1.         Coro et son port (Venezuela (République bolivarienne du)) (C 658)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1993

Critères  (iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2005-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

a) Signature présidentielle du PLINCODE (Plan Integral de Conservación y Desarrollo para Coro y La Vela), soumis aux autorités en août 2006 ;

b) Fonctionnement effectif de la structure de gestion et des dispositions institutionnelles prévues par le PLINCODE, avec allocation de suffisamment de ressources ;

c) Achèvement de l'ensemble des systèmes de drainage et réhabilitation des réseaux souterrains, des espaces publics, des trottoirs et des rues du secteur historique ;

d) Priorité donnée à la mise en œuvre d'un plan complet de conservation. 

Mesures correctives identifiées

a) Obtenir l'approbation officielle du PLINCODE au niveau présidentiel ;

b) Renforcer l'accord-cadre d'intervention d'urgence dans la zone de Coro et de La Vela que l’IPC a signé avec les maires des municipalités de Miranda et avec le gouvernement régional le 14 février 2006 ;

c) Créer un Conseil pour assister le Bureau technique (OTAE) dans la planification des investissements, la formulation et la révision des projets d'intervention sur les infrastructures, les bâtiments et les espaces publics du bien ;

d) Établir un plan complet de conservation et rendre son application prioritaire en complément du PLINCODE, en définissant un plan d'action précis avec des critères d'intervention et des mécanismes de suivi pour évaluer sa mise en œuvre effective et appropriée ;

e) Renforcer les capacités de conservation et de restauration en utilisant les moyens existants que constituent les ateliers avec les écoles de conservation de La Vela et de Coro ;

f) Susciter une prise de conscience de la population locale par des expositions et un engagement communautaire.

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

a) La Commission présidentielle a été créée en 2005 et l'accord-cadre avec le gouvernement local a été signé en février 2006.

b) Un plan de conservation a été élaboré en 2007 et des actions prioritaires sont actuellement mises en œuvre (2008). Comme le PLINCODE n’a pas été officiellement signé, le calendrier définitif n’est pas encore établi. Après la signature présidentielle garantissant la ratification, les mécanismes correctifs nécessaires du PLINCODE pourront être totalement mis en œuvre. 

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/658/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/658/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé au bien : 20 000 dollars EU (fonds-en-dépôt espagnol) pour la planification, la mise en œuvre et les publications ultérieures des ateliers participatifs et des réunions avec les artisans et la société civile de Coro et La Vela. 

Missions de suivi antérieures

2002, 2005 et 2008 : missions conjointes Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de suivi réactif

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Grave détérioration des matériaux et des structures ;

b) Détérioration de la cohérence architecturale et urbanistique et de l'intégrité du bien ;

c) Absence de mécanismes adéquats de gestion, de planification et de conservation. 

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/658/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2009

L’État partie n’a pas soumis de rapport sur l’état de conservation comme demandé par le Comité du patrimoine mondial à sa 32e session (Québec, 2008) et aucune information complémentaire sur l’état du bien n’a été reçue de toute l’année. Il est par conséquent difficile d’évaluer l’avancement de la mise en œuvre des mesures correctives définies et des recommandations de la mission de suivi réactif de 2008.

En 2008, le rapport de mission signalait les efforts de l’État partie pour améliorer l’état de conservation du bien et pour appliquer les décisions du Comité du patrimoine mondial, y compris la mise en œuvre de mesures d’urgence, la formulation d’un plan intégral de conservation et d’aménagement de Coro et La Vela, la création d’un bureau pour traiter les problèmes urgents, la mise en œuvre de systèmes de financement pour le patrimoine bâti et la consolidation des structures, pour des interventions sur des bâtiments dans la zone centrale et les zones tampons du bien, et pour l’achèvement d’un système de drainage intégré. Le rapport de 2008 sur l’état de conservation faisait aussi état d’autres progrès. Il signalait toutefois aussi que d’importants repères de référence n’avaient pas encore été atteints – notamment la mise en place d’une structure de gestion pour traiter de manière efficace et adaptée la conservation et la gestion du bien et assurer le financement d’une mise en œuvre durable du plan intégré récemment établi. Le rapport signalait également l’absence de plans de conservation normalisés comportant des listes de priorités et incluant des définitions de critères d’intervention et de mécanismes de suivi.

Le Centre du patrimoine mondial et l’ICOMOS restent préoccupés de l’état de conservation du bien, compte tenu de la vulnérabilité de l’architecture de terre des constructions, et des points faibles des dispositions institutionnelles visant à garantir la conservation du bien, qui ne pourront être surmontés qu’après approbation officielle du plan intégral. Il est également essentiel de disposer de plans de conservation d’ensemble pour définir une ligne d’action précise pour les interventions sur ce bien, afin de lui conserver sa valeur universelle exceptionnelle, son authenticité et son intégrité. De plus, il convient de mettre l’accent sur le renforcement des capacités pour traiter les facteurs de délabrement, et de mener davantage d’actions de sensibilisation et de mobilisation. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 33 COM 7A.30

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-09/33.COM/7A.Add,

2. Rappelant la décision 32 COM 7A.30, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008),

3. Regrette que l'État partie n'ait pas soumis de rapport sur l'avancement de la mise en oeuvre des mesures correctives, comme le demandait le Comité du patrimoine mondial ;

4. Regrette également que l'État partie n'ait pas soumis de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle et lui réitère sa demande d'en établir une en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;

5. Prie instamment l'État partie de poursuivre son travail sur les mesures correctives adoptées à sa 32e session (Québec, 2008) ;

6. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2010, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien et sur l'avancement de la mise en oeuvre des recommandations susmentionnées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session, en 2010 ;

7. Décide de maintenir Coro et son port (République bolivarienne du Venezuela) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 33 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Faisant suite à l'examen des rapports sur l'état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC-09/33.COM/7A et WHC-09/33.COM/7A.Add, WHC-09/33.COM/7A.Add.2 et WHC-09/33.COM/7A.Corr),

2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :