English Français

Le Lac Assal

Date of Submission: 05/01/2015
Criteria: (vii)(viii)(x)
Category: Natural
Submitted by:
Ministère des affaires Musulmanes, de la Culture et des biens Waqfs
State, Province or Region:
Tadjourah
Coordinates: N11 41 00 E42 25 00
Ref.: 5959
Export
Word File Word File
Disclaimer

The Tentative Lists of States Parties are published by the World Heritage Centre at its website and/or in working documents in order to ensure transparency, access to information and to facilitate harmonization of Tentative Lists at regional and thematic levels.

The sole responsibility for the content of each Tentative List lies with the State Party concerned. The publication of the Tentative Lists does not imply the expression of any opinion whatsoever of the World Heritage Committee or of the World Heritage Centre or of the Secretariat of UNESCO concerning the legal status of any country, territory, city or area or of its boundaries.

Property names are listed in the language in which they have been submitted by the State Party

Description

Le Lac Assal est un lac salé endoréique situé en Afrique de l'Est, dans le centre de Djibouti. Ce lac est situé dans l'est de la dépression de l'Afar, à une altitude de 153 mètres sous le niveau de la mer ce qui fait de lui le point le plus bas du continent africain. Il s'inscrit dans un graben encadré par deux horsts, ensemble formé par l'ouverture de la vallée du grand rift. Il est séparé du Ghoubbet-el-Kharab, qui constitue le prolongement du golfe d'Aden via le golfe de Tadjourah, par le volcan Ardoukôba qui a connu sa dernière éruption en 1978.

Crée depuis 2004 par la loi n°45/AN/04/5ème L, le Lac Assal devient une aire protégée terrestre.   

Les eaux du Lac Assal sont extrêmement minéralisées avec une concentration de minéraux de 348 grammes par litre, soit dix fois plus que l'eau de mer et davantage que la mer Morte. Il est considéré comme le lac le plus salé du monde.

Les apports en eau du lac sont irréguliers : les oueds, généralement à sec en surface hormis l'oued Kalou, peuvent apporter à la suite d'un orage suffisamment d'eau pour recouvrir la plaine de sel de plusieurs centimètres d'eau. Il existe plusieurs sources à débit assez faible sur les bordures du rift apportant au lac une eau généralement assez chaude et minéralisée (l'eau de la source de Korile est à 82 °C). Une de ces sources, située au sud-est du lac, est en fait une infiltration d'eau de mer.

Ces apports hydriques sont contrebalancés par une intense évaporation accentuée par une température élevée, la sécheresse et la force du vent dans cette zone. Cette évaporation atteint 8 mètres cubes par seconde si on ne considère que le lac et jusqu'à 17 mètres cubes par seconde si on prend aussi en compte la plaine de sel.

Dans la dépression du Lac Assal, le sol est tapissé ou encrouté de milliards de cristaux, de gerbes et de rosaces de gypse translucide, parfois cristallisé en « fer de lance ». Ces cristaux, généralement de couleur jaune miel, peuvent atteindre jusqu'à 15 centimètres de longueur. Ils peuvent se former sur n'importe quel support (roche, débris végétal, etc) mais aussi sur le fond du lac qui est constellé de paillettes de gypse. L'accumulation de ces cristaux peut former des buttes de dimensions métriques voire décamétriques.

Au nord-ouest du lac, au niveau de la plaine de sel, se dépose des couches de sel gemme ou halite. Ces couches de 10 à 30 centimètres d'épaisseur alternent avec des niveaux d'eau très salée sur une épaisseur totale variant de 20 à 24 mètres. Les cristaux d’halite peuvent parfois atteindre un centimètre de côté. Certains, battus par les vagues du lac, s'arrondissent et, roulés par les flots, peuvent devenir des billes de sel de plusieurs centimètres de diamètre.

Le climat est aride et c'est l'un des endroits les plus chauds de la planète. Il peut faire plus de 55 °C. Il ne pleut que très rarement.

Le Lac Assal est quasiment azoïque, seuls quelques petits poissons vivent dans les eaux apportées par les sources dont la salinité ne dépasse guère trente grammes par litre en général mais ces poissons sont tués s'ils entrent dans les eaux très minéralisées du lac.

De même, il n'y a pas de végétaux dans le lac, juste quelques débris végétaux apportés par les oueds en crue.

Le sel du Lac Assal fait l'objet d'un commerce traditionnel réalisé par les bédouins du désert. Le sel, généralement transporté par des caravanes de dromadaires, sera échangé contre d'autres denrées, parfois dans des régions aussi éloignées que le Tibesti ou le lac Tchad.

Justification of Outstanding Universal Value

Critère (vii): Le Lac Assal, dans un cadre de volcans et de larves noires est situé à 153m au-dessous de la mer. Ce bien comprend une ceinture de banquise de sel aux alentours et des nombreuses sources d’eaux chaudes minéralisées. Ce bien  d'une grande beauté, représente un paysage unique et exceptionnel.

 Critère (viii): Le Lac Assal est un ensemble formé par l'ouverture de la vallée du grand rift. Le gradient géothermique est tellement élevé qu'il provoque la fusion du manteau. Cette fusion entraîne une augmentation du volume responsable de la fracture de la croûte lithosphérique (effondrement progressant avec une vitesse de 2 cm/an!).

Critère (x): Le bien proposé présente un témoignage très important de processus d'évolution sous forme d'adaptation des espèces et des habitats propre à son milieu.  Avec ses sources d’eau chaude, se trouvent des algues bleues vertes et une espèce de poisson connue sous le nom de Aphanius dispar dispar.

Statements of authenticity and/or integrity

Le Lac Assal  est  une aire protégé terrestre. Il ne constitue pas une zone fermée et n’est pas interdit d'accès. Les activités de ramassage de sel pratiquées de façon traditionnelle et artisanale ainsi que l'écotourisme y sont autorisés mais réglementés.

Malgré des actions anthropiques, notamment dans l’exploitation industrielle du sel, le Lac Assal  a gardé son  intégrité du fait de son milieu naturel spécifique.

Comparison with other similar properties

Le Lac Assal présente de similarité avec la mer morte, ces sont des zones humides présent en milieu aride, avec des salinités les plus élevées au monde. Aucun poisson et aucune algue (macroscopique) ne peuvent subsister dans de telles conditions.