1.         Quartier historique de la ville portuaire de Valparaiso (Chili) (C 959rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2003

Critères  (iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/959/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2010-2010)
Montant total approuvé : 140 688 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/959/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Novembre 2013 : mission de conseil de l’ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/959/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2019

Le 3 décembre 2018, l’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation dont le sommaire exécutif est disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/959 et rend compte de ce qui suit :

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Il convient de saluer l’État partie pour son rapport de fond qui examine toutes les décisions et les recommandations du Comité, ainsi que les facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports et les décisions antérieures.

Il est noté que l’État partie a adopté des mécanismes transitoires pour la gestion et la conservation du bien, et que la mise en œuvre de la PNU progresse. Le projet de coopération technique avec la BDI devrait pouvoir aboutir à un modèle de gestion adapté à Valparaíso. Il est recommandé que le Comité demande à l’État partie de soumettre les conclusions de ce projet de coopération dès qu’elles seront disponibles pour évaluation par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives.

L’incorporation de l’approche du PUH dans le projet de coopération technique de la BID et dans le processus de modification du Plan regulador comunal est prise en considération. Il est également noté que les orientations de l’ICOMOS sur les EIP pour les biens culturels du patrimoine mondial dans les évaluations ont été appliquées au projet du Terminal 2. Les impacts négatifs du projet identifiés sont exacts et les mesures d’atténuation et de compensation proposées sont jugées réalistes et faisables, et ces propositions devraient pouvoir contribuer à la conservation de la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du bien.

L’annulation du projet de Puerto Barón et la priorité accordée à la nouvelle proposition “Paseo del Mar” représente un changement prometteur dans l’approche du développement de la région côtière, en mettant l’accent sur la revitalisation et l’accès du public à cette zone. Ce changement de démarche est très bien accueilli. Il convient d’inviter l’État partie à soumettre les propositions relatives au projet “Paseo del Mar” et celles qui ont trait à l’accès véhiculaire aux Terminaux 1 et 2, de façon plus détaillée, avec une évaluation de leur impact sur le bien et sa zone tampon, une fois qu’elles seront disponibles, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives.

Décision adoptée: 43 COM 7B.98

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/19/43.COM/7B,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7B.60, adoptée à sa 41e session (Cracovie, 2017),
  3. Exprime sa gratitude pour la réponse de fond apportée par l’État partie à ses décisions et ses recommandations ;
  4. Note avec satisfaction que des mécanismes transitoires ont été introduits pour la gestion coordonnée du bien et que des avancées sont constatées dans la définition du modèle de gestion du bien dans le cadre du projet de coopération technique financé par la Banque de développement interaméricaine, et demande à l’État partie de fournir des informations sur ses nouvelles évolutions et ses résultats dès qu’elles seront disponibles, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;
  5. Note également avec satisfaction que le plan d’aménagement du Terminal 2 suit l’approche du paysage urbain historique et le Guide de l’ICOMOS concernant les évaluations d’impact sur le patrimoine pour les biens culturels du patrimoine mondial et se félicite des mesures d’atténuation et de compensation qui ont été proposées ;
  6. Se félicite du développement de la proposition “Paseo del Mar” à la place du projet commercial Puerto Barón, qui devrait permettre de relier la ville à la mer de façon plus harmonieuse, et demande également à l’État partie de soumettre plus en détail les propositions du “Paseo del Mar”, ainsi que celles de l’accès véhiculaire aux Terminaux 1 et 2, avec l’évaluation appropriée de leurs impacts sur le bien et sa zone tampon, dès qu’elles seront disponibles, pour examen par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives ;
  7. Demande enfin à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er décembre 2020, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 45e session en 2021.