1.         Nan Madol : centre cérémoniel de la Micronésie orientale (Micronésie (États fédérés de)) (C 1503)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2016

Critères  (i)(iii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2016-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

En cours de rédaction

Mesures correctives identifiées

En cours d'identification

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

En cours d'identification

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1503/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2017-2017)
Montant total approuvé : 30 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1503/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé : 120 000 dollars EU pour la préparation d’un dossier de proposition d’inscription et d’un plan de gestion pour Nan Madol, financé par le Fonds-en-dépôt UNESCO/Japon. 26 232 dollars EU pour un soutien technique à Nan Madol, Micronésie (Liste du patrimoine mondial en péril) du Fonds-en-dépôt UNESCO/Pays-Bas

Missions de suivi antérieures

Janvier 2018 : missions conjointes de suivi réactif du Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1503/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2023

L'État partie a soumis le 27 janvier 2022 un rapport sur l'état de conservation du bien, disponible à https://whc.unesco.org/fr/list/1503/documents/. Des informations complémentaires ont été reçues le 4 mai 2023, et les puces suivantes présentent un rapport conforme à toutes les informations reçues et fournissent les informations suivantes sur les actions engagées pour mettre en œuvre les précédentes décisions du Comité :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

L'État partie a fourni des informations actualisées sur une série de questions. Des progrès ont été réalisés concernant les actions demandées dans la décision 44 COM 7A.30, bien que beaucoup aient été retardés en raison des restrictions aux frontières et aux voyages liées à la pandémie de COVID-19. Comme précédemment, la collaboration avec la CSRM dans le cadre de ces processus est notée, ainsi que le soutien financier et technique de l’ « US Forest Office », du Département d'État américain et du Fonds des ambassadeurs pour la préservation culturelle, entre autres.

Décision adoptée: 45 COM 7A.53

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/23/45.COM/7A,
  2. Rappelant la décision 44 COM 7A.30, adoptée à sa 44e session élargie (Fuzhou/en ligne, 2021),
  3. Note que les progrès pour établir un système efficace de gestion et de protection du bien et pour résoudre les pressions et menaces urgentes affectant son état de conservation ont été retardés par les restrictions aux frontières et aux voyages dues à la pandémie de COVID-19, et se félicite que l'État partie assure que ces problèmes pourront bientôt être résolus ;
  4. Se félicite également de l'information selon laquelle des fonds seront fournis par le Département d'État américain par le biais de son programme de subventions importantes du Fonds des ambassadeurs pour la préservation culturelle afin de soutenir un programme de mise en œuvre de deux ans ;
  5. Note cependant avec préoccupation que, malgré les efforts de l'État partie et de ses partenaires, les processus affectant l'état de conservation du bien n'ont pas encore été traités efficacement ;
  6. Réitère sa demande à l'État partie de poursuivre son travail sur les questions de haute priorité précédemment identifiées, comme :
    1. poursuivre la mise en œuvre des actions urgentes de gestion de la végétation et d'élimination des mangroves des canaux principaux, suite aux programmes de formation virtuelle de 2022,
    2. nommer un « gestionnaire du bien » et prendre un engagement à long terme pour ce poste,
    3. achever et approuver la loi LB392 pour fournir une protection juridique au bien et créer le Nan Madol Trust,
    4. achever le plan directeur pour la conservation durable du site du patrimoine mondial de Nan Madol, le plan de gestion du site et le plan de tourisme durable,
    5. mettre en place des processus d'évaluation de l'impact sur le patrimoine (EIP) dans le cadre du système de gestion,
    6. soumettre un projet d'État de conservation souhaité pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR), un ensemble de mesures correctives et un calendrier pour leur réalisation, en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;
  7. Note avec satisfaction que les travaux du centre d'accueil des visiteurs de Nan Madol ont commencé avec le soutien du gouvernement japonais et conformément aux conclusions de l’étude technique de l'ICOMOS ;
  8. Se déclare préoccupé par le fait que le développement d'un projet de complexe touristique sur l'île de Nahnningi, dans la zone tampon du bien, a continué avant qu'une EIP n'ait été effectuée, et que les problèmes soulevés par l’étude technique de l'ICOMOS de 2019 n'ont toujours pas été résolus, et réitère sa demande à l'État partie de s'assurer que la construction est arrêtée et qu'une EIP est réalisée, conformément aux nouvelles orientations pour les études d'impact dans un contexte de patrimoine mondial, en collaboration avec les Organisations consultatives et le Centre du patrimoine mondial, et soumise au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives avant la reprise des travaux ;
  9. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, conformément aux paragraphes 172 et 118bis des Orientations, des informations détaillées sur tous les projets proposés et en cours, y compris les EIP réalisées conformément aux Orientations susmentionnées, pour examen par les Organisations consultatives avant l'approbation et/ou la mise en œuvre de tout projet ;
  10. Demande en outre à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1erfévrier 2024, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien et la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 46e session ;
  11. Décide de maintenir Nan Madol : centre cérémoniel de la Micronésie orientale (Micronésie (États fédérés de)) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 45 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC/23/45.COM/7A, WHC/23/45.COM/7A.Add, WHC/23/45.COM/7A.Add.2, WHC/23/45.COM/7A.Add.3, WHC/23/45.COM/7A.Add.4),
  2. Ayant examiné les recommandations des Organisations consultatives, décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :
3.   Rappelle que les biens suivants ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril à sa 18e session extraordinaire (UNESCO, 2023) :