1.         Butrint (Albanie) (C 570ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    1997-2005

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1996-1997)
Montant total approuvé : 106 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

1999 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/Butrint Foundation, 2001 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; 2003 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS ; 2005 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM ; 2007 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Absence de structure de gestion

b) Construction illégales

c) Mise en œuvre insuffisante des recommandations des différentes missions conjointes

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/570/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

A sa 31e session (Christchurch, 2007), le Comité du patrimoine mondial a demandé des informations sur les progrès accomplis sur les principaux sujets que sont la mise à jour du plan de gestion et les constructions illégales dans le village de Ksamil. Le Comité a également attiré l'attention de l'Etat partie sur la mise en œuvre des recommandations faites en 2007 suite à la mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM.

Le 1er février 2009, le Centre du patrimoine mondial a reçu de l'Etat partie un rapport détaillé sur la mise en œuvre des mesures évoquées ci-dessus.

a) Plan de gestion globale pour Butrint et ses alentours

Un plan de gestion environnementale, financé par le Banque mondiale, sera achevé en juin 2009 et sera intégré au sein de l'actuel plan de gestion 2007-2012 afin de créer un nouveau document qui sera soumis à l'examen du Comité du patrimoine mondial. Il concernera l'archéologie, l'histoire, l'environnement et le tourisme;

b) Constructions illégales et développement urbain dans les zones aux alentours de Butrint

Ce point reste problématique dans le secteur de Ksamil où le Parc et les institutions gouvernementales concernées suivent le déroulement de la situation. Il est confirmé qu'en février/mars 2009, les constructions illégales seront détruites près de la zone A, ce qui aura des conséquences sur l'image et l'intégrité du bien du patrimoine mondial. Ces interventions comprendront aussi des actions près du site de Diaporit. Le personnel du Parc et le ministère concerné ont fait stopper d'autres travaux en le notifiant aux autorités concernées.

En outre, le rapport donne des détails sur la mise en œuvre des conclusions du rapport de la mission conjointe de 2007 Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM:

c) Préparer une carte archéologique de Butrint et de ses alentours

Ceci n’a pas encore été réalisé, mais le plan de gestion fournira des cartes qui pourront être utilisées par les autorités du parc pour créer une carte des vestiges archéologiques, comme demandé;

d) Désigner une agence en tant qu'autorité de gestion

Cela n'a pas été fait;

e) Autorité du gestionnaire, ressources humaines et financières suffisantes

A partir du 1er juillet 2009, un expert en gestion de site travaillera pour une durée de deux ans afin que le Parc puisse mettre en place le plan de gestion du site;

f) Collaboration avec la Banque mondiale afin de relancer le plan de gestion de la côte albanaise

Selon le rapport, la coopération est totale entre les autorités du Parc et le plan de gestion de la côte albanaise initié par la Banque mondiale;

g) S'assurer que les valeurs patrimoniales, y compris les valeurs du patrimoine mondial de Butrint, soient pleinement prises en considération dans la planification régionale et locale, et que les études d'impact environnemental et culturel soient entreprises au moment voulu

Il est mentionné que tout projet de développement respectera les critères établis par l'étude de la zone côtière de la Banque mondiale et que les municipalités coopèreront avec les autorités du Parc à toutes les étapes des projets. Il n'est cependant pas expliqué comment cela sera mis en place;

h) Examiner les valeurs du patrimoine mondial du site de Butrint et préparer une Déclaration de valeur

Il est mentionné que le plan de gestion inclura une Déclaration de valeur. Il est en outre précisé que celle-ci sera utilisée pour "mettre en place les procédures nécessaires aux critères sous lesquels le site de Butrint devrait être inscrit, y compris les valeurs naturelles". Il semble donc qu'il y ait une incompréhension quant à la nature de la déclaration;

i) Limites de la zone du patrimoine mondial et d'une zone tampon

Un programme télévisé à l'initiative du parc et des médias locaux a détaillé auprès des habitants les limites du bien et ses valeurs. Aucun examen officiel n'a semble-t-il été entrepris;

 

j) Etudes pour la conservation et la présentation de la structure et des mosaïques du baptistère

Un plan de conservation pour la totalité du bien a été établi par le personnel du parc et des experts étrangers. Sa mise en œuvre a débuté pour certains monuments spécifiques. En ce qui concerne les monuments où la surface de la nappe phréatique est haute, tel que le baptistère, il est mentionné qu'aucun accord quant à la meilleure solution n'a été trouvé entre les spécialistes présents. Une étude sur l'état de conservation des monuments est en cours, elle a été commandée par le Fondation Butrint;

k) Créer un musée provisoire

Le 31 octobre 2008, le musée a été transféré à la compétence des autorités du Parc. Le parc devra réformer sa structure pour accueillir un membre permanent du musée;

l) Créer et alimenter un fonds d'archives composé de rapports scientifiques, de documents, de photographies sur le site

Aucun progrès n'a été accompli dans la création et l'alimentation d'un fonds d'archives composé de rapports scientifiques, de documents, de photographies, etc. mais tout rapport à venir sera conservé par le Parc;

m) Améliorer la protection du site en réparant et en étendant la barrière de protection autour du bien

Aucun élément concernant la réparation de la barrière de protection n'a été évoqué dans le rapport;

n) Assurer une surveillance propre au site avec un service de police assigné à cette tâche

Les gardiens du Parc font désormais partie d'une société privée de gardiennage et ils sont équipés de façon appropriée.

 

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives prennent note des progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations faites par la mission de suivi réactif de 2007 Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM. Au vu de la nature du bien qui est très vaste, de sa spécificité RAMSAR et de son lien avec la zone côtière, l'intégration du plan de gestion au sein d'un plan de gestion de l'environnement plus vaste, actuellement en cours d'élaboration avec l'aide de la Banque mondiale, est une étape décisive. Ce point a été également mis en exergue par les missions précédentes.

Le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives estiment que le problème des constructions illégales soulevé par la mission Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM ne semble pas avoir été suffisamment traité. La mission a signalé que la situation du village de Ksamil était "alarmante" en avril 2007 et a demandé aux autorités de travailler en étroite collaboration avec les agences de planification afin d'adopter une approche systématique vis-à-vis du développement du village évitant tout impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien. Les résultats en ce domaine constatés deux ans plus tard ne sont pas satisfaisants.

L'attention de l'Etat partie est également attirée sur la mise en œuvre totale des recommandations de la mission.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7B.86

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7B,

2. Rappelant la décision 31 COM 7B.92, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Reconnaît les progrès considérables accomplis dans l'élaboration de Plans de gestion et de conservation et dans l'attribution des ressources appropriées;

4. Exprime sa préoccupation quant aux mesures qui n'ont pas été prises à ce jour afin de contrôler les constructions illégales dans le village de Ksamil;

5. Prie instamment l'Etat partie de mettre en oeuvre la totalité des recommandations de la mission de 2007, en particulier, la finalisation du plan de gestion, l'élaboration d'un système de planification destiné à contrôler le développement autour du bien et reconnaissant sa valeur universelle exceptionnelle;

6. Demande à l'Etat partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur les progrès accomplis dans la résolution des problèmes évoqués ci-dessus et dans la mise en oeuvre des recommandations de la mission de suivi réactif de 2007 Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM.