadda Dabali), l'île de l'Est, l'île du Sud, l'île Tolka (ou Basse), l'île Double, et l'île de l'Ouest (ou Ronde). La septième île nommée, le «septième frère» est la presqu'île de Ras Siyan qui fait le lien avec la côte. Ce sont des îles désertiques sans végétations occupées par des colonies d’oiseaux qui viennent s’y reproduire.

Le caractère unique de la biodiversité et de la biogéographie de ces îles et de leur nature spectaculaire, tant au-dessus qu'en-dessous de la mer, leur confère une valeur exceptionnelle. En effet, la faune marine riche des îles est caractérisée par des zones de petits  « upwelling » des habitats et des zones de récifs coralliens.

La diversité des poissons est très élevée. On y trouve des espèces endémiques à la fois de la Mer Rouge, du  Golfe d’Aden et de la Mer d'Arabie, les tortues, notamment les Erytmochelys imbricata.

En plus de la flore et la faune marine exceptionnelle, les îles de Sept Frères sont un important site de nidification des oiseaux de la mer. Les îles abritent des goélands de Hemprich Larus hemprichii, des sternes huppés Sterna bergii et des sternes voyageuses Sterna bengalensis. Elles hébergent également le balbuzard pêcheur Pandion haliaetus, le faucon concolore Falco concolor.

Sous certaines conditions climatiques, les îles sont également des lieux  de transits pour les oiseaux migrateurs.

Les paysages naturels de la région d’Obock ont une valeur exceptionnelle à travers les caractères spécifiques de ces sites présentés.

Justification of Outstanding Universal Value

Critère (vii): Les paysages naturels de la région d’Obock : les mangroves de Godoria, de Ras-Syan et de Khor-Angar, le massif montagneux des Monts Mabla, et les îles de « Sept frères » à travers leurs formes géomorphiques  représentent des phénomènes naturels remarquables et d’une beauté naturelle exceptionnelle. En effet,  les trois mangroves comportent ainsi plusieurs strates des ligneuses tels que les palétuviers. Le massif montagneux des monts Mabla est à plus de 1000m d’altitude et est constitué d’une forêt dense avec une variété d’Acacia. Les îles de « Sept frères » sont composées de six (6) petites îles volcaniques dont la septième est devenue une presqu’île comprenant un fond-marin de récifs coralliens multiformes et multicolores.

Critère (viii): Les paysages naturels de la région d’Obock sont notamment issus des  grands stades de l’histoire de la terre à travers des fractures transversales d’origine tectoniques qui ont créé différents volcans, représentés par les « îles des Sept frères ». Aussi, les formes terrestres caractérisées par le massif montagneux des monts Mabla aux « sommets roses » et sa forêt, présentent une signification importante dans leur processus de développement géomorphiques.

Critère (x): Les paysages naturels de la région d’Obock à travers leurs structures végétales diversifiés, contiennent un ensemble unique d’habitats naturels pour sa biodiversité dont le plus emblématique est une  espèce oiseau est endémique, le Francolinus ochropectus. 

Aussi, dans la faune marine de la région d’Obock à travers ses mangroves et  ses « îles des sept frères »  se trouvent des habitats naturels et des récifs coralliens d’une beauté naturelle qui abritent une faune abondante exceptionnelle aussi bien  terrestre qu’aquatique.

On peut y observer une variété d’oiseaux, notamment  des goélands de Hemprich Larus hemprichii, des sternes huppés Sterna bergii et des sternes voyageuses Sterna bengalensis, ou encore le pêcheur Pandion haliaetus et  le faucon concolore Falco concolor. Le bien représente également le lieu de transit des oiseaux migrateurs.

Le fond-marin est également riche avec une variété d’espèces : carangues, lutjans, raies, mérous, ou encore des requins-baleines… 

Statements of authenticity and/or integrity

Les paysages naturels de la région d’Obock composés  des mangroves de Godoria, de Ras-Syan et de Khor-Angar d’une part,  du massif montagneux des monts Mabla d’autre part et des « îles des Sept frères enfin, garde leur intégrité bien que des phénomènes anthropiques et climatiques  sont observés.

Ses paysages naturels sont des aires protégées aussi bien terrestres que marine. Toutes les activités humaines sont règlementées, contrôlées  voir interdites comme par exemple  celles  de chasse sous-marine, ou encore de ramassage de coraux et de coquillages.  Dans ces conditions, les paysages naturels de la région d’Obock gardent ses caractéristiques originelles.

Comparison with other similar properties

Ces mangroves sont similaires à celui de la mangrove Juba, qui se trouve à l’embouchure de la rivière Juba en Somalie. Tous ces sites présentent une structure végétale composée  d’Avicennia marina et de Rhizophora mucronataLa forêt de Terminalia brownii de Mabla est comparable à la forêt de Wofwasha d’Ethiopie.  Les iles de sept frères ont des similarités aux iles canaries, qui ont la même particularité d’être arides et d’origine volcanique.