1.         Palestine : terre des oliviers et des vignes – Paysage culturel du sud de Jérusalem, Battir (Palestine) (C 1492)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2014

Critères  (iv)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril    2014-présent

Menaces pour lesquelles le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril

État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril

Adopté, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/6245

Mesures correctives identifiées

Adoptées, voir page https://whc.unesco.org/fr/decisions/6245

Calendrier pour la mise en œuvre des mesures correctives

Proposé pour adoption dans le projet de décision ci-après

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1492/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2016-2016)
Montant total approuvé : 30 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1492/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/1492/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2017

L’État partie a soumis un rapport sur l’état de conservation du bien le 30 janvier 2017, disponible à https://whc.unesco.org/fr/list/1492/documents. Des progrès vis-à-vis d’un certain nombre de problèmes de conservation soulevés par le Comité lors de ses précédentes sessions sont présentés dans ce rapport, comme suit :

L’État partie demande que le bien soit maintenu sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

L’État partie a souligné un certain nombre d’efforts concrets réalisés en 2016 pour améliorer l’état de conservation et la protection du bien inscrit. Parmi les réalisations notables figurent l’élaboration et la soumission d’une proposition de calendrier pour la mise en œuvre complète des mesures correctives adoptées et le lancement de la préparation du PCG, dont l’achèvement est prévu pour juillet 2017. Ces efforts incluent également l’« Initiative Battir 2020 », qui jusqu’ici a donné lieu à des opérations de maintenance, de conservation et/ou de réhabilitation de certaines parties des terrasses agricoles, réseaux d’irrigation traditionnels et édifices et magasins abandonnés, et a consolidé l’engagement de la communauté locale par une sensibilisation et promotion accrues du bien.

Des progrès limités, toutefois, ont été accomplis dans la mise en œuvre des principales mesures correctives adoptées en 2015 pour atteindre le DSOCR. Qui plus est, le calendrier pour la mise en œuvre complète des mesures correctives adoptées pourrait être perçu comme long, s’étirant sur dix ans, jusqu’en 2026. Il est recommandé au Comité d’encourager l’État partie à réexaminer le calendrier de mise en œuvre des mesures correctives pour voir si le rythme de certaines des mesures clés peut être accéléré.

Des facteurs socioculturels et géopolitiques internes et externes et un manque de moyens ont ralenti la capacité de l’État partie à avancer sur les importants projets qui affectent l’état de conservation du bien, tels que la création d’un réseau d’égouts approprié pour améliorer l’approvisionnement en eau et l’assainissement. Il est recommandé que le Comité demande de nouveau à l’État partie de mettre en place, dès que possible, un système de gestion solide avec le personnel approprié en mesure de promouvoir les projets requis pour permettre une gestion durable du bien – qu’un financement externe soit trouvé ou non.

Les 21-22 mars 2017, un atelier sur la gestion du patrimoine culturel en Palestine s’est tenu à Amman, organisé par le Bureau de l’UNESCO à Ramallah, en présence de deux experts de l’ICOMOS. Des discussions ont été menées sur les défis de gestion du bien et l’équipe responsable de l’élaboration du plan de gestion a expliqué le besoin d’un fort engagement des locaux –résidents et parties prenantes – s’avérait nécessaire dans la gestion, afin d’accélérer et d’optimiser le processus de planification de la gestion.

Au regard des informations susmentionnées, il est recommandé que le Comité maintienne le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 41 COM 7A.43

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC/17/41.COM/7A,
  2. Rappelant la décision 40 COM 7A.15, adoptée à sa 40e session (Istanbul/UNESCO, 2016),
  3. Accueille favorablement le calendrier soumis par l’État partie pour la mise en œuvre complète des mesures correctives adoptées afin d’atteindre l’État de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril (DSOCR), et encourage l’État partie à réexaminer ce calendrier pour déterminer si le rythme de certaines des mesures clés peut être accéléré ;
  4. Félicite l’État partie pour avoir commencé à préparer le plan de conservation et de gestion (PCG), dont l’achèvement est prévu en juillet 2017, encourage également l’État partie à envisager d’autres moyens de renforcer l’engagement des résidents et parties prenantes locaux, et réitère sa demande d’intégrer de manière appropriée les mesures correctives adoptées dans le PCG ;
  5. Réitère également sa demande à l’État partie de mettre en place, dès que possible, un système de gestion efficace pour le bien et sa zone tampon et, en attendant que le PCG soit établi et opérationnel, de soumettre tous les projets de construction au Centre du patrimoine mondial pour examen, conformément au paragraphe 172 des Orientations ;
  6. Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2018, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 42session en 2018 ;
  7. Décide de maintenir Palestine : terre des oliviers et des vignes – Paysage culturel du sud de Jérusalem, Battir (Palestine) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Décision adoptée: 41 COM 8C.2

Le Comité du patrimoine mondial,
  1. Ayant examiné les rapports sur l’état de conservation des biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril (WHC/17/41.COM/7A, WHC/17/41.COM/7A.Add et WHC/17/41.COM/7A.Add.2),
  2. Décide de maintenir les biens suivants sur la Liste du patrimoine mondial en péril :