1.         Ville hanséatique de Lübeck (Allemagne) (C 272bis)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1987

Critères  (iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/272/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/272/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/272/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1994

Rapport préparé par l'ICOMOS

Lübeck, Allemagne (C 272rev)

A la demande des autorités municipales, une mission de l'ICOMOS (un archéologue urbain et un urbaniste) s'est rendue à Lübeck à la fin du mois de mai 1994 avec pour objet d'étudier les problèmes soulevés par les projets d'aménagement du centre ville. Trois grands sujets de préoccupations ont été identifiés auxquels diverses solutions ont été proposées :

Fouilles des vestiges archéologiques

Lübeck possède un important patrimoine archéologique pour partie enfoui et pour une autre partie érigé au milieu des bâtiments existants. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, un grand nombre de fouilles urbaines et de réhabilitation d'immeubles anciens ont mis à jour des éléments remarquables, en particulier de très belles peintures murales. Ces recherches ont été possibles par le rythme relativement lent du réaménagement urbain du centre historique. Récemment, ce rythme s'est accéléré avec pour conséquence, l'insuffisance des ressources financières et humaines face au nombre des demandes de développement urbain reçues.

La mission a proposé que la législation sur la protection du patrimoine soit modifiée à la lumière des critères des "zones archéologiques importantes" chapitre II de la loi de 1979 sur les "zones archéologiques et monuments anciens" adoptée en Grande Bretagne. Il en résulterait qu'avant le lancement des travaux d'un programme immobilier, un délai statutaire soit imposé pour permettre que soient menées des recherches scientifiques. Il a également été proposé que la protection légale des monuments historiques soit révisée pour rendre possible la désignation de tous les bâtiments inclus dans la zone de conservation ainsi définie, de façon à échapper au système actuel de désignation et à la lourdeur administrative qui en résulte.

Présentation du patrimoine

La mission a fait des suggestions pour ouvrir au public les vestiges archéologiques qui subsistent in situ dans les caves et autres lieux de la ville mais qui sont aujourd'hui inaccessibles ou s'ils sont déjà visités, pour en améliorer la présentation. Ces changements favoriseront la prise de conscience des habitants de Lübeck quant à la richesse du patrimoine de leur ville et, en conséquence, ils aideront à modifier leur attitude à cet égard.

Stratégie de développement

Un conflit semble exister à Lübeck entre la conservation du patrimoine et le potentiel touristique d'une part et une politique de croissance économique d'autre part. La mission a souligné la nécessité d'une stratégie intégrée qui pourrait satisfaire les deux exigences.

Recommandations

L'ICOMOS recommande que l'on encourage les autorités de Lübeck à réviser leur législation sur la protection du patrimoine afin d'imposer un délai destiné à inventorier le patrimoine de la ville et de mettre en place des mesures pour faciliter l'accès du public à ces importantes découvertes archéologiques et artistiques. Il serait également souhaitable que les autorités cherchent l'aide de spécialistes internationaux de l'urbanisme avec lesquels elles prépareraient une stratégie de développement intégré qui tienne compte des objectifs distincts de la conservation du patrimoine, du tourisme et de la croissance.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1994

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 18 BUR VI.B

Le Bureau a été informé des conclusions de la mission qui a visité Lübeck en mai 1994 pour discuter des problèmes que poserait le projet de développement du centre de la ville. Le Bureau a recommandé que les autorités de Lübeck soient invitées à réviser leur législation en matière de protection du patrimoine afin de disposer de suffisamment de temps pour réaliser une étude approfondie sur le riche patrimoine archéologique de la ville et pour prendre des mesures permettant de rendre accessibles au public les importantes découvertes archéologiques et artistiques. Il a également recommandé que les autorités cherchent à s'assurer la collaboration d'un bureau d'études international spécialisé dans la planification urbaine afin de préparer une stratégie de développement intégré qui concilie les objectifs concurrents de la conservation du patrimoine, du tourisme et de la croissance économique.