1.         Ville historique d’Ahmedabad (Inde) (C 1551)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2017

Critères  (ii)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1551/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1551/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1551/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2023

Le 1er décembre 2022, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation, qui est disponible à l’adresse suivante : https://whc.unesco.org/fr/list/1551/documents/. Les progrès réalisés dans le traitement d’un certain nombre de questions de conservation abordées par le Comité à ses précédentes sessions sont présentés comme suit :

Le 13 avril 2023, le Centre du patrimoine mondial a adressé un courrier à l'État partie pour demander des informations complémentaires et des éclaircissements concernant trois documents : le projet de plan de gestion de la conservation, les EIP qui y sont annexées et les orientations pour l’aménagement urbain de 2022. Ces documents ont été inclus en tant qu'annexes du rapport sur l'état de conservation de l'État partie et nécessitent un examen technique par les Organisations consultatives. Le 10 mai 2023, l'État partie a apporté des précisions sur ces trois documents. Les examens techniques des Organisations consultatives ne sont pas encore disponibles à l’heure de la rédaction du présent rapport.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Les progrès réalisés dans la documentation des bâtiments historiques d'Ahmedabad sont accueillis avec satisfaction. Cette documentation constitue une base essentielle pour la conservation et la gestion à long terme de la valeur universelle exceptionnelle (VUE) de la ville. La priorité accordée à la documentation des bâtiments dont la conservation est urgente est encouragée. Il est difficile d'estimer le calendrier d'achèvement de ce travail pour le reste des 2 192 bâtiments répertoriés localement, mais l'État partie devrait être encouragé à le poursuivre en priorité, notamment pour les bâtiments « pols » dégradés. La carte détaillée du bien est également un outil de documentation et de gestion d'une importance vitale et devrait être achevée en 2025.

L'achèvement du projet de HCP est également accueilli avec satisfaction, en notant qu'il sera finalisé à la suite d'une consultation publique. Le HCP constitue un cadre politique global et intègre le plan local (identifiant les zones patrimoniales), le plan de gestion des visiteurs, le plan de préparation aux risques de catastrophes et un certain nombre d'autres orientations, notamment les orientations pour l’aménagement urbain de 2022. Le Centre du patrimoine mondial a demandé à l'État partie de soumettre le projet final à l'examen des Organisations consultatives. On ne saurait dire pourquoi tant d'orientations et de rapports sont inclus en annexe au HCP, mais ils seront probablement utiles pour la consultation publique et témoignent des efforts déployés par l'AWHCT et la Corporation municipale d'Ahmedabad (Ahmadabad Municipal Corporation) pour établir un système de gestion efficace pour la ville suite à son inscription sur la Liste du patrimoine mondial. Les orientations pour l'aménagement urbain ont fait l'objet d'un examen technique par l'ICOMOS, car elles comprennent des prescriptions en matière de plantation et de signalisation, qui ont une incidence sur la VUE du bien.

Le recours régulier à des EIP pour les constructions importantes est noté. L'ICOMOS a entrepris un examen technique de l'EIP réalisée pour le projet de caserne de pompiers de Danapith, soulignant les points à améliorer tant pour cette évaluation d'impact que pour la pratique générale de l'évaluation d'impact. L'État partie devrait être encouragé à consulter le nouveau Guide et boite à outils pour les évaluations d’impact dans un contexte de patrimoine mondial et à continuer d'améliorer son approche des EIP. Le rapport selon lequel de nouveaux partenariats entre le secteur public, le secteur privé et les utilisateurs ont permis la mise en œuvre de projets de conservation est salué, bien qu'il soit recommandé que des EIP soient réalisées pour ces projets ainsi que pour les nouvelles constructions importantes.

L'État partie décrit les améliorations utiles apportées aux capacités de l'AWHCT, notamment la fusion de l'AWHCT avec le service du patrimoine de la Corporation municipale d'Ahmedabad, et l'arrivée d'un analyste en SIG. Les initiatives de renforcement des capacités, qui ont commencé avec des personnels techniques et des artisans locaux, sont un aspect important du travail en cours de l'AWHCT.

Décision adoptée: 45 COM 7B.159

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/23/45.COM/7B.Add,
  2. Rappelant la Décision 44 COM 7B.25, adoptée à sa 44esession élargie (Fuzhou/en ligne, 2021),
  3. Accueille avec satisfaction les informations communiquées par l'État partie concernant les progrès réalisés dans le traitement des recommandations relatives au renforcement du système de gestion d'Ahmedabad, y compris la documentation des bâtiments, le travail pour établir une carte détaillée du bien et l'achèvement du projet de plan de conservation du patrimoine (Heritage Conservation Plan - HCP), et demande à l'État partie de modifier le projet de HCP en continuant d'accorder la priorité à l'achèvement de ces éléments clés du système de gestion, notamment :
    1. La finalisation du HCP en prenant en considération les conclusions de l’examen technique du projet final par l’ICOMOS,
    2. L’élaboration d’un plan de mise en œuvre et la mise à disposition des ressources financières associées pour le HCP, y compris le plan de gestion des visiteurs,
    3. L'achèvement de la documentation des bâtiments et structures historiques de la ville, en particulier les logements « pols» caractéristiques,
    4. L’achèvement de la carte détaillée de l’ensemble du bien et de la zone tampon, prévu pour 2025 ;
  4. Prend note des informations communiquées par l'État partie sous forme d'annexes au HCP, telles que les règlements uniformes spécifiques aux monuments et les orientations pour des questions telles que la conservation du bois, les orientations pour l'aménagement urbain de 2022, le renforcement de la Fondation pour la ville du patrimoine mondial d’Ahmedabad (Ahmadabad World Heritage City Trust) et les initiatives en cours pour gérer la pollution et les embouteillages, et demande également à l'État partie de mettre en œuvre les recommandations figurant dans l'examen technique par l'ICOMOS des orientations pour l'aménagement urbain de 2022 avant d'officialiser leur mise en œuvre ;
  5. Accueille également avec satisfaction les informations de l’État partie attestant le recours régulier à des évaluations d’impact sur le patrimoine (EIP) pour les nouveaux projets d'aménagement et de développement dans le périmètre du bien et de sa zone tampon, et encourage l’État partie à veiller à ce que :
    1. Les travaux de conservation fassent l’objet d’EIP, y compris les travaux entrepris dans le cadre de partenariats entre le secteur public, le secteur privé et les utilisateurs,
    2. Les recommandations de l’examen technique par l’ICOMOS de l’EIP pour le projet de caserne de pompiers de Danapith soient mises en œuvre avant que la construction ne commence,
    3. Toutes les évaluations d’impact soient réalisées conformément au nouveau Guide et boite à outils pour les évaluations d’impact dans un contexte de patrimoine mondial ;
  6. Demande enfin à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2024, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 47e session.