Take advantage of the search to browse through the World Heritage Centre information.

Lancement d'un projet pour renforcer l'implication des communautés locales dans la conservation du Parc du W au Niger

Monday, 9 May 2016 at 10:55
access_time 0 min read
(10/05/2016) © GEF/SGP/Niger

Une quarantaine de personnes s'est réunie le 3 mai dernier à Niamey pour le lancement du projet de « Gestion communautaire de la conservation des aires protégées » (COMPACT en anglais) au Parc du W au Niger, bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 20 ans.

Ce projet, qui bénéficie d’un financement du gouvernement espagnol et du Programme de micro financement du Fonds pour l’Environnement mondial, vise à contribuer à la conservation durable du Parc du W, tout en apportant de petites subventions pour des projets communautaires permettant d’avoir des retombées positives pour les populations locales et d’améliorer leurs conditions de vie, en harmonie avec l’agenda 2030 des Nations-Unies pour le développement durable. Des activités de renforcement de capacités et des structures de gouvernance locales seront également réalisées.

La réunion a permis de renforcer la dynamique d’appropriation du projet par les parties prenantes, d’enrichir et de valider l’approche méthodologique ainsi que les différentes composantes du projet.

Elle s’est tenue à la veille de la célébration de la journée du patrimoine mondial africain, le 5 mai dernier, et a été une occasion de mesurer sur le terrain l’engouement suscité par cette nouvelle initiative qui vise à mieux faire connaître le patrimoine africain à travers le monde et à mobiliser une plus grande coopération en faveur de sa sauvegarde.

Les participants étaient constitués de représentants des communautés locales, de Ministères en charge de l’environnement et du tourisme, de la coopération espagnole et du PNUD. L’UNESCO  était représentée par le Chef de l’Unité Afrique du Centre du patrimoine mondial.

Le Parc du W reflète de manière extraordinaire les interactions entre les ressources naturelles et l'homme, depuis le néolithique, et représente l'évolution d’une diversité biologique particulièrement constituée de nombreuses espèces menacées comme le lycaon, le guépard et l'éléphant. Le site connaît cependant des menaces telles que le braconnage, dont le nouveau projet COMPACT contribuera à atténuer l’impact à travers la mobilisation des communautés locales.

Monday, 9 May 2016 at 10:55
access_time 0 min read
States Parties (1)
See Also (1)
World Heritage Properties (1)
top