1.         Quartier historique de la ville portuaire de Valparaiso (Chili) (C 959rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2003

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/959/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2010-2010)
Montant total approuvé : 140 688 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/959/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 2013 : mission de conseil de l’ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/959/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2021

Le 2 décembre 2020, l'État partie a soumis un rapport sur l'état de conservation, dont le résumé est disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/959/documents. Des informations complémentaires ont été soumises par l'État partie le 1er février 2021. Les progrès réalisés sur un certain nombre de questions de conservation abordées par le Comité lors de ses précédentes sessions sont présentés comme suit dans ces rapports :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Les informations fournies par l'État partie sur la conservation et la restauration des bâtiments du patrimoine, l'évaluation de l'efficacité de la gestion et les programmes sociaux sont accueillies avec satisfaction. Il convient également de saluer la poursuite de la coopération technique offerte par la BID, la prolongation des échéances et du calendrier du CT et la création de la table ronde interinstitutionnelle, qui comprend plusieurs organismes liés à la conservation et à la gestion du bien et qui a travaillé aux côtés du groupe de travail du CT en 2019 et 2020. Bien que l'on puisse considérer ces étapes comme importantes pour l’instauration d'un cadre institutionnel, il reste que l'identification d'un modèle de gestion adapté au bien et d'une stratégie et d'une feuille de route pour sa mise en œuvre n'ont pas encore été définies. Le Comité du patrimoine mondial pourrait souhaiter réitérer sa demande à l'État partie de soumettre des informations complémentaires sur ces questions dès qu'elles seront disponibles, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives.

Il est noté que la construction du projet de terminal 2 n'a pas encore commencé et que les recours administratifs contre le projet sont en cours d'examen, conformément à la législation environnementale en vigueur. Il est donc recommandé au Comité de demander à l'État partie de rendre compte des résultats de cet examen et des mesures d'atténuation et de compensation supplémentaires qui pourraient être conseillées.

Le Parque Barón (anciennement Paseo del Mar) constituera l'entrée du front de mer de la ville. Compte tenu du fait que le concours pour un nouveau projet est clos, que des images et des dessins préliminaires ont été rédigés sur la base de ce projet et que la construction devrait commencer en 2021, il est suggéré de demander à l'État partie de fournir des informations et une documentation complète sur le projet, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives.

Concernant le projet « Amélioration de l'accessibilité au port de Valparaíso », il est noté que le Conseil des monuments nationaux a exprimé en 2020 plusieurs observations relatives à l'impact du projet sur le bien et sur sa zone tampon, qui ont été réitérées dans l'évaluation consolidée du Service d'évaluation environnementale. Ces observations devront être traitées par la partie responsable du projet pour finaliser le processus d'évaluation environnementale ; il est conseillé d'adopter des mesures correctives appropriées en conséquence. 

La création d'agences régionales chargées de la protection et de la conservation du patrimoine, ainsi que les initiatives liées à la restauration et à la conservation des ascenseurs et des bâtiments historiques, sont les bienvenues.  Il est noté avec satisfaction que la trousse à outils : “Amélioration de notre patrimoine”, destinée à évaluer l'efficacité de la gestion, a été appliquée, et l'État partie doit être encouragé à prendre en compte les résultats de cet exercice dans la gestion future du bien. Considérant que l'assistance technique a été fournie pour la première phase de développement d'une plateforme technologique pour la gestion des risques, l'État partie devrait être encouragé à poursuivre le développement et la finalisation du plan de gestion des risques pour le bien.

Décision adoptée: 44 COM 7B.165

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 43 COM 7B.98, adoptée à sa 43e session (Bakou, 2019),
  3. Note avec satisfaction que la table ronde interinstitutionnelle pour la coopération technique de la Banque interaméricaine de développement (BID) avec le quartier historique de la ville portuaire de Valparaíso, bien du patrimoine mondial, a été créée et a travaillé aux côtés du groupe de travail sur la coopération technique de la BID en 2019 et 2020, et demande à l'État partie de soumettre des informations sur ses nouveaux développements et résultats, en particulier sur l'identification d'un modèle de gestion et d'une stratégie de mise en œuvre et d'une feuille de route, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;
  4. Encourage l'État partie à finaliser le plan de gestion des risques du bien et à le soumettre à l'examen du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives ;
  5. Note avec satisfaction que des agences régionales traitant de la protection du patrimoine ont été créées et que des initiatives orientées vers la restauration et la conservation des ascenseurs et des bâtiments historiques sont en place ;
  6. Note que le Conseil des monuments nationaux a exprimé plusieurs observations concernant le projet « Amélioration de l'accessibilité du port de Valparaíso » et que celles-ci devront être prises en compte par la partie responsable du projet avant que le processus d'évaluation environnementale ne soit finalisé, et demande également à l'État partie de s'assurer que des mesures correctives appropriées sont adoptées;
  7. Note également les informations fournies par l'État partie sur divers projets dans la zone tampon et à proximité du bien, et demande en outre à l'État partie de soumettre:
    1. des informations et une documentation complètes sur le Paseo Barón (anciennement Paseo del Mar) pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives,
    2. des informations sur l'avancement du processus de construction du projet du terminal 2 et sur la mise en œuvre de mesures d'atténuation et de compensation,
    3. des informations sur tout nouveau projet d'aménagement ou toute intervention majeure susceptible d'avoir un impact sur la VUE du bien, avant que ne soit prise une décision sur laquelle il serait difficile de revenir, conformément au paragraphe 172 des Orientations ;
  8. Demande par ailleurs à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1erdécembre 2022, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 46e