English Français
This page is not fully available in English, it is available in French.

Stratégie pour le tourisme durable dans le Parc National du Banc d’Arguin

(Mauritanie)

Le projet vise à aider le Parc National du Banc d’Arguin (PNBA) à développer une stratégie pour le tourisme durable dans ce bien du patrimoine mondial, en donnant un rôle effectif aux communautés locales des pêcheurs « Imraguen ».

Le PNBA a lancé plusieurs initiatives dans ce sens depuis plusieurs années, mais en l’absence d’une stratégie claire et fondée sur une approche globale et intégrée pour développer l’écotourisme dans ce parc par et pour les « Imraguen », le succès des actions menées jusqu’à présent n’a pas atteint pleinement les résultats escomptés. Cette stratégie permettra sur le long terme d’améliorer l’état de conservation du bien en évitant le développement d’activités touristiques non durables et qui pourraient avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle du bien.


Financer ce projet
Budget proposé
60 000 dollars E.U.

Durée
1 an

Bénéficiaire
Mauritanie

Catégorie
Conservation ● Renforcement des capacités

Document
Download project description

This project is part of the Marketplace.

Contacter nous

Contexte

La célébration du 40ème anniversaire de la Convention du patrimoine mondial culturel et naturel en 2012, placée sous le thème « Patrimoine mondial et développement durable: le rôle des communautés locales », a été l’occasion pour l’UNESCO de souligner l’importance du rôle des communautés dans la gestion durable et la préservation du patrimoine de l’humanité.

En effet, consciente qu’une gestion durable et efficace des sites du patrimoine mondial ne peut être atteinte sans le concours de tous les acteurs, l’UNESCO a profité de cet évènement pour appeler ses Etats membres à renforcer les pratiques effectives pour une meilleure gestion du patrimoine mondial.

Dans ce contexte et dans le cadre plus général de la mise en œuvre de la Stratégie globale de la Convention du patrimoine mondial « 2012-2022 », le Centre du patrimoine mondial a organisé du 27 au 29 mars 2016 un atelier de formation sur l’intégration des communautés locales dans la gestion durable des sites du patrimoine mondial et l’approche centrée sur les personnes. Cet atelier, qui s’est tenu dans le Parc National du Banc d’Arguin (PNBA), a pris comme cas d’étude la communauté locale « Imraguen » et leur implication dans la gestion et le développement du tourisme durable au sein du parc. Plusieurs experts et représentants d’autres sites du patrimoine mondial de la région des Etats arabes ont contribué à cet atelier. Cet atelier a permis de relever les bonnes pratiques et les défis à relever pour les sites de la région, en particulier le PNBA. Il a, en outre, abouti à plusieurs conclusions et recommandations pour la région et le PNBA. L’une des principales recommandations au sujet du PNBA était la nécessité d’aider l’administration du parc et la communauté « Imraguen » à développer une stratégie globale et intégrée pour le développement d’un écotourisme dans le site.

Objectifs

  1. Mettre en avant l’importance du rôle des communautés locales dans la gestion du Parc National du Banc d’Arguin à travers le développement d’un tourisme durable et respectueux de l’environnement exceptionnel de ce site ;
  2. Etablir une stratégie globale et intégrée pour développer le tourisme durable dans le parc et faire profiter de manière plus efficace la communauté locale « Imraguen » ;
  3. Renforcer les capacités du personnel du parc au sujet de l’approche centrée sur les personnes, afin de faciliter la mise en œuvre de la stratégie susmentionnée, par le PNBA et les communautés locales.

 Pertinence

Les États arabes ont mené leur deuxième cycle des Rapports Périodiques entre 2008 et 2010. Cet exercice a permis de développer un programme régional (2012-2016) visant à renforcer la mise en œuvre de la Convention dans la région.

Ce programme régional a révélé, en outre, que les activités visant l’implication de la société civile et des communautés locales dans la gestion et la conservation durable des sites sont peu courantes dans la région. La participation des communautés locales est aussi importante au stade de la préparation des Listes indicatives et des dossiers de proposition d’inscription qu’au stade de la gestion des sites après leur inscription.

Le développement d’une stratégie intégrée pour le tourisme durable en partenariat avec les communautés locales présente une opportunité tant sur le plan économique, à travers la création d’emplois stables, que sur le plan de la conservation et de la sauvegarde du bien, générant des ressources et constituant un facteur de cohésion sociale pour ses habitants.

 Résultats et Bénéficiaires

Résultats

  • Afin de répondre aux besoins de la communauté locale “Imraguen » dans le secteur de l’écotourisme, des emplois sont créés ;
  • Une stratégie globale et intégrée pour le développement d’un tourisme durable dans le Parc National du Banc d’Arguin, est élaborée ;
  • Une publication résumant le déroulement du travail qui mènera au développement de la stratégie et les leçons retenues de cette expérience, est produite et diffusée.

Bénéficiaires

  • Les communautés locales
  • Le personnel du Parc National du Banc d’Arguin

Budget

Un financement extrabudgétaire global estimé à 60 000 dollars E.U. est nécessaire pour la mise en œuvre de ce projet.

Ce montant couvrira les honoraires de deux consultants, leur voyage et hébergement sur place, ainsi que la tenue de deux ateliers de formations sur l’approche centrée sur les personnes et la publication d’un rapport détaillant la mise en œuvre du projet et le document de la stratégie.

Calendrier

La durée prévisionnelle du projet est d’un an.

  • Mois 1 à 3 : 1ère mission (état des lieux, récolte des données, premier contact)
  • Mois 4 : 2ème mission (atelier de formation, présentation du potentiel du projet de la stratégie, discussion avec les communautés locales sur la stratégie à proposer)
  • Mois 5 à 7 : élaboration de la stratégie
  • Mois 8 : lancement de la stratégie approuvée par le PNBA et les communautés
  • Mois 10 à 11 : évaluation de la mise en œuvre de la stratégie
  • Mois 12 à 13 : rapport sur la mise en œuvre de la stratégie et les leçons retenues

 Visibilité

Un plan de communication et de visibilité pourra être développé en consultation avec le(s) donateur(s) et inclura les options suivantes (sans être pour autant limité à celles-ci) :


Visibility material

Placement / Event

Outreach

Audience

Articles sur le site web du Centre du patrimoine mondial

Logo

Site web du CPM: whc.unesco.org

Public

Statistiques pour 2016 : 13,340,000 visites

9,735,000 visiteurs unique

41,650,000 pages vues

Événement parallèle lors du Comité du patrimoine mondial

Logo

World Heritage Committee session

Membres du Comité du PM, observateurs, ONGs, gestionnaires de sites, presse

Approx. 2,000 participants de 193 pays

Événement pour présenter le rapport en Mauritanie

Logo

Siège du PNBA
(Mauritanie)

Les autorités nationales et les communautés locales

Missions diplomatiques

Nationale

 

Internationale

Article dans la Revue du patrimoine mondial

Logo

Magazine “Revue du patrimoine mondial” et “ Lettre d’information du patrimoine mondial ”

Public

Approx. 20,000 abonnés

Événements locaux et régionaux parallèles

Logo

Pas encore connus

Public

Pas encore connus

Contact

Nada Al-Hassan
Chef
Unité des États arabes
Centre du patrimoine mondial
n.al-hassan@unesco.org


See Also (1)
States parties (1)
World Heritage Sites (1)