1.         Ville de Vicence et les villas de Palladio en Vénétie (Italie) (C 712bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (i)(ii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/712/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/712/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

2005 : Mission conjointe de suivi réactif du Centre du patrimoine mondial/ICOMOS 

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Projet de construction d'une extension d'autoroute près de la Villa Saraceno ;

b) Développement incontrôlé dans la Vénétie.

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/712/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

Conformément à la Décision31 COM 7B.113, l'État partie a remis, le 29 janvier 2009, un rapport actualisé sur l'état d'avancement du projet d'autoroute Valdastico sud, dans la partie Vicence – Rovigo, et sur les activités liées au bien, ainsi que des cartes des projets de zones tampons pour les différentes parties constituant le bien et des exemplaires supplémentaires de la version finale du plan de gestion.

L'État partie rappelle que le plan de gestion comprenant les plans de conservation et les zones tampons ont été officiellement approuvés le 30 mai 2007 par toutes les autorités concernées, des exemplaires ont été remis à l'examen du Centre du patrimoine mondial et de l'ICOMOS en juin 2007, et le Comité du patrimoine mondial a été informé lors de sa 31e session (Christchurch, 2007). Le rapport de l'État partie donne des informations détaillées sur toutes les activités menées depuis l'approbation du plan de gestion.

En ce qui concerne le projet d'autoroute A31 Valdatico sud, section Vicence – Rovigo, l'Etat partie rend compte d'une révision du projet visant à prendre en compte les recommandations de la mission conjointe de suivi Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2005. La solution technique intitulée "Projet révisé, lot 7" a été choisie et proposée à l'approbation de la Municipalité d'Agugliaro en septembre 2008. Anticipant l'approbation du projet qui devrait avoir lieu début 2009, l'État partie prévoit que les procédures d'expropriation commenceraient dans les zones concernées par le projet et que l'Autorité nationale en charge des autoroutes donnerait son autorisation finale pour la soumission d'offre de marché public. Il est fait état d'un début des travaux prévu, au plus tard, mi 2009.

Alors que le rapport de l'État partie estime que le projet révisé d'autoroute est conforme aux recommandations de la mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS sur la réduction au minimum des impacts visuels de l'autoroute, des ONG ont déclaré, en septembre 2008, que la section d'autoroute concernée prévoyait jusqu'à 7 sorties et des aires d'arrêts supplémentaires, sur une longueur de 54 kilomètres. La densité des équipements autoroutiers est susceptible d'être à l'origine d'empiètements sur le paysage de la Vénétie aux alentours de certaines villas palladiennes, pouvant ainsi contribuer à des aménagements incontrôlés dans les secteurs mitoyens des parties constituantes du bien du patrimoine mondial.

Le 31 mars 2009, un nouveau document, émanant d'une ONG, a donné des précisions quant aux travaux de construction d'une partie en hauteur de la section d'autoroute concernée, commençant à Albettone et dans les villes voisines, et s'est interrogé sur la base légale du projet au moyen d'une demande officielle soumise au Conseil régional de Vénétie le 20 mars 2009.

Au regard de l'absence de soumission par l'État partie des plans révisés de la section d'autoroute, le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS recommandent vivement de demander qu'ils leur soient soumis et que toute construction soit interrompue jusqu'à évaluation par les Organisations consultatives. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.109

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.113, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Prend note avec approbation de la soumission du plan de gestion final du bien et du rapport des activités visant à sa mise en oeuvre;

4. Prend note avec inquiétude de l'état avancé du projet autoroutier et prie instamment l'État partie d'en soumettre dès que possible les plans révisés afin de garantir leur conformité avec les recommandations de la mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2005;

5. Demande à l'État partie de stopper le projet jusqu'à l'évaluation de ses plans révisés afin que soit garantie leur conformité avec les recommandations de la mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2005;

6. Demande également à l'État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport actualisé sur la mise en oeuvre du projet d'autoroute A31 Valdastico sud, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session en 2010.