1.         Hatra (Iraq) (C 277rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1985

Critères  (ii)(iii)(iv)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2015-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

Mesures correctives identifiées

Pas encore identifiées

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Pas encore établi

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/277/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1999-1999)
Montant total approuvé : 3 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/277/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Montant total accordé (pour tous les sites du patrimoine mondial en Iraq) :

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/277/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2018

L’État partie a soumis en janvier 2018 un rapport sur l’état de conservation qui est disponible à http://whc.unesco.org/fr/list/277/documents. Ce rapport présente comme suit les avancées s’agissant de divers problèmes de conservation signalés par le Comité lors de ses sessions précédentes :

L’État partie a communiqué le 22 novembre 2017 un rapport sur Hatra à l’UNESCO, dont l’objectif est de soutenir un projet pour la conservation et la restauration du bien. Ce rapport donne des détails sur les dégâts subis par le bien tels qu’ils ont été évalués lors d’une mission menée le 9 septembre 2017, et qui sont résumés comme suit :

L’État partie estime que la situation sécuritaire actuelle est stable, permettant ainsi le lancement des travaux de conservation, de restauration et de reconstruction sur le terrain. Il souligne le besoin de missions techniques pour mener une évaluation principale des dommages occasionnés aux biens du patrimoine mondial, comme ce fut le cas en avril 2016 avec la mission technique à Palmyre, après sa libération. Il recommande l’implication avec l’UNESCO, la communauté internationale, les universités et les institutions scientifiques pour concrétiser les engagements pris, et pour traiter les défaillances à long terme dans les domaines de la gestion et de la protection. Il recommande également l’organisation d’une conférence internationale sur le patrimoine iraqien à laquelle participeraient des pays donateurs. Il recommande en outre l’application de l’interdiction du trafic illicite de biens culturels iraqiens.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Les dégâts subis au sein du bien et l’absence continue d’informations sur l’état de conservation du bien continuent de susciter la plus grave préoccupation.

La mission menée en septembre 2017 par les autorités iraqiennes donne une évaluation d’ensemble des dégâts subis au sein du bien. L’État partie a préparé un projet pour la conservation et la restauration d’Hatra et a lancé une collecte de fonds active en ce sens. Un plan détaillé pour le bien avec des objectifs et actions de protection et de conservation à court, moyen et long termes sera nécessaire.

En attendant que ce plan complet soit mis sur pied, l’État partie doit prendre des mesures de protection d’urgence pour empêcher le pillage et d’autres dégâts au sein du bien. Toutefois, tous les travaux de protection et de stabilisation d’urgence doivent être exclusivement entrepris en cas imminent d’effondrement ou de dommage supplémentaire, et conformément au principe d’intervention minimale. Il est recommandé que le Comité invite l’État partie à l’informer, par l’intermédiaire du Centre du patrimoine mondial, de tout projet de restauration importante ou de nouveaux projets de construction qui pourraient affecter la valeur universelle exceptionnelle du bien, conformément au paragraphe 172 des Orientations, avant de prendre toute décision difficilement réversible. Il est également recommandé que le Comité demande à l’État partie d’inviter une mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS pour évaluer plus avant les dégâts subis et examiner avec les autorités iraqiennes les objectifs et actions à court, moyen et long termes pour protéger Hatra de dégâts et pillages supplémentaires, ainsi que pour concevoir une évaluation des dégâts plus complète et détaillée à l’appui d’un projet d’ensemble pour la conservation et la restauration du bien.

Il est également recommandé que le Comité demande à l’État partie de revoir les initiatives nationales et internationales pour la sauvegarde et la restauration du patrimoine culturel dans les zones libérées d’Iraq avec l’objectif de trouver des moyens en faveur de la mise en œuvre des actions prioritaires et de sécuriser les ressources nécessaires de toute urgence.

Décision adoptée: 42 COM 7A.19

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/18/42.COM/7A,
  2. Rappelant la décision 41 COM 7A.34, adoptée à sa 41session (Cracovie, 2017),
  3. Prend acte de l’évaluation des dégâts entreprise par les autorités iraqiennes et souligne le besoin d’une évaluation des dégâts détaillée suivie d’un projet d’ensemble pour la conservation et la protection du bien ;
  4. Encourage l’État partie à poursuivre ses efforts pour garantir la protection du bien malgré la situation difficile qui prévaut, et en particulier de prendre des mesures en faveur de la mise en œuvre urgente des actions prioritaires mises en avant lors de la Conférence internationale de coordination sur la sauvegarde du patrimoine culturel dans les zones libérées d’Iraq (UNESCO, février 2017), avec le soutien de l’UNESCO et de la communauté internationale ;
  5. Invite l’État partie à l’informer, par l’intermédiaire du Centre du patrimoine mondial, de tout projet de restauration importante ou de nouveaux projets de construction qui pourraient affecter la VUE du bien, conformément au paragraphe 172 des Orientations, avant de prendre toute décision difficilement réversible;
  6. Demande à l’État partie d’inviter une mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS pour évaluer plus avant les dégâts subis et examiner avec les autorités iraqiennes les objectifs et actions à court, moyen et long termes pour protéger Hatra de dégâts et pillages supplémentaires, ainsi qu’une évaluation des dégâts plus complète et détaillée à l’appui d’un projet d’ensemble pour la conservation et la restauration du bien ;
  7. Prie instamment toutes les parties concernées par la situation en Iraq de s’interdire toute action qui causerait des dommages supplémentaires au patrimoine culturel et naturel du pays et de remplir leurs obligations au regard du droit international en prenant toutes les mesures possibles visant à protéger ledit patrimoine ;
  8. Réitère son appel à tous les États membres de l’UNESCO de coopérer dans la lutte contre le trafic illicite du patrimoine culturel en provenance d’Iraq, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies 2199 de février 2015, 2253 de décembre 2015 et 2347 de mars 2017 ;
  9. Invite à nouveau tous les États membres de l’UNESCO à soutenir les mesures de sauvegarde d’urgence, y compris par le biais du Fonds d’urgence du patrimoine de l’UNESCO ;
  10. Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2019, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 43e session en 2019 ;
  11. Décide de maintenir Hatra (Iraq) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 42 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC/18/42.COM/7A, WHC/18/42.COM/7A.Add et WHC/18/42.COM/7A.Add.2),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :