1.         Lviv – ensemble du centre historique (Ukraine) (C 865bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1998

Critères  (ii)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/865/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/865/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

2004 : mission ICOMOS/Fondation allemande du patrimoine mondial

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Nouvelles constructions dans le centre historique ;

b) Absence de documents de gestion détaillés et valables ;

c) Infrastructure insuffisante dont, entre autre, le réseau d'égouts.

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/865/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

À sa 31e session (décision 31 COM 7B.120, Christchurch, 2007), le Comité du patrimoine mondial a prié instamment l’État partie d’achever la révision du schéma directeur pour le bien du patrimoine mondial. Il a demandé à l’État partie de soumettre des cartes topographiques indiquant les limites exactes du bien du patrimoine mondial et de sa zone tampon telles que définies lors de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial ; il a également demandé à l’Etat partie de fournir d’ici le 1er février 2009 au Centre du patrimoine mondial un rapport actualisé pour examen par le Comité à sa 33e session en 2009.

Le Comité a en outre pris note de la proposition de l’État partie de créer un Centre de formation sur la protection, la préservation et la promotion du patrimoine culturel et a encouragé les autorités à coopérer avec l’ICCROM à cet effet, en tenant compte de la Stratégie globale de formation.

À sa 32e session (décision32 COM 8B.69, Québec, 2008), le Comité du patrimoine mondial a également examiné et approuvé la modification mineure des limites de la zone tampon de Lviv – Ensemble du centre historique, Ukraine. Il a demandé à l’État partie de fournir le plus rapidement possible des informations détaillées sur la superficie totale de la zone tampon modifiée.

Le Centre du patrimoine mondial a transmis à l’État partie la décision 31 COM 7B.120 du Comité du patrimoine mondial le 27 août 2007 et la décision f32 COM 8B.69 le8 octobre 2008. D’autres communications ont eu lieu en janvier et mars 2009 pour insister sur l’urgence d’apporter une réponse à la demande du Comité du patrimoine mondial.

Aucun rapport détaillé sur l’état de conservation du bien n’a été reçu de l’État partie. Toutefois, le Centre du patrimoine mondial a reçu le 6 janvier 2009 des autorités ukrainiennes un document intitulé « Argumentation concernant les bâtiments du centre historique pour l’aménagement du bien de Lviv », et le 26 février 2009 les documents suivants : (a) une carte des limites du centre historique de la ville de Lviv ; (b) un catalogue intitulé « Patrimoine sauvegardé » concernant le centre historique de Lviv ; (c) une liste de nouvelles constructions potentielles de grande envergure qui pourraient être envisagées à l’intérieur des limites de ce bien du patrimoine mondial en 2010-2012 ; (d) des informations sur un projet de restauration du tissu urbain historique disparu de Lviv et son utilisation comme complexe touristique. De plus, l’État partie a fourni le 7 avril 2009 des documents et des plans concernant le projet de complexe hôtelier à l’intérieur des limites du bien du patrimoine mondial.

En l’absence de rapport détaillé sur l’état de conservation du bien émanant de l’État partie, le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS sont sérieusement préoccupés par les nombreux projets de construction ou de restauration dans l’enceinte du bien du patrimoine mondial et de sa zone tampons, projets qui pourraient porter atteinte à la valeur universelle exceptionnelle et à l’intégrité du bien. Compte tenu du grand nombre de projets d’aménagement dans l’enceinte du bien et de sa zone tampon, il est indispensable d’étudier soigneusement ces propositions et de procéder à des évaluations de leurs impacts environnementaux et culturels.

 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.126

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.120, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Exprime son inquiétude à propos des nombreux projets de construction dans l'enceinte du bien du patrimoine mondial et de sa zone tampon, projets qui risquent de porter atteinte à la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

4. Prie instamment l'État partie d'achever la révision du schéma directeur concernan bien du patrimoine mondial ;

5. Demande à l'État partie d'inviter une mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial / ICOMOS pour évaluer l'état de conservation du bien et les points évoqués dans la décision 31 COM 7B.120, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007) ;

6. Demande également à l'État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport détaillé sur l'état de conservation de ce bien du patrimoine mondial, y compris une description détaillée des projets existants et de toute intention d'entreprendre ou d'autoriser des projets de restauration de grande envergure ou de nouvelles constructions susceptibles de porter atteinte à la valeur universelle exceptionnelle du bien, pour examen par le Comité à sa 34e session en 2010.