1.         Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour (Égypte) (C 86)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1991-1995)
Montant total approuvé : 81 450 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1997

Une étude préparatoire sur la ventilation des tombes à Saqqara, dans la Vallée des Rois et à Abou Simbel a été conduite par l'INERIS (Institut National de l'Environnement Naturel et des Risques, France), le Conseil suprême des Antiquités (SCA) et l'Université du Caire, en octobre 1996. Elle était financée par le Ministère français des Affaires Etrangères, avec l'aide du Centre du patrimoine mondial, et organisée sur place par le Bureau du Caire qui suivra la mise en application de ses résultats. Elle visait à évaluer les effets négatifs de la visite des touristes sur la conservation des peintures murales, en particulier des points de vue de la chaleur, du gaz carbonique et de la vapeur d'eau. L'expert a fait plusieurs recommandations, en particulier sur l'avantage des systèmes d'air conditionné par rapport aux simples ventilations, et sur des mesures provisoires de prévention à prendre à Abou Simbel. L'étude sera poursuivie au printemps 1997 et des solutions concrètes seront proposées.

Action requise

Après avoir pris connaissance du rapport du Secrétariat sur les études menées par l'INERIS, le Conseil suprême des Antiquités et l'Université du Caire dans plusieurs tombes, à Saqqara, dans la nécropole de Thèbes et à Abou Simbel, le Bureau remercie les autorités égyptiennes de leur coopération et les invite à mettre en application les recommandations des experts en matière de ventilation de ces monuments, qui permettront d'assurer la préservation à long terme de leurs peintures murales.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1997

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 21 BUR IV.B.38

Après avoir pris connaissance du rapport du Secrétariat sur les études menées par l'INERIS, le Conseil suprême des Antiquités et l'Université du Caire dans plusieurs tombes, à Saqqara, dans la nécropole de Thèbes et à Abou Simbel, le Bureau a remercié les autorités égyptiennes de leur coopération et les a invitées à mettre en application les recommandations des experts en matière de ventilation de ces monuments, qui permettront d'assurer la préservation à long terme de leurs peintures murales.