1.         Paysage d’élevage et de dressage de chevaux d’attelage cérémoniels à Kladruby nad Labem (Tchéquie) (C 1589bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2019

Critères  (iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1589/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1589/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Facteurs identifiés lors de l'inscription:

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1589/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2021

L’État partie a soumis le 28 janvier 2020 un rapport sur l’état de conservation du bien, disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/1589/documents, qui répond aux recommandations effectuées au moment de l’inscription du bien en 2019 (décision 43 COM 8B.27) comme suit :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

L’État partie a répondu à toutes les recommandations clés formulées par le Comité du patrimoine mondial : certaines sont à un stade avancé de mise en œuvre, tandis que d’autres ont été uniquement incluses dans les documents de planification actualisés concernés.

L'extension vers le sud de la zone tampon a été définie et une carte soumise. La procédure a été finalisée en août 2020 et l'État partie a soumis une demande de modification mineure des limites du bien le 5 octobre 2020 au Centre du patrimoine mondial (voir document WHC/21/44.COM/8B.Add). 

Il existe un nouveau projet de plan de gestion (2021-2026), dont certaines parties ont été soumises au Centre du patrimoine mondial. Les propositions présentées laissent penser qu’un travail approfondi d’identification des thèmes, des objectifs, des actions et des intervenants a été réalisé. Le tableau de synthèse tirerait profit de l’intégration des priorités et des besoins budgétaires. Il est recommandé que le Comité demande à l’État partie de transmettre la version complète du plan au Centre du patrimoine mondial.

Le projet de stratégie pour les visiteurs est accueilli favorablement et devrait être finalisé et mis en œuvre. Les principales menaces et les risques associés, y compris ceux liés au changement climatique, ont été évalués dans l’analyse des risques et les mesures d’urgence identifiées. L’État partie devrait être encouragé à documenter la chaîne de gouvernance en cas d’événements catastrophiques et à établir une coordination avec le gestionnaire du bien pour éviter les impacts négatifs découlant des mesures d’urgence générales.

L’État partie considère que la démarche d’EIP est implicitement inscrite dans la législation et il ne juge pas nécessaire de poursuivre les efforts dans ce sens dans la mesure où les dispositions de la loi suffiraient. Cependant, les mécanismes décrits dans le rapport sont communs à la plupart des législations nationales et ne semblent pas traiter des impacts sur les dimensions et attributs immatériels du bien car ils se concentrent sur les structures ou le paysage et pas spécifiquement sur les attributs de la VUE ; il est donc recommandé que le Comité demande à l’État partie de travailler davantage sur ce point pour s’assurer qu’une démarche d’EIP pour le patrimoine mondial est intégrée aux mécanismes de gestion.

La révision de l’« Accord sur les principes généraux de restauration et d’aménagement » et des « Principes d’aménagement du territoire » représente une avancée importante, notamment parce que ces derniers prévoient le déplacement des lignes électriques à haute tension traversant le bien et l’identification d’un corridor éventuel. Le fait de vouloir étoffer le service de gestion du bien avec un arboriculteur, un horticulteur et un architecte paysagiste pour mettre en œuvre les principes inclus dans l’« Accord » est bienvenu ; aucune indication n’est cependant donnée quant au calendrier ou aux ressources financières nécessaires.

Les mesures prises pour améliorer l’interprétation du bien sont les bienvenues et devraient être poursuivies, éventuellement en élargissant cette offre à d’autres langues étrangères. Le programme envisagé pour les archives numériques est bien articulé et sa mise en œuvre doit être encouragée.

Concernant les huit grands projets à l’intérieur du bien et de sa zone tampon, le Centre du patrimoine mondial a invité l’État partie à soumettre la documentation du projet et les EIP correspondantes pour examen. Il est recommandé que le Comité prie instamment l’État partie de répondre à cette demande et de soumettre un calendrier de mise en œuvre des projets.

Décision adoptée: 44 COM 7B.45

Décision : 44 COM 7B.45

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/7B et WHC/21/44.COM/7B.Corr,
  2. Rappelant la décision 43 COM 8B.27, adoptée à sa 43esession (Bakou, 2019),
  3. Accueille favorablement les avancées réalisées pour répondre aux recommandations du Comité du patrimoine mondial ;
  4. Se félicite de la soumission au Centre du patrimoine mondial d'une demande de modification mineure des limites du bien concernant l'extension de la zone tampon ;
  5. Accueille en outre favorablement les avancées réalisées pour la mise à jour du plan de gestion et la préparation d’une stratégie pour les visiteurs, et demande à l’État partie de les finaliser et de les mettre en œuvre, et de soumettre une version complète du plan de gestion au Centre du patrimoine mondial ;
  6. Note la proposition d’étoffer le service de gestion avec un arboriculteur, un horticulteur et un architecte paysagiste, et encourage l’État partie à communiquer le calendrier de leur recrutement ;
  7. Recommande à l’État partie de décrire le système de gouvernance en place en cas de catastrophe et d’établir des mécanismes de coordination avec le service de gestion du bien afin de garantir que la valeur universelle exceptionnelle (VUE) soit dûment prise en compte dans les situations d’urgence ;
  8. Demande également à l’État partie d’intégrer une démarche d’évaluation d’impact sur le patrimoine au système de gestion, laquelle porte spécifiquement sur la valeur universelle exceptionnelle du bien ;
  9. Accueille par ailleurs favorablement la disposition incluse dans les principes actualisés pour l’aménagement du territoire de la région de Pardubice concernant la relocalisation des lignes électriques à haute tension à l’extérieur du bien, et demande en outre à l’État partie d’en définir le calendrier ;
  10. Demande par ailleurs à l’État partie de fournir au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives, la documentation et les EIP correspondantes concernant les huit grands projets prévus à l’intérieur du bien et de la zone tampon, ainsi qu’un calendrier de mise en œuvre ;
  11. Demande de plus à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2022, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par les Organisations consultatives.

Décision adoptée: 44 COM 8B.61

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les documents WHC/21/44.COM/8B.Add et WHC/21/44.COM/8B1.Add,
  2. Approuve la proposition de zone tampon pour le Paysage d’élevage et de dressage de chevaux d’attelage cérémoniels à Kladruby nad Labem, Tchéquie;
  3. Recommande que l’État partie prenne en considération de mettre en place, de manière urgente, des mécanismes d’étude d’impact sur le patrimoine, capables d’évaluer si tout type de projet, dans le bien, sa zone tampon ou son cadre environnant, peut entraîner un impact négatif sur les attributs soutenant la valeur universelle exceptionnelle du bien.

Décision adoptée: 44 COM 8B.67

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/21/44.COM/8B.Add,
  2. Adopte les Déclarations de valeur universelle exceptionnelle pour les biens du patrimoine mondial suivants inscrit lors des sessions précédentes du Comité du patrimoine mondial :