1.         Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (État de Palestine) (C 1433)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2012

Critères  (iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2012-2019

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1433/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2016-2016)
Montant total approuvé : 30 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1433/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé : 723 000 dollars EU de l’Italie (Plan d’action d’urgence 1997-1998 ; Plan de conservation et de gestion 2006-2010) ; 205 000 dollars EU du Gouvernement de la Suède pour travaux de réhabilitation

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1433/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2021

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation le 1er décembre 2020, qui est disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/1433/documents. Le rapport rend compte des progrès accomplis dans le traitement d’un certain nombre de problèmes de conservation identifiés par le Comité lors de ses précédentes sessions, comme suit :

Le rapport indique que la pandémie de COVID-19 a entraîné de sérieuses perturbations, le tourisme ayant été l’un des secteurs les plus touchés. La mise en œuvre de certaines initiatives a été retardé. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

L’État partie a beaucoup progressé au cours de ces dernières années dans les travaux de conservation d’un haut niveau technique à l'église de la Nativité, en adoptant les mesures correctives nécessaires et en élaborant un plan de gestion de la conservation qui ont conduit au retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril en 2019 (décision 43 COM 7A.28).

Des rapports d’avancement ont été présentés sur les travaux en cours et achevés, en plus des informations sur les activités futures au programme. La nécessité d’entreprendre de nouvelles interventions afin de garantir la conservation du bien est notée. Ces opérations concernent la restauration du pavage en marbre dans le secteur de Bema ; la consolidation structurelle des deux ailes du transept ; l’installation de dispositifs de lutte contre l’incendie et de contrôle de microclimat ; la restauration du dallage en pierre de la nef centrale ; la restauration de la cour d’entrée et l’installation de bornes hydrauliques électriques ; et la consolidation du mur extérieur du côté sud de la basilique contre l’action sismique, qui exigent toutes des ressources financières. Il est recommandé que le Comité exprime sa satisfaction devant la poursuite des travaux de conservation de qualité et encourage les efforts consentis afin d’obtenir le financement des interventions restantes nécessaires. Le projet d'élaboration d’un plan de préparation aux risques pour l'église est apprécié.

« L’Étude de mobilité – Stratégie de mobilité et transport pour la conurbation de Bethléem » est un pas important qui vise à atteindre une approche globale de la résolution des problèmes de circulation dans la région de Bethléem tout en prenant en considération les valeurs culturelles et en permettant la piétonnisation.

La réhabilitation de la rue de l'Étoile et ses embranchements effectuée par l’État partie en application des recommandations de la mission de conseil de 2016 est jugée satisfaisante. Toutefois, les détails d’exécution des travaux n’ont pas été communiqués, ce qui permet difficilement d’évaluer leur conformité avec les recommandations de l’examen technique de l’ICOMOS de 2019. À ce propos, il est recommandé de fournir les informations techniques relatives à ces interventions et la stratégie de signalétique unifiée des sites culturels et touristiques.

L’élaboration du Plan et politiques d’action commerciale pour la rue de l'Étoile est également accueillie avec satisfaction. Il serait judicieux d’établir un guide de conception des devantures de magasins conforme aux recommandations de l’examen technique de l’ICOMOS.

Malgré la situation actuelle due à la pandémie de COVID-19 qui a affecté tous les aspects de la vie à Bethléem, notamment le tourisme, l’État partie a fait de gros efforts pour continuer à assurer la conservation, le financement de plusieurs projets et la mise en œuvre d’importantes initiatives.

Décision adoptée: 44 COM 7B.135

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/7B.Add.2,
  2. Rappelant la décision 43 COM 7A.28, adoptée à sa 43e session (Bakou, 2019),
  3. Félicite l’État partie de poursuivre la mise en œuvre des travaux de conservation de haut niveau à l'église de la Nativité et la planification de l’élaboration d’un plan de préparation aux risques, et encourage l’État partie à poursuivre ses efforts afin d’obtenir les ressources pour les interventions restantes nécessaires ;
  4. Prend note de la préparation par l’État partie de l’Étude de mobilité – Stratégie de mobilité et transport pour la conurbation de Bethléem et du Plan et politiques d’action commerciale pour la rue de l'Étoile et prie instamment l’État partie de mettre en œuvre la stratégie de mobilité dans les meilleurs délais ;
  5. Salue la réhabilitation de la rue de l'Étoile et ses embranchements, et demande à l’État partie de soumettre un complément d’information, notamment en ce qui concerne :
    1. Le déplacement du parc de stationnement principal des visiteurs contigu au rond-point de l’Action Club,
    2. L’emploi de matériaux assortis dans les réparations suite à la dépose d’ajouts et d’équipements mécaniques et électriques inappropriés, basé sur le principe d’intervention minimum,
    3. Des directives sur la conception des devantures de magasins,
    4. Éviter l’uniformité des couleurs de devanture et éviter l’utilisation de panneaux d'affichage sans nouvelle justification,
    5. La conformité aux recommandations de l’examen technique de l’ICOMOS de 2019 ;
  6. Salue également le développement et la mise en œuvre d’une stratégie de signalétique unifiée des sites culturels et touristiques, et demande également à l’État partie de fournir un complément d’information à ce sujet ;
  7. Demande en outre à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2023, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés.