1.         Coeur néolithique des Orcades (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord) (C 514bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1999

Critères  (i)(ii)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/514/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/514/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/514/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2008

Les monuments des Orcades, datant de 3000-2000 av. JC, ont été inscrits en tant que témoignage exceptionnel des réalisations culturelles des peuples néolithiques de l'Europe du Nord. Leur culture a été florissante pendant 500 à 1 000 ans à une époque particulièrement dynamique pour la préhistoire européenne.

Le bien comprend, entre autre, les sites de Maes Howe, une tombe à chambres funéraires, les pierres dressées de Stennes et le cercle de Broggar, des cercles de pierres et Skara Brae, des vestiges de peuplement. Les monuments de pierres dressées de Stennes et du cercle Brogdar sont visuellement reliés entre eux et dans leur relation avec la mer, un lac intérieur et les collines aux alentours, sont considérés comme l'illustration du lien entre l'homme, la terre, l'eau et le ciel.

Le Centre du patrimoine mondial a reçu des informations concernant un projet d'installation de trois grandes éoliennes de 72 mètres de haut au Nord-ouest du site des pierres dressées de Stennes et du cercle de Broggar. Ces éoliennes seraient très visibles depuis la perspective située sur l'amphithéâtre de collines entourant les deux cercles de pierres. Le Conseil municipal a donné son accord au projet malgré un plan de gestion approprié, des politiques locales de protection des sites composant le bien du patrimoine mondial clairement identifiées, et des avis négatifs émis par les fonctionnaires locaux. Le projet a ensuite été soumis à enquête publique, au cours de laquelle Historic Scotland, l'agence gouvernementale écossaise du patrimoine, a élevé des objections. Les résultats de cette enquête sont en attente.

Dans son rapport, en date du 30 janvier 2008, l'Etat partie reconnaît que le projet aurait un grand impact sur l'intégrité et la valeur universelle exceptionnelle du bien et expose les objections faites par Historic Scotland. Le rapport fait aussi état de la révision du plan de gestion. A cette occasion, il serait judicieux qu'un renforcement de la protection de l'intégrité visuelle du bien soit envisagé.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 32 COM 7B.118

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7B,

2. Exprime sa préoccupation quant à l'impact potentiel du projet d'installation d'éoliennes sur l'intégrité et la valeur universelle exceptionnelle du bien et demande à l'État partie de suspendre le projet ;

3. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2009, toute information complémentaire sur la façon dont la protection, y compris celle de l'intégrité visuelle, du bien peut être renforcée afin que ce projet ou tout autre projet analogue susceptible d'avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, puisse être évité ;

4. Demande en outre à l'État partie de soumettre trois exemplaires du projet de plan de gestion révisé sur papier et en ligne, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives.