1.         Stonehenge, Avebury et sites associés (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord) (C 373bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1986

Critères  (i)(ii)(iii)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/373/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/373/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/373/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1994

Rapport préparé par l'ICOMOS

Stonehenge, Avebury et sites associés, Royaume-Uni (C 373)

L'ICOMOS et le Centre du Patrimoine mondial de l'UNESCO ont suivi l'avancement de l'aménagement de la région de Stonehenge. La situation actuelle est que les travaux sont interrompus jusqu'à la décision du Ministère des Transports de Grande-Bretagne relative à l'autoroute A303 qui passe dans la partie sud du monument. Deux options sont à l'étude : un grand tunnel souterrain à l'emplacement de la route actuelle (solution préconnisée par le English Heritage et le National Trust) et un nouvel itinéraire au nord du site du Patrimoine mondial (solution proposée par le Ministère des Transports).-Une conférence sur le sujet se tiendra le 8 juillet 1994 après laquelle les procédures statutaires nécessaires devraient être adoptées (y compris une enquête publique) sans tarder permettant ainsi au projet d'être réalisé.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1994

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 18 BUR VI.B

Ce site inscrit en 1986 est menacé par le tracé de l'autoroute A303 qui passe dans la partie sud du monument. A la demande de l'Observateur du Royaume-Uni, une communication préparée par les autorités concernées a été portée à la connaissance du Bureau. Deux propositions pour l'aménagement du site seront discutées le 8 juillet prochain lors d'une réunion organisée par The English Heritage et le National Trust, et à laquelle participeront les représentants du Ministère des Transports et des experts internationaux. La première prévoit la construction d'un tunnel qui serait creusé sous le site. La seconde prévoit la création d'un pont d'accès des visiteurs à l'extrêmité est du site, qui serait relié à un poste d'observation sur la crête de la colline qui surplombe Stonehenge. La première option est de loin la plus onéreuse.

Le Bureau a pris note de ces informations et souhaité qu'un projet satisfaisant puisse être réalisé dès que possible.