1.         Gravures rupestres de Tanum (Suède) (C 557rev)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1994

Critères  (i)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/557/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/557/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Projet d'amélioration de la route E6

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/557/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1999

Résumé des précédentes délibérations : Le Comité, à sa vingt-deuxième session, s'est déclaré satisfait d'avoir été consulté par le gouvernement suédois sur le projet d'amélioration d'une route qui pourrait avoir un impact sur le site du patrimoine mondial. Il a recommandé à l’Etat partie d'étudier des solutions de remplacement spécifiques pour la route et lui a demandé de présenter un rapport d'avancement avant le 15 avril 1999, pour étude par le Bureau à sa vingt-troisième session.

Nouvelles informations : Le 13 avril 1999, le ministère suédois de la Culture a informé le Secrétariat que les études d'impact sur l'environnement des différentes solutions possibles pour l'amélioration de la route ont été achevées, ainsi qu'une étude spécifique de l'impact possible sur les valeurs culturelles du site du patrimoine mondial de Tanum. Ces études vont suivre un processus consultatif avant toute prise de décision sur le tracé de la route. Il a été mentionné que les opinions exprimées par la mission WHC-ICOMOS et par le Comité du patrimoine mondial contribuaient utilement au processus de détermination du tracé de la nouvelle route E6 dans la région de Tanum.

Action requise

Le Bureau prend note des informations fournies par le ministère suédois de la Culture sur le processus des études et la prise de décision concernant l'amélioration de la route dans la région de Tanum. Il demande au gouvernement de tenir le Comité et son Bureau informés de faits nouveaux à cet égard.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1999

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 23 BUR IV.B.82

Le 13 avril 1999, le ministère suédois de la Culture a informé le Secrétariat que les études d'impact sur l'environnement des différentes solutions possibles pour l'amélioration de la route ont été achevées, ainsi qu'une étude spécifique de l'impact possible sur les valeurs culturelles du site du patrimoine mondial de Tanum. Ces études vont suivre un processus consultatif avant toute prise de décision sur le tracé de la route. Il a été mentionné que les opinions exprimées par la mission WHC-ICOMOS et par le Comité du patrimoine mondial contribuaient utilement au processus de détermination du tracé de la nouvelle route E6 dans la région de Tanum.

L’ICOMOS a signalé que sur les deux propositions de solutions définies dans les études pour étude complémentaire, une seulement (la route dite Route rouge 4 ) aurait un impact minimum sur les valeurs de patrimoine mondial du site. L’impact de l’autre solution possible à l’étude (la route dite Route 23) resterait indésirable par rapport à ce qui est véritablement un paysage culturel très important.

L’observateur de la Suède a fait remarquer que le processus de consultation n’était pas achevé et que l’on n’avait pas encore atteint le stade de la décision.

Le Bureau a remercié l’Etat partie de ses efforts permanents pour assurer que l’amélioration de la route E6, qui est toujours à l’étude auprès des autorités suédoises concernées, devrait avoir un minimum d’impact sur le site du patrimoine mondial. Il a exprimé son appui à la solution de la Route rouge 4 qui avait été préférée par la mission commune ICOMOS-UNESCO en septembre 1998, et a demandé au gouvernement de tenir le Comité et son Bureau informés de faits nouveaux à cet égard.