1.         Aire culturelle de Ḥimā (Arabie saoudite) (C 1619)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2021

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1619/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1619/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Facteurs identifiés lors de l'inscription du bien :

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1619/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2023

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation le 24 novembre 2022, disponible à : https://whc.unesco.org/fr/list/1619/documents/. Les avancées sur un certain nombre de sujets de conservation abordés par le Comité lors de sa précédente session sont présentées comme suit dans ce rapport :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

L’État partie a fait des avancées considérables dans la mise en œuvre des recommandations du Comité du patrimoine mondial. Une liste d’attributs, classés par typologies, a été établie pour guider les travaux de l’État partie en matière d’inventaire, de cartographie, de recherche et de programme de suivi du bien. L’inventaire épigraphique a été achevé et un programme similaire concernant l’art rupestre est en cours. Le recensement sur le terrain est en grande partie achevé. Cependant, l’enregistrement des données prendra plus de temps car la base de données est toujours en cours de développement. L’inventaire devrait être achevé en 2023-2024. Deux cartes préliminaires des sites inventoriés ainsi que le format des fiches de la base de données mise à jour ont été fournis par l’État partie, à titre d’exemple des travaux réalisés jusqu’à présent.

Le programme de suivi du bien est en cours d’élaboration. L’ensemble des indicateurs, les outils à utiliser, la fréquence du suivi et la personne qui en est responsable ont déjà été établis. Étant donné que les indicateurs couvrent différents aspects de la gestion, il est recommandé de prioriser les indicateurs de conservation.

Un programme de conservation des puits de Ḥimā a été élaboré à la suite de relevés numériques et d’observations sur le terrain concernant leur état de conservation, réalisés entre mars et avril 2022. L’objectif est de restaurer les puits dans leur état d’origine. Le programme détaille la méthode de conservation pour chacun des puits, les travaux nécessaires et un calendrier approximatif de mise en œuvre. Il est recommandé que l’État partie établisse également un programme de conservation pour l’ensemble du bien.

Une stratégie de gestion touristique est également en cours d’élaboration. L’État partie indique qu’à l’heure actuelle, l’ampleur et le type de projets envisagés ne constituent pas une menace pour la conservation du bien. Des EIP seront réalisées si des projets de plus grande envergure devaient être envisagés. Il est recommandé que les EIP soient menées conformément au nouveau Guide et boîte à outils pour les évaluations d’impact dans un contexte de patrimoine mondial.

L’État partie indique également avoir organisé une série d’activités de renforcement à l’intention du personnel de Najran sur la gestion des visiteurs, le suivi de l’art rupestre et les évaluations d’impact. Aucune information n’est fournie sur la recommandation du Comité visant à recruter de nouveaux employés.

Sur la base de la cartographie et des recherches effectuées, l’État partie considère que les panneaux d’art rupestre les plus importants se trouvent au sein des limites des six éléments constitutifs du bien. Cependant, l’inventaire en cours a montré que des milliers de sites archéologiques et de panneaux d’art rupestre se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur de la zone tampon, même si la plupart d’entre eux semblent présenter une importance et un intérêt moindres. L’État partie a donc décidé d’étendre la zone tampon. Les cartes incluses dans le rapport indiquent ces nouvelles limites. L’État partie soumettra une demande de modification mineure des limites dès qu’elle sera approuvée.

Décision adoptée: 45 COM 7B.147

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/23/45.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 44 COM 8B.11, adoptée à sa 44esession élargie (Fuzhou/en ligne 2021),
  3. Prend note avec satisfaction des avancées de l’État partie dans la mise en œuvre des recommandations formulées par le Comité au moment de l’inscription ;
  4. Encourage l’État partie à poursuivre ses efforts pour mettre en place le système documentaire et achever l’inventaire des sites patrimoniaux dans la zone tampon et le cadre plus large ;
  5. Encourage également l’État partie à achever le programme de suivi, à commencer sa mise en œuvre dès que possible et à l’affiner en fonction des enseignements tirés, en particulier en ce qui concerne les indicateurs de conservation, lesquels devraient être priorisés ;
  6. Encourage en outre l’État partie à mettre en œuvre le programme de conservation des puits de Ḥimā dans les délais prévus et à élaborer un programme similaire pour l’ensemble du bien ;
  7. Recommande à l’État partie de réaliser des évaluations d’impact sur le patrimoine conformément au nouveau Guide et boîte à outils pour l’évaluation d’impact dans un contexte de patrimoine mondial pour tout projet lié aux activités et infrastructures touristiques qui pourrait voir le jour et demande à l’État partie de soumettre, conformément au paragraphe 172 des Orientations, des informations détaillées sur tout projet de ce type au sein du bien, de sa zone tampon et de son cadre plus large qui pourrait avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, avant que toute décision difficilement réversible ne soit prise ;
  8. Prend également note de l’intention de l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial une proposition de modification mineure des limites préparée conformément au paragraphe 164 des Orientations afin d’étendre la zone tampon et recommande également à l’État partie d’envisager également une éventuelle extension des limites du bien au cas où l’inventaire et les recherches archéologiques fourniraient des informations qui renforceraient son intégrité et sa compréhension ;
  9. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2024, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 47e session. 

Décision adoptée: 45 COM 8B.76

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/23/45.COM/8B,
  2. Adopte les Déclarations de valeur universelle exceptionnelle pour les biens du patrimoine mondial suivants inscrits lors des sessions précédentes du Comité du patrimoine mondial :