1.         Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour (Égypte) (C 86)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1979

Critères  (i)(iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1991-1993)
Montant total approuvé : 68 000 dollars EU
Pour plus de détails, voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Néant

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

Matériel d’illustration  voir page https://whc.unesco.org/fr/list/86/

Information présentée au Bureau du Comité du patrimoine mondial en 1993

Un fonctionnaire du Centre a visité ce site. Il était accompagné par deux consultants dont la tâche était de préparer un plan d'aménagement du site, projet financé en partie par le Fonds du patrimoine mondial, et par le Directeur de l'Archéologie, Organisation des Antiquités égyptiennes. Le plan d'aménagement proposé, prévoyant le détournement de ce site du patrimoine mondial du trafic motorisé - principalement les autobus touristiques - a été examiné et a été accepté par l'Organisation des Antiquités égyptiennes. Des architectes de la Faculté des ingénieurs de l'Université du Caire, préparent les plans d'une route circulaire autour du plateau vers laquelle toute circulation motorisée sera canalisée. Aucun véhicule motorisé ne sera autorisé à pénétrer sur le site. La Pyramide de Képhren (la seconde pyramide) a été visitée plus longuement; son état se dégrade rapidement. Les blocs de pierre se désintègrent et dans certains endroits ne sont plus que débris. Il semblerait que la pierre utilisée pour sa construction provenait d'une autre carrière que celle exploitée pour les deux autres pyramides. Le Président de l'Organisation des Antiquités égyptiennes souhaiterait que l'UNESCO élabore un programme de conservation pour la Pyramide de Kefren et les consultants ont rédigé les termes de références dans ce sens pour un grand projet de restauration. Ce projet devra être financé par des sources extra-budgétaires.

Il est préférable de suggérer à l'OAE d'inviter des spécialistes en conservation de la pierre à une réunion afin d'examiner l'état de conservation de la pyramide de Kefren ainsi que celui des autres pyramides situées sur ce site du patrimoine mondial (y compris les Pyramides de Sakkara qui sont dans un état avancé d'altération).

Action requise

Le Bureau pourrait recommander aux autorités égyptiennes de convoquer cette réunion de spécialistes en conservation de la pierre.

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 1993

Néant

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 17 BUR VIII.2

Le Bureau a pris note du rapport sur le mauvais état de conservation de la Pyramide de Khephren et a soutenu la recommandation du Centre demandant de prendre contact avec l'Organisation des Antiquités égyptiennes dans le but d'organiser une réunion de spécialistes de la conservation de la pierre, en coopération avec l'ICCROM, et étudier l'état de conservation de cette pyramide ainsi que d'autres, également situées sur ce site du patrimoine mondial.